10 choses a savoir sur le SEO en 2011

      45 commentaires sur 10 choses a savoir sur le SEO en 2011

Cet article est une tradaptation de l’excellent article de Lisa Barone de la SEO Agency Outspoken Media et qui a le double avantage d’être à la fois une très bonne référenceuse et  sexy ! Pour les fanatiques de la langue de Shakespeare voici un lien vers l’article original.

Il n’est pas nécessaire de passer beaucoup de temps sur la toile pour voir qu’il y a pléthore d’informations contradictoires au sujet du référencement et de comment s’y prendre pour augmenter la visibilité de son site.  En outre, parmi cette immense manne d’infos, ce qui est du domaine des connaissances de bases pour tout consultant SEO qui se respecte peut rapidement  être interprété comme de la magie écrite en ancien langage celte pour les internautes lambda comme par exemple ma maman.  A priori rien de bien grave dans le cas de ma maman puisqu’elle n’a pas l’intention de faire référencer le site qu’elle n’a pas, par contre la situation peut se révéler un tantinet plus épineuse lorsque de la mauvaise info ou bien de l’info mal comprise a été ingurgitée par un internaute lambda avec lequel on va devoir travailler, que ce soit un patron de stagiaire en charge du référencement du site de la boite,  un prospect/client ou bien les développeurs en charge de mettre en place les modifications que vous allez recommander.

Lisa Barone a donc décidé de faire un peu de tri pour nous afin que les choses soient plus claires pour tout le monde. Voici les dix choses à propos de SEO que tout le monde devrait savoir (même ma maman d’ailleurs je vais lui envoyer cet article !)

1. Le SEO c’est plus efficace en Amont de la conception du site

Que le référenceur qui n’a jamais eu de prospects / clients qui arrivent avec des sites full flash  et / ou complètement inréférençable lève la main! Dans 99 % des cas les clients s’occupent du SEO lorsque son site tout neuf, encore sous le coup d’un crédit mais plus sous garantie vient d’être mis en ligne. Du coup il faut qu’on s’attaque aux erreurs de l’agence web, c’est quelque chose qui met tout le monde de mauvaise humeur :

  • Le référenceur parce qu’il devra faire des compromis à la pelle
  • L’agence web parce qu’on leur met le nez  dans leur « erreurs » (et je suis poli)
  • Le client parce qu’il va falloir remettre la main au portefeuille

Le SEO se pense et se planifie AVANT que le site soit lancé ou remanié. AVANT que vous ayez payé une agence de communication pour écrire vos contenus, avant même de choisir la technologie avec laquelle le site sera développé.  Un SEO vous aidera à mettre en place votre architecture, un SEO pensera à mettre en place des actions de redirection pour assurer une transition souple enter les versions du site ou mettra en place des actions pour que votre site soit productif dès son lancement.

2. Le SEO est un investissement à LONG TERME

Certaines techniques marketing peuvent être mises en place aujourd’hui et vous montrer des résultats tangibles dès demain ; le référencement naturel ne fait pas partie de ces techniques. Le SEO c’est un peu comme un peu comme une épargne retraite, c’est un investissement qui va devenir plus fort avec le temps. Et c’est pourquoi le choix de son référenceur est si important – un bon référenceur vous aidera à définir des objectifs réalistes. Un bon référenceur sera en mesure de délivrer les résultats qu’il aura avancé, mais son travail est souvent plus difficile quand ils doit partager son temps entre votre projet et les mini-séances de thérapie dans bureau du directeur général. 😉

3. Le SEO ce n’est pas uniquement de belles Meta

Ce serait trop simple ! LE SEO c’est chouillat plus compliqué que cela. La liste de paramètres qui ont un impact sur le positionnement d’un site est aussi longue qu’un jour sans pain. Et il faut tous les pondérer pour avoir une petite idée des actions à mettre en place ainsi que des résultats potentielsSe limiter à l’optimisation des métas c’est un peu comme si vous aviez un mécano qui se limitait à changer les pneus de votre voiture afin que vous puissiez vous lancer dans la Formule1, bien entendu ca ne fera pas de mal et votre caisse tiendra mieux la route, maintenant cela ne veut pas dire que vous pourrez être compétitif en championnat.

4. C’est pas parce que vous l’avez lu quelque part que c’est vrai

Lire. Vérifier. Tester.  Toujours ! Toujours ! Toujours !

Vous ne devez jamais prendre ce que vous lisez sur Internet pour argent comptant et surtout pas ce que dit Matt Cutts. Personne pas même Sergei Bryn ne sait exactement tout ce qui se passe dans l’algo des moteurs de recherche. Je sais, on pourrait le croire, et pourtant, malgré mon muscle référencement énorme, je n’ai pas la parole divine. Oui, même si vous le lisez sur votre blog préféré (c’est  à dire ici), un autre blog ou forum de confiance il faudra le vérifier par vous-même.

5. Le SEO ne concerne pas uniquement votre Service Informatique

Quand on est vraiment  sérieux au sujet de l’optimisation de son site pour les moteurs de recherche on inclut la campagne au sein de l’effort marketing de l’entreprise dans son entier.   Le principe d’optimiser le site peut venir du département IT et vos développeurs, mais il doit progresser au-delà – sinon la campagne est vouée à l’échec.  Le SEO est un des leviers marketing qui certes est lié au site mais qui doit relayer,  et être relayé par les autres actions marketing engagées. Par exemple pensez à mettre votre URL sur les pancartes de pub, sur les cartes de visites et autres supports offline.  Ne pas intégrer le SEO au restes des efforts marketing de la boite c’est créer des conflits entre les développeurs, le marketing et le SEO qui doit gérer un peu des 2.

6. Les Mots clés ne comptent pas pour des prunes

Vous ne pouvez pas choisir des mots clés de l’air et de décider que ce sont ceux que vous souhaitez consulter le classement pour. C’est fini le temps ou on pouvait dire je veux être 1er sur « le mot clé qui rapporte ».

On voit encore trop  de prospect choisir ou espérer avoir un ranking sur LE mot clé générique lié à leur activité.  Le choix d’un tel mot clé est une erreur soit parce que vous n’avez pas les ressources pour aller le chercher, soit parce que ce n’est au final pas un mot-clé qui va transformer. En tant que client, vous n’avez pas besoin de connaître les tenants et les aboutissants d’une campagne. Vous devez comprendre que les classements ne veulent rien dire, sauf qu’ils se convertissent. Tout le reste, c’est peut être bon pour l’égo mais c’est tout.

7. [Cliquez ici] n’est jamais une ancre adapté

Pas plus que [lire la suite] ou [plus d’info]

Vous avez identifiés vos mots-clés? Bien ! Vous avez optimisé des pages pour vous positionner dessus? Impec’ ! Maintenant il est aussi temps d’optimiser le maillage interne de votre site. La pertinence d’une page commence sur les pages qui la lient (j’en parle dans mon article sur la conformité sémantique)   – les ancres des liens pointant vers vos pages ont une très grande importance dans le fait de se positionner ou pas.

8. Votre classement ne dit pas tout

Les positions que vous allez obtenir dans les SERPs suite à une campagne de référencement va bien entendu être un des KPI (Key Performance Indicator – pour les non anglophones – indicateur de performance clé). Toutefois, soyez conscients qu’il y a beaucoup d’autres paramètres que vous devez regarder pour jauger du succès / ou pas d’une campagne.

Comme quoi?

  • Augmentation des conversions  (trafic qualifié = vente)
  • Augmentation du Temps passé sur le site, du nombre de pages vues, du nombre de pages vues par visites  (trafic qualifié = + de temps passé sur le site)
  • Meilleure visibilité (D’UH !)
  • Augmentation de « brand Awareness » – (visible via une augmentation du nombre de recherches sur votre marque ou NDD)

Une large majorité d’internaute ont maintenant des résultats plus personnalisés que ce que vous pensez. Sur la même requête et en mode non logué vous et votre voisin auraient des résultats différents. Un bon prestataire devrait être en mesure de vous éclairer sur les différents signes indicateurs du succès d’une campagne.

9. Une campagne SEO ce n’est pas uniquement pour vous

Optimiser votre site web, cela signifie aussi le rendre plus facile d’accès pour vos clients potentiels, les aider à atteindre leur objectif sur votre site. Il s’agit de donner quelque chose aux internautes  pour qu’ils aient envie de venir sur votre site, d’acheter vos produits, vos services.

10. En 2011, la question n’est pas de savoir SI vous devez investir dans le référencement mais COMMENT vous allez investir

Si vous êtes engagé dans une campagne SEO pour amener du business à votre compagnie, vous devez alors comprendre que le référencement est quelque chose dont votre compagnie a besoin . Il est donc temps d’arrêter la procrastination et de se poser les bonnes questions :

  • Comment pouvez-vous mieux intégrer le SEO dans votre processus de vente?
  • Comment peut-il être utilisé pour améliorer votre contenu?

Les petits ruisseaux font les grandes rivières. Si vous avez des doutes vis-à-vis de l’intégration du SEO dans vos efforts marketing, mettez d’abord en places de bonnes fondations puis augmentez petit a petit vos efforts.Merci Encore à Lisa Barone pour m’avoir autorisé a adapter son article

 

45 thoughts on “10 choses a savoir sur le SEO en 2011

  1. L.Jee

    Pertinente la 4ème remarque, surtout que ce qui marche pour tel site ne marchera pas forcément pour un autre. Le SEO c’est aussi s’adapter suivant les sites où l’on est en charge du SEO. Sans oublié que le SEO se travaille constamment en affinant la stratégie etc. et que ce n’est pas juste un truc qu’on fait au lancement et dont on se tape rapidement 😉

    Reply
  2. Thomas

    Bonne piqûre de rappel mais rien de révolutionnaire dans ces conseils, c’est la base de la SEO.
    En revanche, c’est le genre de discours à tenir devant son client pour qu’il se rende bien compte des tenants et aboutissants de sa campagne SEO.
    J’ai en effet l’impression que le référencement devient « à la mode » et beaucoup de clients veulent en plus d’avoir un site, être référencé sur des mots-clé impossibles à atteindre et qui ne transformeraient pas (comme mentionné dans l’article).
    Il faut donc combattre les idées reçues…

    Reply
  3. Julien Post author

    @L.Jee
    N’est ce pas!

    @Thomas
    Comme ej dis dans l’article cet article traite d’information pour les internautes lambda comme ma maman – donc non effectivement rien de revolutionnaire – mais du concret, de l’utile!

    Reply
  4. Aurélien

    Encore un article à envoyer aux prospects et clients. Tu fais beaucoup d’articles de fond, très génériques, à quand un article sur les méthodes outre-Atlantique avec une comparaison avec la France?

    Reply
  5. Julien Post author

    Salut Aurélien

    Ma foi les techniques ne sont pas bien différentes entre la france et les US mais je peux me pencher sur une thematique bien précise ou j’ai vu une technique qui déchire tout.

    Je me mets sur l’article des que possible

    Reply
  6. Julien Post author

    Salut Rudy,

    Non sur ce coup la… enfin la trad etait pas si évidente quand meme et uis il y a quelques adaptations a moi… que veux tu on a pas l’inspi tout le temps et il fallait que je fasse un article un peu la … masi t’en fais pas y’a 2 ou 3 articles dans le tuyaux, deja je vais me faire Mr Choizel qui commence a me les casser a me scrapper comme un gros goret – ca ca va venir tres vite! ensuite un article sur le sujet d’aurélien et puis …ma foi on verra selon l’inspi

    Reply
  7. Gourou rose

    Je dois avouer que je ne suis pas sur le marché US, j’aimerais juste une présentation des méthodes « propres ». La dernière fois tu nous as proposé une liste d’annuaires (de merde : j’ai visité les liens, certains étaient payants, d’autres étaient pires que le pire de mes MFA…). D’où mon interrogation. 😉

    Reply
  8. californie

    Il y a tout et n’importe quoi maintenant sur le Net en terme de SEO. Il y a une grosse partie de subjectivité dans le réf ! alors testons avant d’affirmer. Ah, comme @aurélien, j’aimerais bien avoir un ti comparatif US/FR !merci pour l’article

    Reply
  9. choisel

    pas gentil de me traiter de gros bourrin.

    gros d’accord
    bourrin peut-être

    mais c’est pas une raison

    appelez moi

    Reply
  10. Sylvain

    Je t’avoue que pour ma part, je trouve qu’il est plus facile d’écrire un article que d’en traduire un, alors je dis bravo.

    Sinon, c’est en effet du bis répetita, mais je crois que ce discours sera encore d’actualité dans 10 ans, et que de nombreuses agences produiront encore des sites iréférençables. De nombreux client continueront donc à se faire avoir.

    Pour la rigolade, je viens d’avoir un gars au téléphone qui veux le site et apparaitre en première page de Google pour 10.000 euros. Sa thématique, le rachat de crédit. Je lui souhaite du plaisir…
    Nous avons répondu par la négative.

    Reply
  11. Phil

    Je rebondis sur le 1er item concernant les sites « complètement inréférençable ».

    Une refonte intégrale est souvent moins couteuse qu’une optimisation de l’existant car le temps passé à « corriger » les « erreurs » s’avère bien plus chronophage que la création d’une nouvelle version. Proposer 1 devis « optimisation de l’existant » et un devis « refonte totale » avec un écart de tarif de 20 à 40% permet en général de convaincre le client d’opter pour la seconde (et meilleure) solution 😉

    ++

    Reply
  12. phil

    J’ajouterai…Si vous n’êtes pas un pro et que vous avez relativement peu de temps à consacrer au SEO n’essayez pas les tactiques qui marchent 3 mois avant la prochaine algol Google…
    L’objectif sera plus basé sur le long terme avec des notions indémodables et qui fonctionneront auj comme dans 10 ans, du contenu assez régulièrement, des liens, des liens, mais aussi des liens, sans oublier des liens.

    Reply
  13. Keeg

    Honnêtement, je ne suis pas sûr que ce soit vrai que ce n’est pas parce que vous l’avez lu quelque part que c’est vrai, parce que justement, je viens de le lire.

    Donnez-moi un doliprane. 🙂

    Reply
  14. Ramzi

    Un rappel très synthétique que je mettrais bien tel quel en points d’un programme de formation. Le ref vit encore, le point 10 est rassurant.

    Reply
  15. Louis

    Je pense qu’il s’agit ici d’un combat sans fin de l’information ! Entre les pseudo-SEO qui te propose du référencement garanti sur Google en 24h (lol) et la voix de la raison qui te donne les bonnes pratiques et qui t’explique qu’il va falloir y mettre du tien, le message est toujours un peu long à faire passer !

    Reply
  16. Julien Post author

    @Aurélien
    Ma foi les méthodes sont les mêmes, les différences sont surtout culturelles et d’échelles. Pour la liste d’annuaires tu es un peu dur ce ne sont pas tous de la merde, ils sont tous Dofollow et honnetment ils m’ont bien rendu service et j’ai meme obtenu de bons résultats pour des budgets pas trop élevés. Ils sont juste un peu similaires les uns aux autres et tenu par des annuairistes pognonphile. Il faut se mettre dans la tête que nous avons de la chance en France d’avoir une communauté CPiste / annuairiste qui se casse le tronc et qui partage leurs plans gratuitement. Ici si tu veux des liens venant d’annuaires il faut payer et c’est tout. Je te ferai un cas d’école dans un prochain article sur une compagnie qui a une technique que je n’ai jamais vu en France et cette fois ci on touchera au SEO a grande échelle.

    @Californie
    Voir commentaire Aurélien

    @Choisel
    Premièrement, je n’ai pas dit gros bourrin j’ai dit « gros GORET ». Soyons précis voulez-vous ? Deuxièmement cela fait un moment que vous me volez du contenu, j’ai tenté plusieurs fois de régler cela à l’amiable et en privé, mais je n’ai eu de réponse à aucun de mes mails. Enfin je ne vais pas me fouler et dépenser de l’argent à vous appeler (je vis aux USA pour mémoire – le coup de fil il me coute un œil) alors qu’il n’y a rien à discuter. Vous virer MON contenu de votre blog fissa et vous arrêter de me scraper sinon je vous allume copieux et en public façon Bortzmeyer. Et encore sachez Mr Choisel que j’ai beaucoup plus de respect pour Mr. Bortzmeyer que pour vous, c’est dire si je vous méprise !

    @Sylvain
    Il n’est pas encore bon pour la poubelle le bâton de pèlerin du SEO. Je te le dis.

    @phil no1
    Oui c’est vrai – j’en parles dans mon article sur le choix du référenceur.

    @Phil no2
    C’est le point no 2 de l’article

    @Keeg
    J’en suis qu’a mon premier café… ca y est moi aussi j’ai mal au crane… 😉

    @Louis
    Bis repetita du commentaire de Sylvain – il est encore bien utile le bâton de pèlerin.

    Reply
  17. Simon

    Bonjour et merci pour toutes ces informations. Cela reste du classique mais c’est efficace.

    Un petit 11ème point ? Le SEO, c’est un budget conséquent à prévoir dans votre business plan !

    Reply
  18. Julien Post author

    @Simon
    Tout dépends de ce que tu entends par conséquent – Un budget SEO n’est pas forcément tres elevé. Toutefois il doit rester correcte.

    Reply
  19. Vince

    J’adore le dernier point, je dois dire que c’est mon préféré ^^
    A te lire je me dis que moi aussi il faudrait peut-être que je remette à écrire… Allez c’est la rentrée, je bien trouver le courage !

    Reply
  20. Shelko

    C’est vrai que ça rappel un peu les bases, c’est le genre d’article à faire lire aux clients un peu chiants qui croient tout savoir 😉
    Mais par contre un truc qui est de plus en plus vrai, c’est que plus internet évolue et plus il faudra investir en SEO/SMO pour faire du chiffre 😉

    Reply
  21. Vivien

    Bonjour, même si j’avais connaissance des points que vous citez dans ce billet, ça ne fait pas de mal de se remémorer. Je met un point d’honneur sur le 7éme point qui est malheureusement souvent employé 🙂

    Reply
  22. Julien Post author

    @Vince
    Et oui Il faut produire un peu – pense a ton classement Wikio 😉

    @Shelko
    Clairement c’est un article de vulgarisation quie st fait pour que les prospects aient une meilleure idée sur les engagements a prendre lors d’une campagne SEO.

    @Vivien
    Et c’est aussi un bon rappel pour parler a ses clients/prospects

    Reply
  23. Eric

    Merci pour cette excellente « tradaptation » 🙂 Comme d’autres l’ont dit avant moi, c’est un peu la base du SEO et il serait souvent utile de le faire lire aux clients pour qu’ils saisissent bien ce que nous pouvons et ne pouvons pas faire…
    Bonne journée! 🙂

    Reply
  24. Hervé

    Comme le dit Sylvain, ce sont des rappels que l’on voit très souvent. Mais si tu en parles, c’est que ce n’est pas encore entré dans la tête de tous les créateurs de site/référenceurs.

    Moi aussi j’aime bien le point 4

    Merci pour cette tradaptation 😉

    Reply
  25. Nicolas

    Même réac que d’autres personnes ici, on aimerait franchement avoir une meilleure vision du SEO US.

    Même si les grandes lignes se ressemblent, lorsque l’on regarde le webmarketing fr et us, c’est le jour et la nuit…

    Rien que pour les campagnes de netlinking, j’avoue que je rame complètement pour le US…

    Exemple : les CMS de blogs ne sont pas les mêmes, encore beaucoup de SPIP, bref, en tout cas très bon article à frw direct aux clients (en évitant qu’il aille voir la concurrence 😉 )

    Reply
  26. Thomas

    Bon article, de nombreux points intéressants. Dommage qu’il n’y a aucune allusion au BH, sujet qui me questionne en ce moment. En voyant les forums US je me dis, est-il possible sur le marché anglophone de bien se positionner sans faire de BH et de spammer comme un bourrin ?

    J’aimerai bien voir un point du type :
    – Sans Black Hat tu réussiras 😉

    Reply
  27. Julien Post author

    @Eric
    Merci

    @Hervé
    Malheureusement, non ça n’est pas entré dans la tête des gens ici non plus alors qu’ils sont censés être « en avance ».

    @Nicolas
    OK OK OK ! on va le faire votre article… je suis déjà dessus mais je ne suis pas sûr que vous allez y trouver voter bonheur. Je vais aussi essayer de faire une session Question/Réponse

    @Thomas
    Et bien tu as a la fois tort et raison – Le marché US est différent du marché français par sa taille – il est toujours possible de se placer relativement bien localement mais pour ce qui est de thématique concurrentielle BH il faut bourriner sinon il t’arrivera pas grand-chose.

    Reply
  28. Marine

    Si on ne s’y connait pas dans le référencement, il y a de fortes chances qu’on ne sache pas correctement développer un site. Il y a d’innombrables sites en ligne construites de manière alambiquée. Le SEO est véritablement un processus qui commence par la naissance du site et qui continue tout le long de sa vie sur le web. Pouvez-vous peut-être clarifier votre remarque #9 ?

    Reply
  29. Julien Post author

    @Marine
    Le point numéro 9 me semble pourtant clair – mais bon je vais le simplifier a l’extreme si tu veux – Etre 1er sur uen requete avec un site tout pérave et ou de toute facon les les internautes ne pourront pas clairement achever une action ca ne sert a rien pour ton busines – Optimiser un site pour le smoteurs c’est aussi penser a un moment que le site va recevoir du trafic et donc optimiser aussi la navigation, le chemin de conversion, l’ergonimie (un minimum)

    Reply
  30. Seb

    Le référencement est une science, ça ne s’improvise pas. La point num 1 est logique, mais il est bien souvent trop tard lorsque l’on lit ces rappels 🙂

    Reply
  31. Cyril

    Par rapport au point 7, je partirai plutôt sur « [Cliquez ici] n’est PAS une ancre adaptée ». En effet, certains annuaires ne laissent pas le choix de l’ancre. Malgré tout, le lien est toujours bon à prendre. Aucun champ sémantique du site ne sera boosté, mais le poids global oui. C’est un avis personnel, je comprends tout à fait que nous ne pensions pas tous la même chose, mais j’ai vu beaucoup de sites se placer avec un netlinking HS en terme d’ancres.

    Reply
  32. Funkynews

    Je pense qu’effectivement que la question à se poser repose essentiellement sur le conception de long terme. Aujourd’hui beaucoup de gens sont attirés par l’instantané, l’immédiat, mais il faut voir plus loin que le bout de son nez. Le longue (et moyenne) traîne, la qualité du contenu sont des notions essentielles pour aujourd’hui et demain.

    Reply
  33. Music Nerd

    Le conseil 6 est totalement vrai. Je m’étais employé à apparaitre en n°1 pour le mot-clé le plus important et le plus banal de mon activité, et ça n’a pas plus converti qu’autrement.

    D’ailleurs, on peut ajouter qu’à force d’articles pertinents sur des sujets n’ayant pas directement à voir avec le mot-clé que vous visez, vous pouvez aussi naturellement remonter.

    Par exemple, vous voulez être numéro 1 sur « fuite de robinet ». Si vous écrivez des articles comme « comment réparer un robinet? » « Que choisir pour réparer son robinet? », « Que faire lors d’une fuite de robinet? » etc… Google va naturellement faire remonter votre site sur la requête « fuite de robinet ».

    … Non?

    Reply
  34. Jouets enfants

    Merci pour cette liste très pertinente. Cela me permet de me poser les bonnes questions et je pourrai ainsi améliorer mes techniques de SEO.

    Edit – Non mais…. non en fait – bourriné –

    Reply
  35. Mur Evasion

    Travaillant avec quelque client sur des sites web. Ils pensent tous de suite qu’ils vont apparaître en première page google dès les premiers jours, il est important donc de leur rappeler que le référencement ce fait sur le long terme.
    Merci pour l’article très intéressant au passage !

    Reply
  36. lionel

    Bonjour Julien,

    Interview instructive et pleine de bon sens. J’ai beaucoup aimé le passage sur les taux de conversion et aussi cette phrase sur le référencement naturel « un peu comme une épargne retraite ».

    Avec ce billet, nous avons une vision global sur la manière d’aborder le référencement d’un site Internet.

    amicalement

    Reply
  37. Benjamin

    11. « Je peux m’occuper de mon référencement moi-même ». On a tous entendu ça aussi de la part d’un prospect. Le référencement est un métier, avec ses principes généraux, certes, mais ensuite ses compétences spécifiques qui feront la différence. Ce n’est pas parce que vous savez dévisser le bouchon sous le carter que vous devez votre vidange seule : le garagiste contrôle aussi l’usure des pièces, et anticipe les pannes ou les risques de panne.

    Un SEO, c’est pareil : il n’est pas là pour simplement changer une méta et « cracher du lien ». Il met son expertise et son expérience au service de ses clients.

    Reply
  38. sam

    j’en rajouterais un : Le SEO est une passion. Plus on le travaille et plus on adore ça ! Merci d’avoir fait cet effort de traduction, cet article est vraiment intéressant, il montre bien que l’on parle là d’un métier à part entière.

    Reply
  39. lunettes

    J’ai beaucoup aimé la remarque sur le fait que le mot clef décrivant l’activité ne permet pas forcément de convertir en vente. Mais il est vrai aussi que si l’on est bien placé sur tous les mots clefs de son activité ça aide… cependant faut-il encore avoir les moyens de le faire

    Reply
  40. smart web

    Je trouve le point 10 vraiment d’actualité avec Panda, où les entreprises s’aperçoivent via les changements seo des impératifs de rédactionnel et de design

    Reply
  41. Pierre

    Le point numéro 7 est tellement vraie on voit tellement de site qui ont pour ancre « plus d’infos », « cliquez ici » … aprés ce n’est pas toujours évident de mettre en place des ancres optimisés et on va dire digeste pour l’internaute 😉

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *