Préambule

J’ai bossé sur cet article toute la semaine dernière pour le publier sur le tout nouveau blog de ma boite (et avec l’intention de le traduire sur le muscle ensuite) quand tout à coup sylvain a publié son 42 me coupant par conséquent l’herbe sous le pied. Du coup j’avais 2 soluces – soit publier mon article tel quel et parler d’un sujet connexe (mais en moins bien que Sylvain), soit changer carrément de sujet (et la ma boss je vous ne dit pas sa tronche quand je lui ai dit que l’article serait pas prêt…). Bref j’ai fini par décider de revoir mon article un peu et de l’améliorer en « m’inspirant » de celui de sylvain. Donc ne vous inquiétez pas ce n’est pas un article sponsorisé, je vais passer un peu de « baume référencement » a sylvain durant tout l’article histoire de m’excuser d’être un « plagiaire », doublé d’un « spammeur bourrin ».

Le choix des mots clés

Choisir les mots clés sur lesquels on va optimiser son site web, c’est la base de la base de chez « il faut commencer par la parce que c’est la base» dans une campagne de référencement. Un mauvais choix de mots clés et soit vous vous retrouvez en première position sur une expression toute moisedave qui rapportera pas un kopeck, soit vous ne vous retrouvez pas justement sur une expression qui elle génère du trafic à gogo (mais comme on vous trouve pas … eh !…).

Déterminer  des listes de mots clés qui vont potentiellement générer du trafic, la plupart du temps, les gens savent faire avec plus ou moins de succès. Par contre, déterminer le niveau de concurrence dans le domaine sémantique qui vous intéresse c’est tout de suite plus difficile et pourtant c’est une étape cruciale de toute campagne de référencement.

Le niveau de compétition va dicter combien d’efforts, combien de temps, combien de budget, seront nécessaire à votre campagne et au final quels sont les résultats auxquels vous pouvez vous attendre.

Voici donc quelques pistes de réflexions à parcourir avant de passer un coup de fil à votre agence SEO pour lui dire « bonjour ce serait juste pour être dans Google ».

Le mythe du nombre de résultats Google

Comme Sylvain l’a parfaitement démontré avec son test sur le 42, le nombre de résultats affichés par Google n’est pas un indicateur du degré de concurrence d’un mot-clé. Le nombre de résultats, cela indique combien de joueurs sont avec vous dans le domaine sémantique, pas à quel point ces joueurs sont fort.

Prenons un exemple: Si vous devez faire un tournoi de « un contre un”, vous préférez jouer contre 2.000 « average Joes » – Bien sûr, parmi eux il y a peut-être quelques bons joueurs, mais avec un peu d’entrainement et des efforts, il y a de la place pour vous – Ou  alors vous préférez jouer contre une poignée de joueurs, mais parmi eux on trouve pêle-mêle  Michael Jordan, Lebron James, Kobe Bryant et Shaquille O’Neal?

C’est vous qui voyez!

Votre domaine sémantique est-il (vraiment) rentable ?

« D’uh ! ?? Bien sûr sinon je n’optimiserai pas mon site… » – Non mais je veux dire VRAIMENT rentable ! Parce que le taux de rentabilité d’un mot clé aura un impact définitif sur la concurrence que vous allez rencontrer.  Exemple – Les mots  clés relatifs au jeu en ligne sont très compétitifs et très rentables –  les revenus sont « souvent » basés sur un pourcentage des pertes des joueurs que vous envoyez à tel ou tel site – Donc pour celui qui est en 1ère position sur un mot clé comme casino, ou poker c’est plus ou moins le jackpot ! (sans mauvais jeu de mots.

Combien de site ont vos mots clés dans leur domaine

Avoir votre mot-clé principal dans votre nom de domaine, soyons franc, ça aide quand on veut atteindre le haut du classement et ça aide encore plus sur Bing/Yahoo.  Par exemple si vous recherchez «casino» dans Google, 9 résultats 10 montrent l’occurrence exacte du mot-clé dans leurs noms de domaine. Si vous détectez plusieurs sites montrant le mot-clé que vous souhaitez promouvoir dans leur nom de domaine sur la 1ère page de résultats, vous devez attendre un domaine très compétitif sémantique.

Quel âge ont les domaines de la 1ère page de résultats naturels?

C’est en général aussi lié aux sites ayant des noms de domaines type motclé.fr. Je le dit dans un de mes articles, Google a le respect des anciens et les dinosaures du web sont plus difficiles à battre que les sites plus récents, parce qu’ils ont eu plus de temps à construire leur réputation en ligne, parce qu’Ils ont eu plus de temps pour construire leur popularité, ils ont eu plus de temps pour construire leur marque et tout simplement parce que leur site est la depuis plus longtemps donc pour Google c’est un meilleur client potentiel.

Pour connaître la date registration d’un domaine aller sur http://whois.domaintools.com/

Combien de liens pointent  vers chaque  site du top 10

Les moteurs de recherche, notamment Google considère chaque lien pointant vers un site à un vote pour ce site d’acquérir des classements sur un mot clé donné. Le plus de liens point à un site Web de la plus grande est sa chance de rang.  Pensez donc a vérifier le nombre de liens entrants des sites du top 10 et bien entendu de comparer ce nombre a celui de votre propre popularité. Dans notre exemple précédent, nous avons Casino.fr  a plus de 24.000 liens entrants listé  dans Yahoo, casino770.com  en a prés d’un demi-million.

Oui mais pourtant Casino.fr est 1er (enfin chez moi)

Et oui ! Et c’est le prochain point à vérifier. D’où viennent les liens qui pointent vers vos peut être futurs concurrents. Casino.fr, c’est le site officiel du groupe de supermarché casino et il bénéficie de liens qui viennent de toutes les autres marques du groupe comme gosport, rallye, monoprix, franprix, courir, spar, leader price etc …bref un grand nombre de liens venant d’autres très très gros sites, sans compter les liens venant d’institutions financières, de la presse etc … bref il faut bien 20 fois plus de liens a casino770.com pour rattraper tout ca.

Pour avoir une idée de combien de liens pointent vers un site Web – http://siteexplorer.search.yahoo.com/

Combien coûte le mot-clé CPC dans AdWords

Google et autres moteurs de recherche de calculer le coût par clic des mots-clés sur un certain nombre de différents paramètres parmi lesquels on peut retrouver la concurrence. Vous devez vous rappeler que, dans ses jeunes années, le CPC des liens sponsorisés été seulement basé sur les encheres des annonceurs. Certaines traces sont toujours visibles dans le calcul du prix actuel. Si vous voulez avoir une idée approximative du coût d’un mot-clé, vous pouvez aller sur l’outil de suggestion de mots clés Google.  Le CPC estimé est supérieur à disons 5 euros? Il va falloir batailler ferme pour obtenir des rankings naturels.

Jetons un œil sur  quelques mots-clés concurrentiels voulez vous: crédit a la consommation 6.12$, rachat de crédit – $25.76