Va-t-Il falloir qu’on se mette à bronzer du chapeau

Mes amis cet article est un appel au secours (en quelque sorte !) car je suis en pleine crise de foi !

Je suis à un période charnière de ma vie comme je l’explique dans mon post précédent et je ne sais pas pour vous mais moi dans ces cas-là, je me pose 5 minutes et je fais un petit bilan, je regarde autour de moi comment ça se passe, j’essaie de voir ce que je pourrais faire de mieux pour améliorer le quotidien , financièrement bien entendu mais aussi en règle générale…Avoir moins de stress, plus de temps, etc.

Les Constats

Je vous ferai grâce des aspects perso du bilan … mis à part le fait que l’acquisition d’une Camaro  SS dans un avenir proche semble être passé dans le domaine de l’improbable il n’y a rien de très intéressant (en tout cas pas pour vous…). Par contre au niveau pro il y a une sorte d’impression qui se dégage et qui quelque part me laisse un gout amer dans la bouche.

1er Constat – Putain de popularité !

Peut-être que c’est général, peut-être pas, en tout cas,  j’ai de plus en plus de mal à pécho des tops positions dans Google. De l’accessit à foison  5e, 4e, du top 10, sur de bons mots clés, pertinents et tout, mais du top de top – 1er – de plus en plus dur.  Et pourquoi me direz-vous ? Et bien c’est  tout simple :

  • Tout d’abord  j’ai de plus en plus l’impression que Google, le contenu et sa structure, il en a de moins en moins quelque chose à foutre. On a pu le voir lors du concours Pandaranol avec certains des leaders qui désoptimisaient leurs pages.  A un niveau moindre j’ai réussi de mon côté, a positionner des pages sans contenu aucun mis à part une balise title qui est longtemps restée non optimisée pour cause de non approbation des textes par le client. Tout le reste de ces pages n’étant  que code ou image (pas optimisées non plus les images d’ailleurs) –  Au passage ces pages ne se positionnent QUE dans Google (tiens tiens??).
  • L’acquisition efficace de liens entrants (White Hat s’entends) est une tâche à la fois chronophage et relativement couteuse, du coup les clients ne veulent pas s’investir dedans et j’ai beau marteler « Pas de liens ! Pas de résultats ! » rien n’y fait. Du coup, j’ai beau me casser le tronc, le site n’obtient  pas les résultats escomptés,  le client est mécontent et de mon côté je suis frustration !  Je me suis même surpris quelques  fois à arpenter des blogs non modérés et à poser des commentaires tout pourri tel un clochard du « dofollow »… C’est vous dire le désespoir !

2e constat – Le Black ça marche du feu de dieu

Et je vois déjà les plus critique d’entre vous me dire «  Et bien sûr que ça marche et Duc*n ! Tout le monde le sait que ça marche ! Si ça ne marchait pas les BH ils feraient autre chose, ils pêcheraient la truite par exemple ! ».

La tendance avait été amorcée durant les concours précédents déjà avec black hattitude et Seotons mais là,  tout au long du concours « pandaranol » on a vraiment pu voir l’ultra domination du côté obscur de la force.  3 sur 3 – SCOREBOARD ! Bien entendu, il faut remettre les choses dans leurs contextes, Seotons, Pandaranol, ce sont des concours, sur des durées de temps limité, cela concerne des domaines neufs, et parfois à usage unique, des mots clés improbables et cætera,  et cætera…. C’est un contexte particulier qui correspond particulièrement bien aux BH, puisqu’ils ont la possibilité de blaster la tronche a GG comme des malades sans risque aucun (Mis à part se griller quelques plans mais je doute que les vrais bons grillent les meilleurs).

N’empêche le site flipping , les 301 d’enc**lés , les splogs à gogo, j’ai même vu revenir des techniques des temps anciens : le DC en cloaking par exemple c’est un truc que j’avais appris avec Apocalx (pour ceux qui connaissent) à mes débuts … a quand le retour de la page Sat !!!!

Don’t be Evil … Mon cul œil!

Dans mon billet « je n’ai pas peur des chapeaux noirs » je faisais remarquer à juste titre que les BH et les WH ne se concurrençaient que très rarement en fait. Et bien c’est fini tout ca,  de plus en plus (en tout cas chez moi) et sur certaines niches historiquement clean, on voit que le noir / gris / rose commence à déborder.  Prolifération de pseudos SEO pousseurs de boutons? Possible…  Arrivée d’une nouvelle génération de SEO plus jeune, moins « éthique »? Pourquoi pas? Sinon une augmentation du nombre de  « vieux » croutons comme moi qui se disent « à quoi bon ? ». Il y a probablement un millier explications à ce phénomène mais cela n’enlève rien aux faits. Le contenu n’est plus roi, il s’est fait foutre a la porte par les liens et du coup la porte est ouverte à toute les fenêtres.

Mon sentiment aujourd’hui ! Je vais mettre mon chapeau et je vais aller me mettre sous le cagnard, histoire qu’il brunisse / rosisse un peu.  Je vais faire comme tout le monde et mettre en place quelques-uns des conseils et  quelques une des techniques que j’ai pu voir et qui sait… si tout se passe bien peut être que la camaro SS se paiera d’elle-même.

45 thoughts on “Va-t-Il falloir qu’on se mette à bronzer du chapeau

  1. Littlebuzz

    Je suis complètement en phase avec ton billet, très bon d’ailleurs.
    Je rajouterais le sentiment que quand bien même tu chopes une très bonne position, elle ne rapporte plus autant qu’à une époque …

    Reply
  2. Oweia

    Beaucoup de SEo font ce constat et se tournent du coté obscur de la force, il y a meme une agence (1ere position pour ne pas citer) qui propose désormais clairement des services BH… !

    Reply
  3. axel

    Tout ce que tu dis est exact. Entre Twenga, Amazon et autre listes d’images à l’attribut alt qui va bien sans texte… Google semble vraiment de plus en plus simpliste d’après moi: un certain nombre de BL avec le titre ou l’URL du site pour « fixer » le site et puis après, bah c’est à celui qui bourrine le plus sur les ancres…
    D’un côté ça me rassure (je suis pas complètement nul lol)… d’un autre ça veut dire qu’il va falloir que je me rencarde pour apprendre un peu à automatiser.

    Reply
  4. Vincent

    Tu ne dois pas succomber au coté obscur Julien, même si le concours a vu le sacre de BH, n’oublie pas que certaines techniques WH ont très bien réussies.
    N’oublie pas que le negative SEO a perturbé le concours et certaines personnes qui l’avaient prévu ont commencé à se battre qu’après la fin des hostilités.
    Dontbeevil a utilisé quelques techniques de buzz pour augmenter l’engagement et gagner des tweets et liens au bon moment. Du white hat pur et dur ^^

    Alors courage, rien n’est figé ^^

    Reply
  5. Phil

    Si on fait un pas en arrière je dirais…que deux concours et quelques podium GG ne suffisent pas à faire un bilan pour toute une carrière!

    Alors oui il y a une tendance, oui il faut s’adapter, surement que l’audit de site et la mise en place des H1 H2 etc ne suffisent plus…

    Allez hop du nerf, adopte la technique de l’auto coup de pied au c*l et reviens avec la gnaque !

    Reply
  6. Deleter23

    C’est clair que les techniques black hat font rêver et que parfois respecter les règles n’est pas aussi profitable. Cependant on ne peut pas baser un business sur du black hat seo, c’est trop risqué.
    La seule chose qui marche vraiment c’est un contenu et des liens de qualités. Mais comme tu dis ca prend du temps, si tes clients comprennent pas ça…

    Reply
  7. Erwan

    Ah tiens, j’ai posté un article le même jour que toi « Backlink Is King ». Clairement, le concours Pandaranol m’a montré que les liens c’est le principal. Avant j’étais dans une optique plus globale, mais non, il faut des liens et encore des liens.

    Reply
  8. Julien Post author

    @Littlebuzz
    Merci, le fait que d’autres fassent le même constat me rassure. En ce qui concerne le trafic j’ai ma petite idée sur la question… Je dois réaliser quelques tests pour confirmer le truc.
    @Oweia
    Si tu parles de cette page… il faudrait que tu la lise… avant d’affirmer quoi que ce soit … J’ai fait parti de la sponzy team pendant presque 2 ans, et David Degrelle est plus blanc que le plus blanc d’entre nous sur beaucoup d’aspect du SEO. Apres les choses peuvent changer mais la sur le coup j’ai des doutes. Attention donc avant d’avancer des affirmations non vérifiées.
    @Axel
    C’est un peu plus compliqué que cela mais tu es dans le vrai … Le GG bombing a encore de beaux jours devant lui.
    @Vincent
    Merci pour les encouragements… Comme tu le dis rien n’est figé, bien évidemment les concours sont une vision déformée du marché SEO. Les techniques de buzz marchent c’est vrai mais de la même manière que le link baiting c’est par trop aléatoire ou c’est trop couteux pour beaucoup de clients (d’abord chopper du follower, donc besoin de créer du contenu – ou bien faire des giveaways mais… ce n’est pas évident tout le temps). Je ne perds pas courage je vais probablement rester du coté clair mais je vais tout de même mettre quelques petites choses en place histoire de booster le truc. D’un point de vue projets plus perso – la c’est une autre histoire.
    @Phil
    La technique de l’auto coup de pompes dans le c*l … LOL je vais essayer un peu … vois si on inverse la tendance
    @deleter
    On ne peut pas baser un business sur du BH… hmmm… j’aimerais avoir des avis sur la question. Bien entendu dans mon cas ce sera différent disons que je vais rosir… c’est que les gens très blanc au soleil … ca ne bronze pas bien tout de suite … ca rougit un peu d’abord 😉
    @Erwan
    C’est un constat malheureux … mais c’est un constat

    Reply
  9. loran

    Entièrement d’accord avec cet avis.
    Même si le chapeau noir est réservé qu’à certains « vrais » BH, on peut par contre s’orienter vers le chapeau gris, mi-white (=celui qui a du temps infini) mi-black (=celui qui trouve des purs plans BL et qui automatise ses plans).

    Et même pour les clients, il va falloir jouer avec la ligne jaune entre le white, très consommateur de temps et donc d’argent, et le noir, coût réduit et automatisation.

    En définitive, il faut jouer un peu entre les 2. Mais définitivement, le white hat qui consiste à attendre, à dépenser du temps à l’infini … Bah … cela marche uniquement avec ceux qui ont du gros gros budget (j’en connais, mais ya beaucoup d’€€€ derrière).

    Reply
  10. Niko

    Julien,

    cette question, malgré le peu de bouteille que j’ai comparé à d’autres je me la suis posée maintes fois.
    j’ai testé un outil de BH qui m’a bien plu, et j’avoue que la tentation est grande de chercher LE plan BL pr12 que les concurrents n’ont pas, mais bon…
    J’ai joué sur le pandaranol en white + un peu d’automatisation pour pousser les bons BL, et je pense qu’à terme, cette technique peut payer
    un bon BL white restera vachement plus sûr qu’un blast BH
    il suffit de combiner un peu des 2, de doser justement, et c’est parti 🙂

    Reply
  11. Emile de Location Corse

    C’est que tout n’est jamais tout noir ou tout blanc en fait… comme le linge dans mon panier à linge sale… il y a parfois plusieurs nuances et des tons parfois peu probable… et puis… puis l’objectif commun a tous c’est de rankéké… et l’objectif de GG c’est de nous enc… kikiner … donc courage… en vérité blanc ou noir… on a le même buts… regarde la gauche et la droite… sur le papier ils veulent tous que le pays aille mieux… et ca marche po… bon je file manger. :DD

    Reply
  12. LaurentB

    Franchement, je ne trouve pas que mes clients rencontrent des difficultés à améliorer l’existant – bien au contraire.
    Par contre, mon nouveau créneau porteur est bien l’e-réputation sur laquelle les budgets sont juste gargantuesques par rapport au SEO. C’est du gros, du lourd, du bon.
    Encore et toujours, j’applique les préceptes de Sun Tzu et j’essaye de m’adapter à de nouveaux schémas en observant fleurir les « consultants référencement » comme du pissenlit au printemps. Le truc de l’audit va devenir du fast food SEO et ça ne m’intéresse pas de rester sur ce créneau.
    Cela dit, mes clients sont déjà passés entre les mains de diverses agences et autres « consultants » ou « référenceurs » et j’arrive toujours à élever le niveau une gamme plus haute. Tout est question de savoir adapter la préco au cas particulier, car rien de bien dur à suivre une liste de facteurs et dire si y a bon ou pas. Sauf que la valeur ajoutée n’est pas là.
    J’ai fait pareil quand je sentais qu’Adsense devenait plus dur et pareil pour l’affil. Par contre, de grosses surprises à venir du côté de mes projets perso « under the radar » pour l’instant, mais qui ne vont pas tarder à éclore.

    Reply
  13. Martin

    J’ai l’impression que Google est dans une phase de transition.

    Ils ont pris le virage du social à partir de 2008, et ne font qu’accentuer depuis cette voie, d’abord en passant des partenariats (comme celui avec Twitter, pour deux ans, en 2009), en rachetant des boîtes spécialisées dans le datamining de données de popularité basées sur les réseaux sociaux (comme PostRank, racheté en 2011), ou en développant leurs propres outils et réseaux sociaux (Google Buzz, Google +1, Google Plus, « Bloquer ce domaine »).

    En fait, ils semblent abandonner l’idée de l’analyse du contenu et la création de liens au profit du « social », mais n’ont pas encore l’expérience des filtres anti-spam dans ce domaine, ce qui permet à certains spammeurs (sans doute une petite minorité de ceux-ci) en avance sur leur temps de truster les premières places.

    Quant au concours, comme tu le notes si bien, ils sont représentatifs d’eux-mêmes, sans plus. Je veux dire qu’il ne faut pas trop se baser dessus pour en déduire des généralités.

    Depuis plusieurs mois, je m’intéresse de manière de plus en plus poussée aux identités virtuelles, à savoir l’ensemble des méthodes, techniques et outils permettant de créer et gérer des avatars virtuels sur le Net (et ailleurs), qui se comportement comme des « vrais » êtres humains. Et je constate que je suis loin d’être le seul dans ce domaine, et qu’il existe des confrères ou non qui mettent en place des outils industriels pour des applications très diverses (avec deux objectifs principaux : manipulation commerciale ou politique). J’ai l’impression que ce type d’outils s’imposera comme base au référencement « naturel » (black hat) y compris, dans les toutes prochaines années.

    Reply
  14. Ma pomme

    Reste que tous les bons BH que je connais ont des raisonnements vachement WH dès que l’on est au niveau du « minet site ».
    Et bien sur, les plus blancs ( moi ? ) grisaillent dès que la concurrence devient hard.

    Bref, j’ai tendance à essayer de voir les choses plus largement quand je m’occupe d’un client. Sur le plan webmarketing notamment, il y a souvent tellement de lacunes. N’oublions pas que les clients se foutent d’être premiers. Ce qu’ils veulent, c’est faire du business.

    Après, si GG veut du BL, et bien donnons lui du BL. En n’oubliant pas quand même qu’un jeune site peut y laisser sa peau dans un univers concurrentiel.

    Ps : neuve la camaro ou vinage ?

    Reply
  15. Phil

    Je ne sait plus ou j’ai lu que le Black Hat, c’est du White Hat automatisé.

    En fait, les Black Hat « imitent » les schémas WH et utilisent de plus en plus des techniques marketing (buzz, médias sociaux…) pour affiner leurs stratégies, sembler le plus naturel possible et passer sous les radars. L’exemple parfait du dontbeevil.fr sur le pandaranol.

    A contrario, les White Hat (si cela veut encore dire quelque chose !) s’orientent vers du Grey ou du Pink pour ranker. Car sur du référencement de niche ou local, le WH est adapté mais dès que l’on passe sur du concurrentiel, c’est une autre affaire…

    Reply
  16. Agence référencement Sabattini

    Cela fait bien longtemps que je suis ce que tu écris Le Juge et nous nous sommes croisés sur certains forums comme le W.hub mais c’est la première fois que je post ici et c’est avec plaisir.

    Je reste White Hat en ce qui concerne mes clients tout simplement parce qu’ils ne m’ont pas signé de contrat dans lequel je leurs spécifie que des positions vite gagnées pouvaient à un moment ou un autre être sanctionnées de blacklistage.

    En tant que professionnel, je pense que notre créneau est juste, nous sommes les PEA sur un marché en éruption, nous proposons du long terme et du sûr et …je crois qu’en définitive c’est ce langage que comprend la majorité des chefs d’entreprise et c’est aussi ce qu’ils attendent de nous.

    Ils nous faut passer en BH pour contrôler ce qui se fait et savoir de quoi on parle mais jamais avec un site client

    Je ne me pose personnellement pas tes questions mais en revanche, tout comme toi Le Juge, je suis déçu de la qualité de positionnement des moteurs de recherche en général et de Google en particulier, le bovinage de linking fonctionne, la triplette du bourin, le keyword stuffing, splogs et bien d’autres techniques préhistoriques ou toutes récentes usitant de scripts à gogo…. l’originalité de notre travail est d’augmenter la valeur ajoutée de notre référencement en diversifiant les horizons de manière manuelle et stratégique, ils y a mille façon de faire gagner de l’argent à nos clients, la première place absolue sur une grosse requête n’a pas le monopole du portefeuille….

    Un site white hat reste pour moi, dans le temps, supérieur à un site ayant bénéficié de techniques bh

    Sébastien

    Reply
  17. Julien Post author

    @Loran
    C’est bien mon sentiment…il va devenir nécessaire de se blinder en plan BL dans les quelques prochains mois / années de manière à avoir une bonne base de booste client ensuite je me doute bien qu’il va falloir se réadapter au nouveau paramètres, notamment sociaux.
    @Niko
    Je continue de le penser une bonne stratégie WH bien mise en place avec des liens Link bait ça n’a pas d’équivalent… ça devient tellement difficile d’amener le client à se bouger.
    @Emile
    Non rien n’est ni tout blanc ni tout noir …
    @Laurent
    La grosse différence entre nous c’est que tu es indépendant… je suis employé, je pense que tu as plus de liberté que moi sur certains projets tu sais ou se trouve ta limite de rentabilité et tu adaptes en fonction. De mon côté j’ai un boss et je ne peux pas forcément adapter toute mes reco/actions … sinon je vais me faire remonter les bretelles parce que je bouffe le bénef’
    @Martin
    C’est possible… Google est en transition … du coup il délaisse certaines choses pour se focaliser sur d’autres choses…
    @Sylvain
    1 – Sylvain arrête de lire mes articles depuis un Iphone … 😉 tu vas te faire mal aux yeux
    2 – De même que Laurent tu travailles pour toi-même et donc tu as peut etre plus de liberté quand a ce que tu peux faire sur un site ou non – je n’ai pas autant de liberté, j’ai des contrats et des process a respecter – je peux essayer de les faire évoluer par contre.
    3 – MA foi soit une vraiment vintage (70’s) mais elle coutent un œil.. soit neuve (type Bumble Bee) , je ne suis pas très fan des models des années 90 /2000

    Reply
  18. Julien Post author

    @sebastien
    Je comprends ce que tu dis … c’est pour cela que je me pose la question … jusqu’ily a peu je ne me posais pas ce genre de questions moi non plus … je pouvais changer de chapeau mais uniquement sur mes site, les clients eux bénéficiaient des services délivrés par Mr Propres himself! Ce qui me fait petit a petit perdre la foi c’est de voir des agences faire du blast et voir ces résultats durer dans le temps et dans des niche thématique jusqu’ici épargnée.

    @Yassine
    C’est exactement la dessus que je vais me pencher

    Reply
  19. Aurélien

    Julien, je vais employé un de tes mots : bullshit !
    Tout dépend de ce que tu veux faire, mais les techniques n’ont pas beaucoup bougées, même si je suis loin d’avoir la même longévité que toi, j’estime être la depuis assez longtemps pour avancer que le BH n’a pas subit de récente révolution et que Google ne lui accorde pas plus de crédit qu’avant. Le BH est juste plus visible, plus à la mode et plus accessible grâce à des programmes tout fait.
    Le BH n’est pas une automatisation du WH, c’est aussi un état d’esprit et c’est ce qui fait la différence.
    Sinon quelques rectifications :
    – 1ere position est bien une agence white hat, David a juste fait une blague.
    – Il n’y a pas de plus en plus de pink hat, il y en a une dizaine tout au plus.
    – Laurent a raison de changer de secteur, je le fais aussi, même si j’ai du mal car je trouve cela moins drôle.

    Reply
  20. anator

    Je doit avouer être encore un peu troublé par ce que je lis.

    Cela dit je trouve que ton bloc est vraiment fournis et ça fait du bien de voir que des gens s’intéressent à autre chose que du sexe.

    Alors rien que pour ça merci !

    Edit – Dans le doute, je bourrine

    Reply
  21. Daniel Roch

    @Yassine : certains bons plans peuvent également en faisant une petite recherche Google par rapport au secteur d’activité ou en regardant ce que font les petits copains 😉

    Reply
  22. Julien Post author

    @Aurélien
    Je pense qu’on est en plein malentendu sur le coup.

    Je suis d’accord sur le fait que la plupart des techniques n’ont pas beaucoup bougé, juste que certaines n’etaient plus sur le devant de la scene, tout du moins on pensait les failles plus ou moins colmatée par GG (duplicate par exemple).

    « Le BH est juste plus visible, plus à la mode et plus accessible grâce à des programmes tout fait. »

    C’est un peu ca a mon avis qui est au centre de mon probleme.

    « Le BH n’est pas une automatisation du WH, c’est aussi un état d’esprit et c’est ce qui fait la différence. »

    La aussi on est d’accord, mais mon article n’est pas a propos de la définition du BH mais a propos de certains constat fait dernierement.

    Sinon – je sais tres bien que 1ere poz est une agence WH j’ai fait partie de l’équipe, j’ai juste zappé le lien vers la page du poisson d’avril dans mon commentaire – (« si tu parles de cette page … (ooops lien manquant) »

    Reply
  23. Aurélien

    Je le sais Julien, je répondais à tout le monde en même temps.
    Google n’a jamais colmaté, il communiquait. 😉
    Je ne rencontre pas beaucoup plus de difficultés avec mes sites ou avec les sites de mes clients et pourtant je touche différentes thématiques, différents volumes.
    Google ne bougeait pas car cela représentait un faible pourcentage, si cela se généralise trop, il frappera.

    ps : si tu me réponds, je pourrais te reposter un autre lien. :p

    Reply
  24. Julien Post author

    @Aurélien
    OK – Peut etre la spécificité du marché US … Tu peux poser ton 3e lien c’est de bonne guerre je le fais moi aussi … de temps en temps. Euh par conter il faudra m’expliquer les liens (en MP si tu veux)

    Reply
  25. Aurélien

    On peut en parler : mail, twitter, skype, forum, pigeon voyageur…
    Je ne suis pas sur le marché US, donc je ne pourrais t’en dire plus à ce sujet.

    Reply
  26. LaurentB

    Si on doit mettre à plat le constat (peu importe indépendant ou employé), je crois que nous vivons une période floue, sans doute post-Panda, où l’aveu d’impuissance par Google est assez navrant. Aujourd’hui, il ne fait aucun doute que cette illusion d’algo se résume à un bouton « eject » (je simplifie, mais pas tant que ça) et bien entendu que le BH bien mené tient la route.
    Sauf que c’est là aussi qu’est le souci puisque l’outil ne fait pas le moine comme dirait l’ami Rudy.
    Par contre, rajouter une couche BH sur du propre peut être la couche de vernis qui permet encore de conquérir des sommets. Mon observation est qu’il demeure un gros manque d’instinct chez la plupart qui n’ont pas la maîtrise des leviers adéquats. Appuyer là où il faut quand il faut est peut-être le dernier bastion des SEO qui sortent du lot.
    M’enfin bon, lorsqu’il s’agit de la grosse cavalerie qui galope en agence, je comprends que ce n’est pas du gateau tous les jours.
    Il y a quand même un paramètre que tu oublies à mon sujet. La majorité de mon CA est généré par la sous-traitance, donc je suis également en plein dans la même problématique. En ce moment même, je fais une pause d’audit compliqué pour venir poster car je ne vois pas la fin du tunnel lorsqu’il s’agit de poser mes préconisations qui ne pourront jamais aboutir. On bosse en sachant d’avance que des murs vont se dresser en face de l’optimisation pour le référencement.

    Reply
  27. Grym

    @Laurent
    Je te rejoins sur l’aspect mariage des genres.
    Je crois que la partie WH permet d’établir un site dans la durée et qu’une surcouche de BH permet de pousser les quelques positions sur lesquelles tu peines depuis un moment, voire de compléter la longue traine sans être obligé de monter des milliers de pages et de prendre le risque de se faire sanctionner pour du contenu jugé sans utilité par Google.

    Reply
  28. Julien Post author

    @Laurent
    « Par contre, rajouter une couche BH sur du propre peut être la couche de vernis qui permet encore de conquérir des sommets. »

    C’est exactement ce sur quoi je vais me pencher … ajouter une petite couche de BH pas trop mal foutu histoire d’avoir le petit boost de plus qui va bien

    « On bosse en sachant d’avance que des murs vont se dresser en face de l’optimisation pour le référencement. »

    Comme je te comprends sur ce coup la …

    Reply
  29. LaurentB

    Tiens, j’ai aussi pensé à cette discussion en lisant ce billet de Rand
    http://www.seomoz.org/blog/the-responsibilities-of-seo-have-been-upgraded

    L’évolution est vraiment démentielle, puis les enjeux sont décuplés. Quand je vois les gains ou les pertes en CA liées à des changement de positionnement sur une requête, j’ose à peine imaginer les gadins des fermes de contenus et assimilés qui doivent carrément mettre la clef sous la porte.

    Mais bon, si on prend du recul, c’est vrai que grapiller du trafic sur Google est tout de même un modèle assez singulier comparé aux autres méthodes commerciales.

    Reply
  30. Julien Post author

    C’est pas faux … Et il y a peut etre un peu de cela aussi dans mon coup de gueule, il est loin le temps ou on génerait 3 pages sats et ou on avaqit plus qu’a compter les sousous!

    Reply
  31. Thomas

    Je réagis sur la phase de transition de Google,
    J’ai reçu ce matin un spam me proposant de recevoir une centaine de « +1 » sur Google en échange d’une poingée d’€…
    Les arnaqueurs s’adaptent déjà, c’est affolant…

    Reply
  32. cynthia

    D’abord bienvenue au petit cowboy 🙂
    Ensuite, les doutes sont peut-être lié à la fatigue, un papa-blues ?
    Plus sérieusement, le black hat ça marche, mais ça reste risqué. Un ami vien de voir tomber un de ses deux réseaux, et c’était pas un débutant.
    La mode semble être au Amazon mechnical turk, pour le spam, le crack de captcha et les +1, comme le soulignait vikou007.
    Je prédis quand me un revirement dans les 6 mois, google semble s’atteler à la tâche après le lancement de google+. Le bannissement manuel est plus que jamais d’actualité, cf la presse belge.

    Reply
  33. Julien Post author

    Salut Cynthia,

    Oui probablement que la situation générale est pour beaucoup pour mon point de vue masi bon … Camaro SS quand meme… bref – le mechanical turk est une chose sur laquelle je vais me pencher effectivement enter autres … Je ne pense pas faire du BH tres sombre mais par contre je vais etre moins clair d’orénavant

    Reply
  34. sam

    C’est assez intéressant ce constat.
    Donc si on utilise quelques techniques grey hat (histoire de quand même pas trop se griller) combinées à du social en masse (twitter, facebook, G+, faire du buzz etc…), on pourrait réussir à mieux s’en sortir qu’en faisant que du white hat ?
    Peut-être faut-il essayer de faire comprendre cela aux clients (je sais loin d’être simple) ? Que social + un peu de techniques risquées mais payantes c’est pas si mauvais ? Mais je comprend que dans le business ça ne passe pas toujours comme on voudrait…

    Reply
  35. Julien Post author

    @Samuel – Sur le moyen terme c’est tout a fait possible qu’on s’en sorte mieux avec du Grey – sur le tres liong terme c’est le white qui l’emporte mais le souci c’est que les contrats ne snt pas tres longs si tu n’a pas les résultats sur le moyen terme.

    Reply
  36. PH

    Allez hop, 1 mois après …

    Oui c’est vrai ça devient dur de pécher les premières places, mais les budgets client SEO augmentent parallèlement. Autre chose assez surprenante : les clients n’ont plus peur du BH Seo.

    En ce qui me concerne, j’ai crée mon agence il y a à peine quelques mois et j’ai été très surpris : il pleut des devis et des contrats. Il y a un énorme besoin et beaucoup de clients sont déçus des agences qui occupent la place publique depuis un bail et qui n’apportent que peu de résultats concrets.

    Pour ce qui est du White/Black/Grey je crois que le mieux ça reste de faire du Grey « intelligent » : tout automatiser, mais rester « user friendly ».

    C’est vrai que les « jeunes du SEO » dont je fais partie ont été imprégnés par Paul, Rudy & co et ont pour bible « The SEO Empire ». Mais ces jeunes ne sont pas assez stupides pour mettre 300€ dans LFE, créer quelques milliers de splog et croire qu’ils vont conquérir les SERP. Non être un jeune du SEO ça signifie passer des heures carrées à développer tous les jours pour améliorer son quotidien. Ça signifie investir dans des milliers de nom de domaines, des centaines de serveurs, faire du Fail Over-IP à gogo, traduire des flux, les spinner, gérer des centaines de comptes Google, Twitter & co, faire l’expérience tous les jours de ce qui marche et ne marche pas et regarder d’un œil suspicieux les conseils de son voisin et ceux de la Stasi Matt Cutts …

    Faire de SEO aujourd’hui c’est un cauchemar, mais au fond on aime ça. Car ce qu’on aime avant tout ce n’est pas le nombre de zéro sur le chèque, mais le défis et le risque.

    Bon A+ je sens que je parle trop

    Reply
  37. Julien Post author

    Salut PH,

    Quand je dis jeunes SEO c’est pour généralisé, je sais que nombre d’entre eux ne sont pas uniquement des pousseurs de boutons… heureusement sinon on serait bien dans la pétrin…

    Reply
  38. Mark

    Mon point de vue personnel est qu’il va falloir faire un mix des chapeaux , blancs et noirs, faut pas se leurrer le white est insuffisant et le black efficace mais dangereux. Celui qui alliera les 2 intelligemment aura tout gagné.

    ++

    Reply
  39. Minhchau

    Bonjour Julien,

    Ce billet est très intéressant tout comme ce blog que je consulte régulièrement pour approfondir mes connaissances en référencement naturel. Je pense qu’il existe des degrés différents concernant le blackhat dont certains servent à travailler sur le whitehat. L’automatisation peut être utilisé à bon escient !

    Reply
  40. Julie

    Article sympa même si on sent à peine ton exaspération mais comme on dit : « Ce ne sont ni les plus forts, ni les plus intelligents qui survivent mais uniquement ceux qui savent s’adapter ». Dans ce contexte, je n’ai que faire de la couleur du chapeau, blanc, gris, noir, je fais au mieux pour mes clients, pour moi en ayant une éthique personnelle comme garde-fou.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *