Google n’est pas votre ami

      32 commentaires sur Google n’est pas votre ami

(Explication de certains aspects du SEO du point de vue de Googlien)

Je ne sais pas pour vous, mais souvent (très souvent) dès que je commence à vulgariser le SEO ou à expliquer les raisons pour lesquels tel ou tel site n’est pas premier sur un mot clé, je me fais bombarder de question… Comment les qualifier… disons… naïves par le prospect  ou le client qui est en face de moi. En rédigeant mon dernier article, j’ai eu une sorte de révélation, je me suis rendu compte que lors que nous entendons ce genre de questions, nous répondons quelque chose d’intelligent mais nous répondons à côté de la question en fait. Dans cet article, je vais donner une réponse que je qualifierai de stupide (si elle n’est pas argumentée) mais qui réponds à pleins de questions de nos clients. Alors c’est peut-être un peu flou pour le moment mais vous allez voir ça va s’éclaircir!

Cette réponse c’est :

« Parce que Google n’est pas votre ami ! »

Je vous laisse encaisser la nouvelle… je sens que vous êtes déçu…. j’en vois certains écraser une petite larme… z’auriez du vous en douter un peu aussi ! Non ?!?  Google n’est jamais venu boire un verre à la maison, il n’a jamais proposé de vous filer un coup de main pour le déménagement, même pas une petite carte pour votre anniversaire… je veux dire… on vous avait prévenu ! On ne vous a pas pris en traitre !

Google c’est une compagnie, listée en bourse et qui est là pour faire du bénef’ ! Du pognon, du blé, de la fraiche, des pépettes… en un mot comme en cent : engranger un maximum d’argent tout en en dépensant le moins possible pour faire plaisirs au boss et aux actionnaires ! Partant de ce postulat commençons à répondre à certaines questions :

Question : « Pourquoi est-ce que je suis pénalisé je fais du duplicate content ?? »

Réponse : « Parce que Google n’est pas votre ami ! »

Je le dis précédemment,  c’est une compagnie et donc ce qui compte pour Google c’est ce qu’il y a dans les colonnes profits (surtout profits d’ailleurs !) et pertes. Et quel est l’un des plus importants pôles de dépense chez Google ? Les Datacenter ! C’est que ça coute un œil en électricité et en air conditionné (déjà ! Et je ne compte pas le matos et la main d’œuvre)  – perso je suppose une facture avec six zéros, voire sept par an ! Pour Google, plus de page à indexer, c’est plus de Datacenter et plus de Datacenter c’est moins d’argent – Exit le duplicate et tant qu’on y est, une baffe dans la tronche du site qui fait du duplicate ça lui fera passer le gout du pain !

Question : « pourquoi est-ce que ce vieux site tout pourri est devant moi ? Ça fait 10 ans qu’il n’a pas été mis à jour… »

Réponse : « Parce que Google n’est pas votre ami ! »

La quasi-totalité grande majorité des sites d’e-commerce se ramassent la gueule dans les 2 premières  années de leur création. Un site qui est en ligne depuis longtemps, c’est un site qui est pérenne pour Google et si un site / une compagnie est pérenne, il / elle a plus de chance de faire du business sur le long terme avec Google et donc de rapporter plus d’argent.

Question : « Pourquoi est-ce que Google ne crawl pas mon site full flash ? » ou « pourquoi Google ne crawl pas mon menu javascipt ? »

Réponse : « Parce que Google n’est pas votre ami ! »

Cette réponse concerne aussi les sites « tout image », les sites en frames et  iframes. Sur ce point on s’attaque plus ou moins au 2e gros pole de dépense Google – le R&D. Si la technologie derrière l’algorithme de classement ou encore « Google instant search » ainsi que d’autres jouets Google est très avancée, celle qui se cache derrière googlebot est, quant à elle, très simple.  Google dépense énormément d’argent sur de nombreux projets mais le robot lui n’a pas véritablement évolué depuis ses débuts… pourquoi ? Et bien parce que ça marche ! Ça marche très bien même alors pourquoi Google irait s’amuser à réinventer la roue (et donc dépenser beaucoup d’argent) pour faire en sorte que le Bot puisse lire les images ? Ou lire correctement le flash ? Ou bien encore interpréter le JavaScript ? La techno existe probablement mais est-ce rentable de la mettre en place, de la maintenir et de la mettre à jour pour quelques exceptions  du web ? Non !

Et donc si tu as un site full flash tant pis pour toi ! Et regarde la bas le site HTML Statique tout vilain du gars mais pleins de texte lui il est visible et pourtant il l’a payé moins cher que toi t’avais qu’à être plus malin »

Et je vous ai gardé le meilleur pour la fin ! Le fameux :

Question : « Ah bon ?!!??  On peut se faire pénaliser si on écrit en blanc sur fond blanc ? »

(Je vous laisse le soin d’imaginer vous-mêmes les autres occurrences proches de cette question (si on cloaque ? Si on crée des pages sat ? (je l’ai eu récemment ca d’ailleurs ! Ça m’a bien fait rigoler ! Un prospect qui croyait avoir trouvé un truc révolutionnaire ! « Pourquoi on ne fait pas des pages avec pleins de mots clés dedans, mais invisible pour les internautes et puis on les redirige vers mon site !!! ») etc … etc…etc… )

Réponse : « Parce que Google n’est pas votre ami ! Et même si c’était ton pote y’a des chances que tu ramasses une rafale de phalanges !»

Et oui parce que là on touche au cœur du fond du truc. Le business model de Google. Jusqu’ici j’ai parlé des cases pertes du livre comptable de Sergei. Maintenant parlons des cases profits et des cases profits y en a pas beaucoup mais par contre elles rapportent un max ! La plus grosse case profit de Google s’appelle AdWords et repose sur un principe très simple (vous permettrait que je m’identifie à Google et que je parle a la 1ere personne) :

Les résultats du moteurs sont pertinent – donc – je fais beaucoup de trafic – donc – je propose a des annonceurs de faire de la pub au CPC sur les mots clés qui les intéressent – En conséquence –  je fais un max de blé.

Si tout le monde se met à spammer l’index :

Les résultats vont devenir moins pertinent – donc je vais perdre des parts de marché vis-à-vis de mes concurrents – donc je vais faire moins de trafic – donc je vais faire moins de blé – donc les annonceurs ne seront pas content – donc je vais devoir baisser les prix des cpc- donc je vais faire encore moins de blé. « RhaaaAAaah Touche pas au grisbi S***PE ! »

SPAM == MOINS DE BLE   DONC SITE SPAMMANT == POUBELLE

Et il faut bien avouer que je le comprends GG sur ce coup, parce que si c’était mon business model qu’on essayait de descendre croyez-moi ça enverrait les pieds !

0 Partages

32 thoughts on “Google n’est pas votre ami

  1. Pingback: Tweets that mention Google n’est pas votre ami | Le muscle référencement -- Topsy.com

  2. oti

    Le propos tient la route dans l’ensemble même si j’insisterai sur le fait que Google pense « profit » d’abord en terme de pertinence, donc de popularité. A mon avis, dans leur chasse au spam, ils réfléchissent moins à réduire les coûts de fonctionnement qu’à augmenter la qualité des SERPS – je pars évidemment du principe que le spam est d’un intérêt nul pour l’internaute.
    D’autre part, je serai très curieux de connaître les chiffres exact des coûts de fonctionnement des datacenters et autres infrastructures.

    Merci pour l’article en tout cas.

    Reply
  3. RaphSEO

    Je me disais aussi, ça faisait longtemps qu’il n’était pas venu à l’apéro, ou manger un barbeuc!!!
    Passer le 1er degré tu mets parfaitement en évidence un des problèmes de notre métier. Le choc des cultures et des vocabulaires.
    C’est une chose fréquente avec les clients, il faut vulgariser au max et utiliser des métaphores pour se faire comprendre. La majorité des clients se foutent des termes techniques et du comment tu vas faire.
    Autre point important que tu soulèves, la légitimité des actions de google, même si nous SEO ça nous fait parfois râler, il suffit de prendre ton discours, de ce mettre deux minutes dans la peau de GG.
    Qui accepterait de voir son buisness model saccager par une bande de sauvages?
    Et bien c’est ce que google essayes de faire tant bien que mal.

    Reply
  4. Sylvain

    Houla.
    Voila le genre d’article sur lequel les commentaires partent en troll. D’un coté les défenseurs inconditionnels de Google (gratuité, qualité, lutte contre les méchants spammeurs). De l’autre les défenseurs des libertés.

    J’ai l’impression que tu te positionne au milieu et je trouve ton approche très lucide. Ceux qui remettraient en question la volonté d’hégémonie sur la publicité en ligne de la part de Google me semblent déconnectés de la réalité.

    Cette volonté n’a qu’un but que tu résume bien, faire du Cash. Tant qu’à faire, en étant le plus rentable possible.

    Ton article me rappelle les positions de Renaud Chareyre (lire Google spleen).
    Sinon, le JDN à publié un article intéressant dernièrement sur la position de la commission européenne http://ff.im/-v2VZP il démontre une certaine prise de conscience, je trouve face à ce pouvoir énorme de Google en Europe.

    Reply
  5. Seb

    bien résumé et je me permettrais de réutiliser ton « Google n’est pas votre amis ». C’est une bonne réponse passe partout pour les novices.

    Reply
  6. Aurélien

    Je te trouve dur la!
    On répond peut-être parfois trop intelligemment, mais je suis plus pour l’explication auprès des clients. Un client qui connait le référencement sera un bon client, un néophyte pas forcément…

    Reply
  7. LaurentB

    Parfois, je dis aussi que Google est un gros menteur. Notamment par rapport à la possible différence entre ce qu’il affiche dans les résultats de recherche ou sur une interface telle que les Webmaster Tools ou Trends/Insight, par rapport à ce qui se passe réellement dans l’index.

    Reply
  8. Julien Post author

    @Aurélien
    Quand je dis qu’on réponds a cote c’est parce qu’on donne les raisons pour lesquelles il faut telle ou telle chose mais on ne donne pas les causes. Sinon je suis d’accord avec toi un client qui est un peu SEO savy est toujours un meilleur client, si je ne le pensais pas je ne me casserais pas la nénette avec ce blog, je ferais plutot dans le poker 😉

    @Oti
    Oui c’est un peu des 2 effectivement

    @Sylvain
    pas de trolls en vu pour le moment

    @Laurent
    C’est pas faux mais le but de l’article n’était pas la du coup j’ai laisser l’aspect, menteur de coté

    @Raph
    Et oui j’ai essayait de me mettre dans la peau de Sergei 5 minutes.. maintenant je comprends mieux les raisons du truc mais … j’ai vu aucun billet vert durant ces 5 minutes… 🙁

    Reply
  9. Christophe BENOIT

    J’abonde dans le sens de l’article.
    Mes clients et prospects sont toujours très surpris lorsque je leur dis que Google leur concède gentiment le droit d’être présent sur son moteur de recherche et qu’y être listé n’est absolument pas un droit mais un échange de bons procédés.

    Reply
  10. Renardudezert

    Bha écoutes, en 2 mots : pas mieux.
    Je dirais même que la problématique (j’emploi peut être le mot problématique à tort, mais passons) de « vulgariser » le référencement à un client, elle se retrouve de l’autre coté de la barrière !!!
    Google veut faire du cash et toujours more cash, et pour nous ce n’est pas nouveau. Mais le client qui viens nous voir pour des prestas SEO, qu’est ce qu’il veut lui ?
    La même chose que Google !!!
    Investir un minimum (je sais c’est relatif pour certaines boites) pour engranger un Max !!! Expliquer ce qu’il vend à des néophytes, c’est aussi un peu/très (barrez le terme incorrect) chiant, il préfère largement s’adresser à des connaisseurs.

    P.S. : Je sais que tu connais ma position la dessus puisque tu es venu commenter mon dernier article, donc on se rejoint sur pas mal de points.

    Reply
  11. Grym

    Bonjour Julien,

    Je te rejoins sur l’aspect cash : on parle de +6% de clics générés avec google instant (donc cash potentiellement augmenté), mais les taux de convertions ne sont pas meilleurs pour autant et les dépenses augmentent en proportion voir plus si ton secteur est concurrentiel (ce qui est généralement le cas quand tu es sur internet de toute façon).
    A parier qu’à court-moyen terme, cette interface se généralise et ne soit pas uniquement présentée aux personnes identifiées.

    Reply
  12. Julien Post author

    @Christophe Benoit
    Mouais quand tu leur dits que GG leur concede le droit d’etre lister… c’est un peu pousser quand meme… un site fait correctement sera listé… pas forcément positionné mais il sera listé.

    @RDD
    Effectivement on est d’accord sur pas mal de points, (est ce que tu te rapelles le nom de l’annuaire spammy toi? j’y arrive pas de mon cote?)

    @Grym
    Keske tu veux dire « A parier qu’à court-moyen terme, cette interface se généralise et ne soit pas uniquement présentée aux personnes identifiées. »?? je ne te suis pas bien

    Reply
  13. générique

    merci pour l’article! J’ai ete tres interesse
    J’attend les nouveaux posts avec impatience!

    Edit: « Et en avant les bugnes – Spam Bourriné! ca va faire plaisirs a Sylvain! Tiens d’ailleurs Sylvain c’est quand que j’apparais dans la liste des sympathisants??? »

    Reply
  14. Grym

    Sans identification, tu as des résultats de recherche une fois ta requête finie et après avoir appuyer sur la touche entrée.
    Tu « profites » de google instant uniquement si tu t’es identifié (compte google adwords analytic ou autre) et alors la partie ajax rafraichit la liste des résultats à chaque touche de frappe sur ton clavier lorsque tu compose ta requête.

    Reply
  15. Julien Post author

    Possible, J’ai pas encore vu d’études vraiment sérieuses sur l’impact d’instant search sur les campagnes Adwords… wait and see

    Reply
  16. Nicolas

    Moi aussi, je suis pour la pédagogie. Prendre le temps de bien expliquer au client. Bon c’est vrai ca prend beaucoup de temps. Cela sert aussi à crédibiliser et légitimer ce métier. En faite tout dépend, le client, la petite PME, le client va poser plein de questions, la grosse pme ou la multinationale 😉 le client s’en fou de savoir comment on fait, il veut juste du résultat. Sinon pour ma part google n’est ni un amis, ni un enemi, c’est un outil de travail qui permet de créer du trafic sur les sites internet.
    Merci pour l’article !

    Reply
  17. Julien Post author

    Salut Nicolas,

    Comme je ke disais a Aurélien, je suis aussi pour la pédagogie… Effectivement les petites PME posent plus de questions mais c;est aussi parce qu’elles sont en générale pus impliqu♪0es dans le process aussi (copy writing, luink building notamment).

    Sinon effectivement je n’ai pas précisé que Google etait plutot neutre envers tout le monde… a savoir pas votre ami mais pas voter ennemi non plus.. neutre quoi…

    Reply
  18. Maximilien

    Merci pour toutes ces informations utiles, ce sont des notions de base du référencement, mais c’est vrai que l’on retrouve quand même beaucoup de gens qui reposent ces questions. Et en effet, il y a bien une chose qu’il faut éviter à tout prix, c’est de tromper Google, ça n’en vaut pas la peine !

    Reply
  19. Nicolas

    @julien Ouai, je trouve ca bien que ces PME s’intéressent au référencement, c’est tellement captivant comme activité.
    Concernant google, le terme « neutre » me plait bien !

    Reply
  20. Hortense Lelong

    Le titre m’a attirée et pouf, je me suis retrouvée comme par magie à la fin de l’article. Donc très bon article qui n’est pas sans me rappeler le ton moqueur de grand maître B sur Canard PC.

    Je pense que je pourrais rédiger le même genre d’article sur ce qu’on peut faire sans se prendre l’éclair de la justice sur le coin de la tronche. Ex : est-ce que je peux mettre mes concurrents en mots-clés sur Adwords pour que quand on les cherche on tombe sur mes annonces optimisées, elles ? Non, car lesdits concurrents ne sont pas fous, ils emploient des super chinois pour traquer les occurences de leur marque sur le net et vérifier que personne ne fait ça. Oui mais qu’est-ce que je risque ? Bah juste un procès en concurrence déloyale et/ou parasitisme et des bons gros fat dommages et intérêts à payer. Oui mais c’est Google qui m’a permis de le faire, c’est pas de sa faute ? Vous êtes responsable de votre campagne, Mister Smart, c’est ce que les juges européens (qui pour une fois n’étaient pas ivres morts au café-kirsch dès le matin) ont décidé le 23 juin 2010 ;-).

    Bref, expliquer le droit sur internet à des noobs, c’est pas de tout repos aussi, je vous l’assure.

    Et comme je fais aussi un peu de référencement et de révision de contenu, je vous jure que c’est parfois un délice de s’entendre dire « je ne comprend pas, mon site m’a l’air bien (2 pages de contenu texte non hiérarchisé et une grosse image horrible bloquant tout l’espace au-dessus de la ligne de flottaison) et Google Adwords me dit qu’il ne remplit pas les critères de qualité ! Que pouvez-vous faire ? »…. 3 jours d’explications par email plus tard, je crois que le message est enfin passé mais c’est même pas sûr :-).

    En tout cas, merci pour l’article ! 🙂

    Reply
  21. Julien Post author

    Salut Hortense,

    Effectivement la question de la non protection des annonceurs pourrait etre un des paragraphes de l’article.

    Au plaisirs de te revoir

    Reply
  22. Gilbert

    Et encore c’est déjà pas mal …

    On m’a demandé si les site sur Google sont classé par ordre alphabétique et qu’il vaut mieux appeler son site AAAA …

    « moi à votre place j’aurais appeler mon site aaaainformatique pour apparaître premier, sur google c’est bien par ordre alphabétique aussi non ?  »

    Heu … Non monsieur ! Ca c’est les pages jaunes papier !

    Reply
  23. Julien Post author

    Salut Gilbert!

    e l’avais oublié celle la tiens! C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles chez moi il y a de nombreux business qui commence par AAA

    Reply
  24. Pingback: Google contre les sites spammeurs. | Sélection d'articles : Conseils Marketing pour Entrepreneurs et PME

  25. Pingback: La Qualité du Contenu | Le muscle référencement

  26. Fred

    Bon d’accord je suis en retard sur le coup.

    J’aime bien le style de l’article c’est sympa et surtout l’analyse me parait tout a fait pertinente.

    Rappeler que google n’est pas un service public mais une entreprise, une énorme entreprise, qui veut faire du profit, beaucoup de profit, avec sa régie publicitaire ne doit jamais être perdue de vue.

    C’est comme les radars automatique, faut pas croire qu’ils sont là pour faire disparaitre les excès de vitesse….. Ah merde l’état c’est le service public putain j’avais oublié !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.