La complémentarité SEO/SEA

      58 commentaires sur La complémentarité SEO/SEA

Je profite de la tribune que m’offre Le Juge pour parler un peu SEA sur le muscle, un sujet pas souvent abordé mais passionnant ! Nous ne nous éloignerons pas tant que ça du SEO car aborderons une question qui m’est chère : Faut-il investir en lien sponsorisés quand notre SEO est correct (voire très bon) ?

La question est depuis un moment sur toutes les lèvres des annonceurs, qui se posent légitimement la question, et par conséquent des agences conseils en Search, qui tentent d’y répondre.

Les Inconvénients d’un ajout du SEA

La réponse des agences sera souvent celle-ci : travailler sur la convergence SEO/SEA permet d’optimiser l’investissement budgétaire et ainsi d’économiser en SEA quand l’annonceur bénéficie d’un bon positionnement SEO. Cette réponse est fréquente car consensuelle : elle permet de dire ce que l’annonceur a envie d’entendre, surtout en temps de crise, c’est à dire que l’agence n’utilisera pas du budget à mauvais escient. Cela permet de rassurer l’annonceur. Mais elle est également utilisée par l’agence pour justifier sa demande de gérer les 2 leviers SEO + SEA conjointement, et éviter qu’un des canaux du Search ne parte à la concurrence.

Mais cette proposition des agences ne nuit-elle pas à la rentabilité de l’annonceur ? J’ai essayé de prendre du recul sur cette question, et mon avis est beaucoup moins tranché. Posons tout simplement les inconvénients, puis l’intérêt de ce que j’appelle le « double affichage » SEA + SEO :

– L’inconvénient principal du fait de cumuler liens sponsorisés et bon référencement naturel, est le coût additionnel payé sur le(s) mot(s) clé(s) en question, et la peur de l’annonceur de payer cher un positionnement payant inutilement. Je n’ai pas trouvé à priori d’autres raisons de ne pas user de ce double affichage.

Quels avantages d’un couple SEO + SEA ?

Maintenant, détaillons les intérêts, car ils sont nombreux, d’un achat de mot clé concurrentiel (et donc cher) lié à une requête positionnée par exemple en première position naturelle pour un annonceur :

  • Tout d’abord, vous ne savez pas comment chaque internaute va lire la page de résultats de recherche. Certains ne font pas la différence entre les liens sponsorisés et les liens naturels, d’autres cherchent spécifiquement en zone SEA ou en zone SEO… D’où l’intérêt de multiplier la présence sur une même page pour accrocher l’œil d’un maximum d’internautes.

 

Importance de la présence des liens sponsorisés en Premium (source : miratech)

  • Vous avez peur de payer des liens sponsorisés pour rien ? Mais les AdWords ne sont facturés qu’au clic, et non pas à l’impression. Dès lors, si l’internaute clique sur votre lien positionné naturellement, vous ne serez pas facturé ! Et s’il clique sur votre lien sponsorisé, il y’a fort à parier que ce même internaute n’aurait pas forcément cliqué sur votre lien naturel (notamment si votre lien naturel est positionné en colonne latérale ou sous les résultats naturels). C’est donc un investissement le plus souvent justifié et utile.
  • Ce double affichage peut rassurer l’internaute sur la pertinence de votre présence sur cette première page de résultats. En effet, double présence signifie pour beaucoup une pertinence justifiée.
  • Les annonces des liens sponsorisés sont, contrairement au Title SEO et à la description naturelle, modifiable rapidement et mis en ligne dans la minute ! Cette flexibilité vous permet d’adapter vos annonces très rapidement, de réagir aussi rapidement que le web l’exige, et de tout tester ! Modifiez votre texte d’annonce, mais également votre URL de destination en quelques secondes.
  • Les annonces AdWords se diversifient de plus en plus, et notamment en positionnement Premium (au dessus des résultats naturel) ou en dessous de ces même résultats. Des extensions d’annonces sont nombreuses pour enrichir vos publicités :
    • Rajoutez jusqu’à 10 liens profonds supplémentaires vers les pages que vous souhaitez (Liens Annexes)
    • Affichez une carte Google Maps (en lien avec votre compte Google Adresses) pour promouvoir votre point de vente le plus proche de l’internaute (Extension de Lieu)
    • Ajoutez un numéro de téléphone qui ne s’affichera que sur les mobiles, et permettra d’appeler le numéro en question d’un clic (Extension d’Appel)
    • Vous avez un compte Google Shopping ? Liez-le avec AdWords pour faire apparaitre des vignettes de vos produits sous votre annonce (premium et latérale) !
    • Vous avez même la possibilité d’inclure un « +1 » pour que l’internaute utilisateur de Google+ puisse automatiquement suivre votre page sur le réseau social.

Autant de fonctionnalités qui vous permettent de réellement qualifier les internautes qui cliqueront sur votre lien sponsorisé.

 

Les extensions d’annonces permettent de diversifier vos publicités

  • Plusieurs études ont démontré que l’achat d’un lien sponsorisé sur une requête où vous êtes bien positionné en SEO génère un apport de conversion vraiment incrémental (et non pas de cannibalisme), permettant ainsi d’améliorer votre rentabilité. S’il est vrai que la plupart de ces études ont été commanditées par Google (qui a tout intérêt à démontrer l’importance du SEA), il faut reconnaitre que l’apport incrémental des AdWords semble inéluctable.

 


Google a effectué une étude démontrant que 89% des clics seraient perdus sans liens sponsorisés (Juillet 2011)

 

  • Enfin, l’utilisation des liens sponsorisés est une véritable opportunité d’avoir un laboratoire à votre disposition pour tout tester, dans le but d’en faire profiter votre SEO ! Tentez d’améliorer le taux de clics d’une annonce AdWords, et tirez-en des enseignements pour modifier les balises Title et Meta Description de votre page, afin d’améliorer encore plus le taux de clics de votre position naturelle ! Même raisonnement pour le test de landing pages (url de destination) différentes, vous permettant d’en tirer des améliorations potentielles pour améliorer le taux de conversion de votre page positionnée naturellement sur la même requête !

Conclusion : Ne boudez pas le SEA !

Vous l’aurez compris, j’estime qu’il y a tout intérêt à cumuler SEA et SEO, même si ce dernier est déjà très performant pour vous ! Et si vous souhaitez être totalement convaincu par vous-même, un seul mot d’ordre : Testez, Mesurez, Comparez, Optimisez ! Et n’hésitez pas à poster votre avis en commentaire en fonction de votre expérience !

Vous souhaitez aller plus loin ? N’hésitez pas à consulter le Tutoriel Liens Sponsorisés ansi que les articles rédigés par mes soins sur le blog Oseox.fr. Vous souhaitez suivre les dernières actualités et nouveautés en liens sponsorisés (annoncées régulièrement par AdWords) ? Suivez-moi sur Twitter : @florianmarlin.

Merci encore Julien de m’avoir accueilli pour un article bien complet 🙂

NDLR: Non non non non non Un GRAND merci a toi Florian pour cet article!

58 thoughts on “La complémentarité SEO/SEA

  1. Sylvain

    Tes arguments sont hyper convaincants. De toute façon, j’étais déjà conquis par le principe. Comme tu le dis très bien, ce n’est pas forcément simple à expliquer au client en période de disette. Et puis on n’est pas forcément spécialistes en tout.

    Reply
  2. Diije

    Sujet très pertinent, merci Florian 🙂

    Je crois qu’en SEO, on a parfois un peu trop tendance à oublier ce que le SEA (ou SEM chez certains) peut nous apporter, ne serait-ce qu’en termes d’occupation de l’espace.

    Reply
  3. SEO Factory Girl

    Super article, c’est toujours intéressant de regarder ce que les autres domaines proches peuvent apporter à une stratégie de ref nat.

    La seule vraie difficulté à combiner les deux est selon moi financière : payer une campagne SEA + quelqu’un pour la faire, en + du SEO, ça commence à faire mal…enfin je parle de mon point de vue de petite indépendante qui ne gère pas de très gros budgets.

    C’est une prestation que j’essaie de vendre depuis le début mais ça n’est pas évident, les gens trouvent ça cher quand ils reçoivent le devis et je me mets à leur place, ça peut faire peur quand on en a jamais fait avant et qu’on ne sait pas si on ne va pas y laisser de grosses plûmes.

    Reply
  4. marie

    Article très intéressant. J’aurais toute fois une réserve et une question. Que faire lorsque les mots clés visés sont très concurrentiels et que donc les adwords coûtent cher (plus de 1€). La coexistance des deux optimisations est elle viable ? Car dans ce genre de situation, j’ai l’impression que le SEO est plus rentable en termes d’efforts.

    Votre analyse me fera peut etre changer d’avis et réintégrer une politique d’adword à ma potilitque SEO.

    Marie

    Reply
  5. Pierre

    Très bon article Florian, perso je rejoins totalement ton avis et je pense que les liens sponsorisés et le SEO sont totalement indissociable surtout avec les changements qui ont été apportés sur les page de résultats (extension d’annonces, …). Perso je pense que ce n’est qu’un début et que les changements dans la SERP vont encore s’accentuer à l’avenir …

    Reply
  6. Mikiweb

    Très bon article qui énumère les différents avantages de la synergie SEO + SEA.
    Je l’utilise généralement pour commencer une presta seo le temps qu’elle commence à porter ces fruits (généralement pendant 3 mois).
    Ca me permet aussi comme tu l’as si bien dit dans ton dernier point, d’analyser la conversion de mot clés et de les ajuster avec mon optimisation interne.
    Avec l’occupation de plus en plus énorme que prennent les résultats non organique dans les SERPS, le SEA est un bon moyen de s’assurer d’être dans dans la ligne de flottaisant des SERPS de notre ami Google.

    Reply
  7. Benoit

    Bon article qui complète l’article de {CRO+SEO}FactoryGirl 😉

    C’est sûr qu’avec les liens sponso (avec product listing ads & le merchant center si possible) et le refnat (organique, images, vidéos, etc), il y a bien moyen de tendre vers une « mini » serp domination, captant potentiellement plus de clicks, plus de conversions, etc.

    Reply
  8. jerome

    l’interet du seo n est pas a demontrer, les 2 arguments que je retiends en faveur de sea sont la rapidité de modification des titres et la mise en avant de liens profonds , merci pour l article

    Reply
  9. Vincent

    Ton article est vraiment pas mal, ça donne des billes pour vendre de l’adwords.
    Je suis toujours sceptique d’acheter des mots clés sur la marque juste pour le plaisir d’être là et puis les études venant de Google, c’est comme si force ouvrière publiait un % des gens qui se trouvent mal payé, c’est forcément biaisé.

    En tous cas, avec les bons outils pour vérifier tout ça je suis sur que ça paye dans certains secteurs.

    Reply
  10. Alexandre

    Je découvre ce blog et je dois dire que le premier article sur lequel je m’arrête mérite toute mon attention.
    Cet article est bien construit et très pertinent. Pour ma part je vous remercie pour ces explications claires qui se basent sur des concepts pas toujours simples à appréhender.

    Reply
  11. Florian

    Merci pour vos nombreux commentaires 😉

    Pour répondre à certains :

    @SEOFactoryGirl : D’accord avec toi, gérer du SEA, c’est un vrai métier 🙂 Et donc ça prend du temps/coûte de l’argent ! Par contre je ne trouve pas ça si difficile à vendre, on pourra en reparler si tu veux.

    @Marie : Pour les mots clés génériques, concurrentiels et donc chers en AdWords, le SEO est sans doute plus rentable, mais il est aussi plus compliqué ! Après, à vous de mesurer, mais testez pour vous faire un avis. Par ailleurs, je vous conseille dans ce cas de viser les positions latérales AdWords.

    @Vincent : Pour les mots clés marques, c’est un autre sujet, mais là aussi je suis pour (surtout vu le prix des mots clés marque la plupart du temps).

    Reply
  12. FlorianGiu

    Excellent article Florian !

    Vaste sujet la cannibalisation SEO/SEA !

    De mon côté, je n’accorde aucun crédit à une étude menée par Google donc je me méfie de ces 89% 🙂 !

    Je rajouterai que pour savoir si on se cannibalise, il suffit de couper quelques temps la campagne adwords et comparer avant/après !

    Reply
  13. Patrice Decoeur

    Article très intéressant qui démontre bien l’intérêt de combiner référencement et liens sponsorisés.
    J’avais lu, il y a 5 ans de cela, une étude américaine démontrant que le fait d’apparaître à la fois dans les liens naturels et sponsorisés démultipliait le taux de clics naturels de plus de 200% (je ne sais plus combien exactement). Est-ce qu’il existe une étude similaire plus récente ?
    Pour moi, cela démontrait que le fait d’apparaître du côté naturel et commercial crédibilise le site de destination. Et en plus, l’internaute cliquera plus souvent sur lien naturel que sur l’annonce sponsorisée (selon cette étude mais cela me paraît assez logique).

    Merci pour cet article à Julien et Florian 😉

    Reply
  14. Stephane

    Après une rapide étude sur nos clients, l’arrêt du SEA alors que le SEO se positionne bien peut tout de même entraîner une perte de trafic allant jusqu’à -45%.
    Clairement, les internautes clients sur les Adwords ne sont pas les mêmes que ceux utilisant les résultats naturels.

    Reply
  15. Shelko

    Personnellement, je suis un peu comme SEO Factory Girl, mes clients viennent souvent chez moi car ils dépensent de grosses sommes en SEA et qu’il préfèreraient faire une campagne SEO qui leur assurerait une visibilité moins couteuse.
    Donc, difficile de leur proposer le pack complet (surtout que vu la quantité de SEA que je fais dans l’année c’est un peu artisanal à chaque fois).

    Mais, il est vrai que sur de gros compte (si le rapport coût du clic/ rapport du lead) est intéressant, les 2 actions sont complémentaires.

    Reply
  16. Florian

    Merci mon gnome préféré 🙂
    @Florian : Thanx. D’accord avec toi dans les faits pour le comparaison avant/après coupure, mais dans les faits, difficile d’assurer un paramètre ISO, beaucoup de biais qui rendent une analyse fiable difficile !

    Reply
  17. Daniel Roch

    J’ai toujours trouvé que le couple SEO/SEA était excellent, surtout en ecommerce où l’on peut désormais reprendre les visuels produits dans les annonces.

    Mais je trouve le chiffre de 89% de clics perdus sans SEA un peu exagéré, non…

    Reply
  18. Belkawired

    Superbe article Florian ça le mérite d’être clair !
    Pour l’étude de Google indirectement il nous incite à faire du Adwords mais bon selon l’enjeux du site, être présent dans les SERPS en SEO et SEA permet de rafler un max de clics et surtout des conversions.
    C’est vrai que l’avantage du SEA permettra de tester des titles, des descriptions et des landing pages rapidement.

    Reply
  19. Emmanuelle

    Hello,
    Je partage assez l’avis de la SEOFactoryGirl, dans le sens où création du site + référencement est déjà lourd à supporter pour les petites structures.

    Personnellement, je refuse de faire le 1er sans le second, mais je constate régulièrement que cela ne se passe pas sans heurts…
    L’intérêt du SEA est que les résultats sont effectivement visibles de suite, mais ça ajoute encore à l’ardoise…

    Bref, vu que tes arguments sont intéressants, j’aimerais bien moi aussi participer aux cours du soir prévus avec SEOFG. C’est possible (pour t’aider dans ton choix, n’oublie pas que par ici, on me considère comme « très sexy ») ?

    Reply
  20. Fred

    La multiplication des visites engendrées par la campagne payante semble également donner quelques (petits) coups de pouces au référencement naturel des pages de destinations (sur Google en tout cas) quand le comportement des visiteurs est positif (c’est à dire au moins un faible taux de rebond, sans doute associé à un retour ultérieur des visiteurs). Sans l’avoir quantifié précisément, c’est une constatation que je fais régulièrement. Et vous en pesez les implications aussi bien que moi (le débat ne date pas d’aujourd’hui).
    Autre remarque : le choix des supports a bien progressé sur AdW, et il vaut mieux désormais dédoubler sa campagne (ou les groupes d’annonces pertinents) support mobile/ordinateur (les SERPs sont différentes sur mobile) pour mieux l’optimiser . Il y a aussi toute la partie remarketing qui prend de l’ampleur …

    Reply
  21. Nico

    Super article très complet, félicitations.

    Cependant, je trouve ta vision assez subjective car dans tous les cas tu dis qu’il faut faire du Adwords (serais-tu payé par Google^^).

    Je me permets de répondre car je suis entrain de faire une étude de synergie SEO/SEM pour un des plus gros sites français.

    Certes, la double exposition permet une meilleure exposition, de tester des choses, etc.

    Mais il faut voir aussi que l’étude de cette complémentarité peut (surtout) avoir pour objectif de baisser le coût en SEM pour faire soit des économies de budget, soit les allouer ailleurs.

    Il y a donc un aspect Marketing (double expo) mais aussi financier, à ne pas oublier surtout sur les requêtes compétitives et couteuses en SEM.

    Je pense donc que cette complémentarité est à réaliser en fonction des objectifs du site 😉

    Reply
  22. LaurentB

    Sauf que tu ne parles pas d’un gros gaspillage que j’observe comme récurrent chez pratiquement tous mes clients avec un budget Adwords conséquent.
    Aujourd’hui, le client met plusieurs jours ou même plusieurs semaines avant d’effectuer son achat. Pendant ce temps, il compare et revient sur le site via différents canaux.
    Lorsque sa décision est prise, c’est quasiment toujours via un Adwords qu’il entre sur le site; tout simplement parce que c’est le chemin le plus fastoche, mais c’est un clic totalement gaspillé car la décision d’achat est prise et le visiteur aura trouvé le site quoi qu’il arrive.
    Accessoirement, ça permet aussi de niquer les affiliés qui sont souvent le premier référer et comme c’est le dernier qui compte, tu l’as dans l’os.

    Reply
  23. Julien Post author

    @Laurent – Arf… oui il y a toujours un peu de perte dans une campagne SEA mais il faut avouer que dans l’absolu non seulement il n’y a pas cannibalisation mais en plus une campagne SEA bien gérée permet d’améliorer les ventes en sus de la campagne SEO. Surtout dans le B2C

    Reply
  24. Renaud JOLY

    Un sujet qui fait débat pour un article intéressant.
    – SEA + SEO = plus de liens dans la SERP de Google donc + de clics (car + vu, + accrocheur en SEA, etc. )
    – bien sûr la notoriété de la marque impacte fortement le budget affecté à son achat. On aura donc des situations extrêmement différentes entre une PME et une marque internationale : de 1000 à 100 000 € / mois.
    – en cas de buzz la question se pose différemment : le budget peut augmenter brutalement mais l’achat peut alors s’avérer nécéssaire…
    – attention aux règles d’attribution des commandes. Si on dé-priorise le SEO notoriété (comme souvent) mais pas le SEA notoriété (car budget) le second prendra des commandes aux autres leviers (display, affiliation, email, … ) mais pas le premier. Et c’est tout le tableau de bord qui décale.
    – en analyse multitouch on constate une certaine « habitude » de l’internaute dans sa manière d’accéder au site. Vu comme cela c’est a mon avis dangereux de systématiser l’achat de la marque sur de gros volumes car on éduque mal.

    Reply
  25. Melissa

    Il faut envisager un budget minimum ou plutôt un nombre d’affichage d’annonce payantes minimal avant de vraiment pouvoir constater les effets bénéfique ou non ? ou du moins avant de voir si c’est vraiment rentable ou non ?

    Reply
  26. Florian

    @Nico : Je ne pense pas être subjectif du tout ! Tu parles de baisser les coût du SEA grâce à un bon SEO, c’est louable, mais justement, ce que je voulais démontrer, c’est que le SEA apporte un trafic véritablement incrémental, et donc des conversions pas forcément acquises avec le SEO seul. Après il reste à définir si la rentabilité du SEA (CA généré vs CPC par exemple) est prouvée, mais c’est une autre question.

    @Laurent : Pas du tout d’accord avec toi sur ce coup ! Certes, les internautes comparent, et donc utilisent plusieurs leviers avant de concrétiser un achat. Mais la plupart reviennent par la marque (en SEA ou SEO), et l’achat du terme marque est un autre sujet. Ton commentaire suggère plutôt de remettre en cause la comptabilisation du « dernier clic », et si je suis d’accord, c’est aussi un autre sujet. Je souhaite juste démontrer que la complémentarité SEA/SEO est importante, qu’il ne s’agit pas d’un gaspillage, et qu’il y a tout intérêt à se positionner en SEA malgré un bon ref nat. Enfin, je ne connais pas à ce jour aucun annonceur qui investisse dans le SEA pour « niquer ses affiliés »… C’est selon moi contre productif.

    @Renaud : Tout à fait d’accord sur l’importance de la marque dans le clic. La règle d’attribution des commandes (sujet que j’affectionne autant que toi 🙂 est un autre sujet ! Attention, je n’évoque pas non plus l’achat de la marque en SEA dans cet article, si cela n’était pas clair, je parle de mots clés hors marque (car je n’estime pas que c’est du bon ref nat que d’être premier sur sa marque en SEO). Mais vu que Laurent et toi me lancez sur le sujet, ça sera peut être dans un prochain article 😉

    @Melissa : Pas vraiment de budget minimum, cela dépend du secteur et du positionnement en SEA que vous visez… Essayez de faire le test pendant 1 ou 2 semaines pour essayer d’en tirer des conséquences !

    Merci pour vos remarques 😉

    Reply
  27. LaurentB

    Je ne renie pas l’intérêt du SEA; bien au contraire!
    Seulement, je ne voile pas non plus la réalité des travers du système.
    Gaspillage du clic et shave généralisé des affiliés étant des grands classiques que je vois mal comment tu peux contredire. C’est un simple fait que les grosses campagnes engendrent une énorme dépense que je qualifie d’inutile en regardant de plus près le comportement d’achat. Tu peux ne pas être d’accord, mais c’est pourtant la réalité.
    Puis sur le truc de « niquer les affiliés », c’est aussi une réalité. Peu importe si c’est volontaire ou simplement une limitation technique car dans les faits ça arrange bien de ne pas payer les référants en proportion.
    Surtout que techniquement parlant ce n’est plus un problème aujourd’hui…

    Reply
    1. Julien Post author

      @Laurent,

      Comme déjà dit dans mon commentaire précédent – il y a toujours un peu de déchet dans une campagne SEA – d’ou l’intérêt d’avoir une campagne SEA bien optimisée et en phase avec son SEO et les autres campagnes on line. Mais bon il faudra me citer une campagne marketing qui n’a aucun déchet.
      Pour ce qui est des affiliés, BT (British Telecom) en Angleterre utilisaient certains super-affiliés qui faisaient du « keyword bidding » pour justement sécuriser justement certains mots clés en trustant les résultats SEO et SEA et en empêchant les concurrents de se positionner.

      @Phil
      J’ai pu voir une fois ou 2 des campagnes de click fraud mais généralement quand les clicks frauduleux ne sont pas stoppé automatiquement, GG est plutot réactif dans le remboursement des fonds perdus

      Reply
  28. Phil

    Les Adwords très pertinents… car on paie au clic, ok mais au clic de qui ?
    Quand des concurrents indelicats cliquent et font cliquer sur plusieurs ordis…c’est le budget qui s’envole pour rien.

    Tu n’as jamais eu le cas toi, en tant que pro?

    Reply
  29. agence référencement

    C’est vrai que pour un internaute en phase de recherche le sea impacte un max sur la notoriété et qu’en phase de rush achat il permet un accès direct rapide. La première page serp est un terrain de jeux où il faut savoir jouer plusieurs sports avec un arbitre qui a plusieurs sifflets et des synergies entre les sports, par contre l’arbitrage vidéo laisse encore à désirer.

    Reply
  30. Raphaël

    Pertinent. L’article met bien en évidence le faux débat qu’il existe à opposer SEO SEA. La complémentarité est tout à fait de mise.

    Reply
  31. Florian

    @Laurent : OK merci pour ton retour d’expérience, c’est toujours intéressant.

    @Phil : Bien sûr que ça existe, mais Google contrôle la fraude au clic (ok c’est opaque mais quand même). Le problème est limité, et n’est d’ailleurs pas lié à la problématique SEO + SEA.

    Reply
  32. Marrakech

    c’est vraiment un article tres bien déteillé,
    moi je suis sur que bientot google va tout dominé, gogole adword et google adresse vont prendre la premiere page en entier !!

    Reply
  33. Hugo

    Avec Google Search plus Your World (voir lien en signature), la page de résultats #1 va être maintenant en faveur du SEA ….

    La messe est elle dite ?

    Reply
  34. Thomas

    Permets-moi d’émettre aussi quelques doutes sur les 89% de clics sur les annonces payantes.
    En revanche, il est clair que ces annonces ont une belle visibilité et pour peu que l’écran de l’utilisateur soit de mauvais qualité, le fond rosé des annonces ne se voit pas comparé au fond blanc des résultats classiques.
    Le tout est de tester et voir si ça vaut le coup de dépenser plusieurs centaines d’euros en annonces chaque mois !

    Reply
  35. Jenny

    c’est vrai qu’utiliser le SEA en plus du SEO est une bonne idée.
    Cependant en période de crise je pense que les gens cherche à avoir le plus de clients possibles. Or, être positionné sur la première page de Google est un avantage certain.
    Le SEA oblige les entreprises à payer chaque clic. Ce n’est pas vraiment un investissement judicieux quand on sait que les utilisateurs ne font pas spécialement la différence entre la zone naturelle et la zone payante.
    Après c’est une question de choix et de budget.

    Reply
  36. Domi

    C’est vrai qu’en temps de crise, les annonceurs sont plus frileux: un budget SEO est indispensable quand le site vient d’être lancé et toute la question est de savoir quand le SEA deviendra aussi important. Une idée peut être d’alterner un mois sur deux une prestation SEO avec une prestation SEA, ce qui équilibre les budgets! En tout cas, merci pour cet article!

    Reply
  37. Nicolas

    Pour l’avoir expérimenté sur un petit site de e-commerce devenu grand la combinaison : SEA optimisé et bon positionnement SEO est un excellent levier de conversion. Mon opinion est que cela tient au fait que cela fait de la ré-assurance comme mentionné dans l’article.

    Reply
  38. Joana

    Je partage l’avis émis dans les précédents commentaires : les coûts marketing peuvent coûter très cher quand on veut vraiment que son entreprise soit bien positionnée sur Google.
    Surtout qu’il ne faut pas prendre compte uniquement les coûts d’une campagne Adwords mais aussi le salaire que peut coûter une personne qui ne gère que ça (parce que pour certains sites, c’est le cas)
    Après pour ceux qui ont les moyens financiers, c’est sûr que c’est le bon plan d’associer SEO/SEA !
    Ton article résume bien les avantages d’une telle association en tout cas =)

    Reply
  39. marvel

    Ok pour le SEA (sem) et ok pour le SEO.
    Mais je ne sais pas pour vous, mais depuis quelques mois, j’ai bcp de clients qui désertent les campagnes payantes pour se focaliser sur le SEO.
    Donc je me demande si le SEA ne commence pas à être en perte de vitesse ?
    Sinon, buon anno 🙂

    Reply
  40. Teddy

    Bravo pour cette article et oui la complementarite SEO/SEA est evidente et les avantages sont bien plus nombreux quil ny parait. Surtout en Ecommerce les rich snipets affichees sur annonces, letude des requetes longue traine les plus ees sur vos campagnes…
    Alors oui a partir du moment ou la rentabilite est averée le sea est un tres bon levier et un allié de notre ref naturel.

    Juste un peu plus mitigé pour les campagnes sea externe ou la les resultats sont souvent decevant hors retargeting (enfin tout depend du secteur)

    Reply
  41. Luc

    Bonjour et merci de poser ce problème dans cet article !
    En gérance de deux sites e-commerce, on s’est souvent posé la question de savoir si nos campagnes AdWords étaient profitables alors que nous passions nos journées à optimiser le référencement naturel de nos sites.

    Et la réponse est sans appel : le SEA est à travailler aussi ! Visiblement, c’est le mélange des deux moyens qui serait le plus profitable au développement de la renommée du site et sa remontée sur Google. De plus, les campagnes AdWords amènent pas mal de vente car les internautes ne font souvent pas la différence entre les annonces naturelles et sponsorisées.

    Pour s’aligner aux concurrents, il est apparu qu’il fallait s’aligner autant en SEO qu’en SEA !

    Reply
  42. Kermac

    Tient, je ne voyais pas le SEA de cette façon, les avantages sont bien plus nombreux qu’on l’imagine. L’effet de confiance est là !

    Reply
  43. blog voyage

    Excellente approche, je m’en inspire déjà pour avoir un meilleur discours envers mes clients surtout ceux qui ont du mal vraiment à faire confiance à un référenceur et qui ne s’attendent pas à grande chose en optant pour des offres en SEO et SEA

    Reply
  44. Julien

    Tiens c’est la première fois que j’entends utiliser ce terme : SEA. Je suis assez d’accord avec l’imagerie eyetracking. Les pubs placées au dessus des résultats de recherche sont placées parfaitement pour être cliquée. SUrtout que plein de gens ne font pas la différence avec les autres résultats.

    Reply
  45. Florian

    Bonjour,

    Merci à tous pour vos compliments et vos remarques, je suis ravi de vous donner une vision un peu moins caricaturée du SEA 🙂

    Le SEA a un coup c’est certains, mais il faut le tester pour mesurer sa rentabilité avant de le bannir de votre stratégie.

    Florian

    Reply
  46. Paul

    C’est la première fois que je viens sur ce site, et je dois dire qu’il me semble très complet !

    Moi aussi, comme Julien, je ne connaissais pas ce terme : SEA. C’est vrai qu’utiliser les deux me semble approprié aussi, même si Adwords devient de plus en plus hermétique aux petits (voire moyens) annonceurs…

    Reply
  47. Jonas

    Le SEA, c’est l’avenir ! Facebook, Twitter et leurs amis font partie des plus grands moyens de communication aujourd’hui, donc autant les utiliser. Cela ne peut être que bénéfique…

    Reply
  48. Creation site internet Toulouse

    Cumuler le SEA et SEO sont une bonne méthode de visibilité durant toute la durée de vie d’un site web. Commencer par du SEA à la mise en ligne du site est une bonne méthode pour une visibilité immédiate, et par la suite quand Google commencera a bien référencer toutes les urls du site, passer en SEO simple. Et pour rebooster le tout de temps en temps car il faut toujours être compétitif, passer par la combinaison SEO + SEA.

    Reply
  49. jlf

    Je me demandais depuis longtemps si ce couple était fructueux
    Je restais seulement convaincu par le taux de clic et le nombre d’affichage de mot-clé peu utilisés dans adword pour m’aider à améliorer mon référencement naturel.
    adword coûte cher si on l’utilise mal, je me pose souvent la question de la pertinence de l’achat d’un mot
    Bien vu pour cet article

    Reply
  50. Marc

    La fameuse complémentarité SEO/SEA est un sujet qui revient très souvent. Travaillant et étant passionné par les deux domaines, sans aucune objectivité je vais dire que les deux sont importants 🙂

    Je pense qu’il y a plus d’avantages que d’inconvénients d’avoir une double présence, sans parler de la notion même de complémentarité qui veut dire que le SEA peut compenser une faiblesse du SEO.

    Reply
  51. Pierre

    Personnellement, je suis tout à fait convaincu, mais c’est un autre problème de convaincre les clients..
    Je prendrais les arguments de cet article.
    Merci

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *