Parce que l’Orthographe n’est pas la science des ânes…

Cela faisait un moment que je peinais à écrire un petit article sur le « contenu » et notamment sur la qualité du contenu à présenter à ses prospects/clients quand on est une compagnie sur le web. Ma femme (qui est prof de Français Langue Etrangère de formation) me reproche ma mauvaise orthographe à chaque fois qu’elle lit un de mes articles, ou un de mes mails et je ne vous raconte pas quand c’est écrit à la main (Ô merveilleuse invention que le clavier).

Bref récemment j’ai croisé sur Oseox Stéphanie Rollin, qui fait de la correction pour contenu éditorial web et qui a eu la gentillesse de « guest blogguer » sur la nécessité du bien  écrire :

Un vieil adage persistant fait de l’orthographe la science des ânes, c’est-à-dire une compétence à la portée de tous, même des plus sots et par conséquent l’amoindrit. Pourtant, la langue française, par son histoire et son évolution est un véritable gouffre de difficultés et d’incohérences, un abîme de subtilités qu’il est très difficile de maîtriser.

Avec l’avènement du Web, les contenus rédactionnels sont très nombreux et variés. Que ce soit des sites marchands, des forums, des blogs, des médias sociaux…les parutions noircissent la toile de jour en jour, de minute en minute. Le clavier a remplacé le stylo et les ressources documentaires sont devenues quasi inépuisables, la concurrence aussi d’ailleurs dans la course à la visibilité. Le savoir et l’échange d’informations ne se limitent plus aux livres. Internet, véritable bibliothèque d’Alexandrie moderne et virtuelle demeure une chance pour la connaissance mais certains écueils doivent être évités afin de produire des contenus de qualité.

La première rigueur à s’imposer est le respect des règles orthographiques et grammaticales, en relisant ses productions ou en les faisant relire. Trop de graphies fautives entachent la toile et banalisent complètement les mauvaises orthographes. Je suis souvent étonnée de la popularité dans les moteurs de recherche de termes mal orthographiés, au détriment d’ailleurs de la bonne orthographe. Certaines fautes trahissent le propos, créent des incompréhensions et leur multiplication sur un même site engendre un climat de méfiance chez l’internaute qui peut remettre en cause la crédibilité de l’information donnée et quitter le site en question, pour un autre…

La seconde rigueur à posséder est indéniablement la connaissance de certains facteurs aggravants, liés à nos nouveaux outils de communication. Le clavier est souvent responsable de coquilles, le travail sur écran fatigue énormément la vue (et donc augmente le risque de laisser passer des fautes), les correcteurs orthographiques intégrés aux logiciels de traitements de texte ignorent la plupart des accords dits difficiles de la langue française et enfin le développement du style SMS sont autant de difficultés à surmonter pour soigner la forme et écrire de manière correcte.

Enfin, l’utilisation généralisée et préférentielle du Web par les jeunes générations nous impose de rédiger proprement les contenus. Le Net devient alors l’une des dernières ressources linguistiques pour ce public là. A mon sens, nous nous devons de leur offrir un support sur lequel ils apprennent à écrire et à s’exprimer correctement.

Car finalement savoir écrire c’est avant tout savoir communiquer les uns avec les autres.

2 Partages

32 thoughts on “Parce que l’Orthographe n’est pas la science des ânes…

  1. Sylvain

    Entre moi qui met toujours des « à » à la place des « a », le Juge qui inverse les lettres, le clavier n’est pas toujours notre ami 🙂

    Certains logiciels permettent aussi de limiter les dégâts, j’utilise Antidote.

    Mais globalement, cela resterait presque acceptable en regard d’une génération plus jeune, qui a abusé du SMS.

    Loin de moi l’idée de dire que je m’en sors bien car il y a pire que moi, mais parfois, les écrits en deviennent incompréhensibles.

    Il est certain que sur un site professionnel, cela fait bien plus désordre que sur un message Facebook.

    Étrangement, je le constate souvent, les clients rechigne à s’offir les services d’un correcteur. Une erreur à mon avis.

    Reply
  2. Philippe

    « savoir écrire c’est avant tout savoir communiquer les uns avec les autres »
    Euh… quel rapport avec l’orthographe ?
    Si ! l’orthographe est la science des ânes : c’est dans la syntaxe que se trouve le siège de l’intelligence.

    Reply
  3. Pingback: Tweets that mention Parce que l’Orthographe n’est pas la science des ânes… | Le muscle référencement -- Topsy.com

  4. Julien Post author

    @Sylvain

    Moi?! j’ivnerse des lettres qnad j’écris?? Boaf! 😉

    @Philippe

    Arf! Ca y est, on entre dans un débat de spécialiste. « Syntaxe » Vs « Orthographe »! Faut avouer que c’est un peu lié non?! Si la syntaxe est mauvaise, l’orthographe risque d’en patir et vice versa.

    Reply
  5. Aurélien

    J’aime ta femme Julien, sans même la connaitre. 😉
    J’ai eu une longue discussion hier soir à ce sujet avec deux amis, l’orthographe se dégrade dans l’ensemble, mais on remarque en parallèle l’apparition de relecteurs, rédacteurs professionnels… Il y a donc une prise de conscience, on peut donc espère que l’on soit dans une classe d’âge creuse pour l’orthographe et que les enfants de cette classe soit encourager dans l’apprentissage et l’amour de la langue.
    Mais je dois bien avouer qu’un de mes amis appelé cette régression évolution. 🙁

    Reply
  6. Philippe

    @ Jus de lien
    Non mon Juju.
    On va prendre le cas de Rudy (Som) : il ne sait rien de la grammaire ni de l’orthographe et, pourtant, ses écrits sont d’une limpidité parfaite. Pourquoi ? Parce que Rudy a une tête bien faite où sa pensée est parfaitement organisée. Du coup, en le lisant on comprend immédiatement ses idées.

    Eh bien pour ma part je préfère lire des contenus, même si la grammaire et l’orthographe sont plus qu’approximatives, où l’auteur s’est exprimé en pensant avant tout à son lecteur (le cas de Laurent B., par exemple).
    Tous les plus grands auteurs de la littérature française écrivent ou écrivaient comme des cochons (Proust, Céline, Lamartine,…) : profondément immergés dans leur pensée, l’orthographe et la grammaire des mots leur échappait.
    De même qu’à la relecture de nos propres textes, nous nous concentrons tellement sur le fond ou sur la forme que nous en oublions l’orthographe.

    Ayant bossé pendant un bon paquet d’années dans l’Édition je sais l’importance du travail des correcteurs (et les correcteur humains ne remplaceront jamais les logiciels tel celui due Sylvain cite plus haut).

    Ta copine vend sa salade ; elle a raison : il faut bien faire vivre sa boutique et elle rend un vrai service. Mais en concluant par ce convenu « savoir écrire c’est avant tout savoir communiquer les uns avec les autres » elle apporte la démonstration qu’on peut avoir un français châtié et une pensée confuse.

    Reply
  7. StéphanieR

    Hello !

    Je me permets un petit post en réponse. (ceci nécessiterait un développement plus rigoureux)
    « savoir écrire c’est avant tout savoir communiquer les uns avec les autres
    Euh… quel rapport avec l’orthographe ? »

    Le rapport est simple : la maîtrise de l’orthographe, qu’elle soit lexicale ou grammaticale, permet d’écrire de façon correcte, donc favorise la communication (ici écrite) entre un rédacteur et un lecteur. (à développer)
    L’orthographe ne se limite pas à connaître les graphies fixes d’un lexique (encore que ceci n’est pas à la portée de tous), beaucoup oublient que l’orthographe est aussi l’art d’écrire les graphies sous leurs formes fléchies.

    « Si ! l’orthographe est la science des ânes : c’est dans la syntaxe que se trouve le siège de l’intelligence. »
    Quant à la syntaxe, bien sûr qu’elle suppose de l’intelligence ! Mais je ne vois vraiment pas en quoi admettre cette évidence amoindrirait l’orthographe…
    Je suis toujours étonnée et amusée de lire des propos dualistes, simplificateurs, réducteurs. Serait-ce une forme de manichéisme ?
    Désolée je suis d’humeur taquine…
    Le langage humain est composé de branches et de sous-branches (linguistique, grammaire, syntaxe, orthographe…) et manier la langue revient à savoir « combiner » ces capacités aussi importantes les unes que les autres.

    Stéphanie.

    Reply
  8. Renardudezert

    wa lala tro mortel ton artikle. En + c tro bi1 ecri sa kiff grav. on voi ke c pa de la rigolad le francé. mé serieu sur le net on peu kan mm ecrir mal c pas tro tro grav. lache un com sur mon skyblog kikoolol.

    Initializing SMS decoder dictionnary…..
    Loaded Successfully …
    Translating content … Done
    Output correct content …
     »
    Monsieur Julien, cet article est fort bien rédigé et par conséquent très plaisant à lire.
    Il est vrai que la langue française est une des plus complexes au monde (je suppose que je n’apprends rien a personne) et hormis les erreurs de syntaxes, il est fort désobligeant de constater qu’actuellement, la syntaxe du langage et encore plus l’écriture se font malmener.
    Les articles bien rédigés sont toujours très plaisant à lire (je ne citerai pas le blog de Philippe comme exemple, ha si je l’ai fait).
    Pour conclure, A bas le langage SMS.
     »

    P.S. : Je suis très compréhensif envers toi Julien, puisque je ne possède que des claviers qwerty (question d’habitude et surtout de rapidité pour développer)
    Mettre les accents une fois un article ou un commentaire rédigé est extrêmement chronophage et laisse – de ce fait – passer certaines fautes sur lesquelles on aurait pu s’arrêter. Toi tu as en plus la complexite franglaise (example exemple – address adresse – …)

    Reply
  9. Julien Post author

    @philippe

    On est pas d’accord sur ce point. Bien entendu un texte bien construit et montrant une pensée logique et intelligente est très important (la dessus si on est d’accord). Reste qu’en termes de crédibilité il vaut mieux qu’il soit aussi bien écrit.

    Je trouve au passage que ce n’est pas un compliment que tu fais a Rudy qui, je suis sur, tout comme moi fait de son mieux pour publier des articles avec une orthographe correcte ce qui prends du temps et beaucoup, beaucoup d’efforts.

    Reply
  10. phil

    L’occasion pour moi de remercier Elyse qui veille sur la qualité orthographique de mon blog.

    Des centaines de fautes évitées !

    Et puis c’est vrai qu’un texte sans faute participe à l’image d' »expert » que l’on véhicule dans nos secteurs d’activités respectifs.

    Reply
  11. StephanieR

    Bonsoir,

    @Philippe

    « Ta copine vend sa salade » : Je ne suis pas la copine de Julien. Avant d’essayer de convaincre qui que ce soit, j’expose les idées auxquelles je crois.
    « elle a raison : il faut bien faire vivre sa boutique » : J’ai peut-être raison comme vous l’affirmez mais vous faites erreur sur ma motivation principale.

    « Mais en concluant par ce convenu « savoir écrire c’est avant tout savoir communiquer les uns avec les autres » elle apporte la démonstration qu’on peut avoir un français châtié et une pensée confuse. »
    Expliquez-moi, voulez-vous, le rapport entre l’utilisation du convenu (=banal, attendu) et la démonstration d’une pensée confuse.
    C’est justement en terminant mon propos sur un fait tellement accepté de tous qu’il en est banal ( « savoir écrire c’est avant tout savoir communiquer les uns avec les autres ») que la qualité de la forme doit redevenir essentielle et acceptée de tous. C’est une espèce d’écho dans l’argumentaire.
    Ecrire un contenu===>transmettre un message===>communiquer avec les autres.
    Feedback : être compris et communiquer.
    Contenu comportant des fautes===>risque d’incompréhension, message imparfait, voire caduque etc====>problème de communication.
    Feedback en péril.

    Où est la pensée confuse SVP ?

    J’ai consulté votre site, je ne doute pas que vous soyez brillant dans vos prestations et fort d’une longue expérience dans le monde de l’édition, du marketing…

    StéphanieR

    PS : si ce message passe la modération, je suis disponible par mail pour communiquer avec vous Philippe
    Cordialement quand même 🙂

    Reply
  12. Xavier

    Voila mon plus grand talon d’Achille, l’orthographe. La faute la plupart du temps a une non relecture de mes écrits ce qui vous me l’accorderez est déjà impardonnable. mais enfin je ne me considère pas non plus comme une plaie, pour la raison que je respecte la langue français au point de ne jamais écrire en SMS, nous avons l’une des plus belle langue mais aussi (difficile) grammaire du monde. En tout cas j’ai dévoré ce billet avec une grande jalousie, j’aimerais moi même manier autant les lettres que Stéphanie qui a rédigé ce billet…
    Tiens une femme ! ce sont généralement elle qui respecte le mieux l’orthographe. Petite anecdote, ma grand mère qui était institutrice renvoyait à ma mère les lettre contenant des fautes, et elle les corrigeaient 🙂 déformation professionelle

    Reply
  13. gabriel

    les plugins ou navigateur deviennent de plus en plus intelligent et propose des corrections automatique qui je l’espère nous aideront à mieux écrire de jour en jour !

    Reply
  14. David

    Si j’étais pas trop mauvais en dictée sur papier, je me suis rendu compte que je faisais beaucoup plus de fautes en tapant sur un clavier. Cela m’oblige à être plus attentif dès la phase d’écriture et à bien me relire après, voire à me faire relire par quelqu’un d’autre quand cela est possible.

    Les correcteurs orthographiques permettent d’éviter les fautes de frappe ou très mauvaises orthographes mais cela ne fait pas tout et il est difficile de s’approcher du zéro faute. Pourtant cela améliore grandement la qualité perçu d’un site ou d’un blog selon ma propre expérience.

    Reply
  15. vince

    salut Julien ! Moi qui me targue d’être « bon » dans les 2 (syntaxe ET orthographe), je me sens bête du coup… 🙂

    Reply
  16. Julien Post author

    @Vince – Moi aussi je croyais etre bon… et puis j’ai rencontré ma femme… et la j’en ai pris des « pinches » (coup de doigt dans l’oreille) accompagné d’un « Et l’accord?!? … Ici pas de « S »… Et encore quand elle arrive a me relire (si ecriture manuelle)

    @David- Pas faux, certaines fautes apparaissent avec les claviers via fautes de frappe ou inversion de lettres…

    @Gabriel – ton comm’ etait passé a la trappe « Aksimet » – je ne pense pas que les correcteurs auto soient une si bonne chose pour nous apprendre a écrire, bien au contraire.

    Je prends un exemple – je suis tombé il n’y a pas longtemps sur une emissions quin montrait la différence enter les lettres des soldats de la guerre de secession avec les mails des soldats d’aujourd’hui a leurs femmes. (je suppose que comparé les lettres de poilus avec certains mails de gars en afghanistan devrait donner le meme résultat)

    bref pour « le vieux soldat » on trouve des lettres de 4 a 5 pages écrites a la plume!! décrivant les horreurs de la guerre et l’amour qu’il porte a sa famille etc … Dans une orthographe impeccable remplie de « ma mie, il me tarde de… et autres forment « poétiques ». Pour le « jeune soldat » un rapide -« Ici c Dur, j’te kiffe ma bel et qd j’rantre tu va voire! Peace! »

    Nan la langue écrite se perd… et c’est pas Microsoft ou GG qui vont renverser le processus!

    Reply
  17. Anthony

    Hop, je sais qu’en général sur les blogs SEO on est censé dire des trucs sympa dans des commentaires histoire d’avoir un BL mais là je peux pas.

    En général je « flashe » les textes que je lis, là je n’ai pas réussi.

    La construction des phrases, le vocabulaire inutilement complexe employé… ça rallonge inutilement le propos sans forcément l’étoffer.

    Un comble pour quelqu’un qui fait de la rédaction pour le web non ?

    Sinon d’accord sur le fond, mais pas l’impression d’avoir appris un truc non plus.

    Une proposition de synthèse du billet :

    1. y’a plein de contenu sur internet
    2. faire des fautes ça fait pas sérieux et des fois on comprend plus rien à cause d’elles
    3. c’est pénible d’écrire sur un ordi et les outils de corrections ne sont pas infaillibles
    4. payez vous les services d’un rédacteur/relecteur si vous n’y arrivez pas vous mêmes (au hasard celle qui a écrit le billet)

    PS : j’hésitais à poster, en général j’évite tous les commentaires négatifs parce que les gens réagissent toujours trop fort (ça arrive à tout le monde de merder, à moi comme aux autres) .

    Reply
  18. Julien Post author

    @Anthony

    On est pas frocément obligé de mettre des trucs sympas dans un comm’ pour avoir un commentaire… en tout cas pas chez moi et pas chez les gens que je lis non plus (d’aileurs). On a le droit de pas etre du meme avis. En ce qui concerne le lien – je n’ai aucun probleme avec, si le commentaire est intelligent et que le site est légal ma foi…

    – Maintenant que les conditions de modération sont réglées –

    Stéphanie fait de la correction web, pas de la rédaction… Ensuite pour ce qui es de la longueur de l’article (que tu trouve trop long),tu comprendras que je peux pas me permettre de publier un article du meme type que ta synthese , ce serait me moquer des lecteurs. Sur un blog on publie des billets, pas des listes de courses.

    Reply
  19. Anthony

    Je me suis mal exprimé, c’est pas la longueur mais le style que je n’aimais pas, que je trouvais difficile à lire. Mais je pensais que la dame était rédactrice, pas correctrice, du coup mon avis est un peu sévère.

    Pour la synthèse, je me suis mal exprimé (comme quoi le billet et les commentaires sont dans le vrai ^^), je voulais juste résumer les idées contenues dans le billet pour dire que c’était dommage de pas creuser un peu plus (mais là encore je croyais que la dame était rédactrice).

    Reply
  20. Julien Post author

    @Anthony

    Le style c’est une question de gout aussi – On aurait pu creuser l’idée c’est possible mais etait ce bien nécssaire…

    Reply
  21. Maximilien

    Je suis entièrement d’accord avec toi, il est très important de rédiger du contenu de qualité, avec une orthographe non négligé, afin que cela soit lisible pour tous les types de lecteurs. En effet, je trouve cela assez désagréable de lire des articles pleins de fautes d’orthographe et cela donne un mauvais exemple comme tu l’as bien dit aux futures générations, qui lisent presque exclusivement que sur Internet.

    Reply
  22. Frédéric

    Bonjour

    Les règles orthographiques et grammaticales – un calvaire ou une force ?
    Et bien gérant des auteurs autoédités – le résultat est très positif dans l’ensemble.
    Nous passons les livres sur un correcteur orthographique et grammaticale professionnel et je dois avouer que le logiciel a bien plus de lacunes que les auteurs.

    Un blog ou un site sans faute(s) – cela n’existe pas – c’est une utopie. Une manière efficace est la relecture systématique par une personne ne connaissant pas l’article.

    Par contre – c’est super lourd à gérer (voire impossible dans certains cas).
    Notamment pour l’écriture des communiqués de presse – ou le timing est serré.

    Bien le bonjour a Maître Cappello – la référence dans le genre.

    Frédéric

    Reply
  23. Franck | Papa Blogueur

    Ma femme a fait des études de lettre et « j’adore » lorsqu’elle lit mes articles et me sort « on écrit pas cela de cette manière » ou alors « il y a un « s » en trop ici !
    Ah bon ? Pourtant j’ai relu 5 fois mon article… euh, je corrige, merci.
    Pour les correcteurs d’orthographe, j’ai déjà eu le coup d’avoir eu des erreurs grâce à lui, donc merci la technologie !

    Reply
  24. Marc

    Nom de Dieu ! J’avoue que je suis une vraie tanche avec l’orthographe. Je viens de faire un blog ou je me lâche, mais mon ortho se lâche également. Je connais bien Stéphanie, je fais souvent appel à ses services et je ne vais pas tarder à la recontacter pour corriger ce sale blog 🙂
    Ah oui, merci Antidote^^

    Reply
  25. axel

    zut de zut de zut. J’ai relu trois fois les interventions de la dame, et je n’ai vraiment trouvé aucune faute!!! La dame est compétente, il faut au moins lui reconnaître (oui oui avec un accent circ) ça 🙂

    Reply
  26. rudy som

    Gros déterrage de topic… 🙂

    @Sven
    Je connais l’orthographe et la grammaire, j’ai toujours eut d’excellentes notes à l’école sans jamais apprendre et faire mes devoirs, mais je m’offre le luxe de ne jamais me relire, ceux qui me connaisse savent que je suis pareil IRL, droit au but et en prenant tous les raccourcis possibles et imaginables.

    Franchement, je préfèrerai ne plus écrire plutôt que de me relire. 😉

    Reply
  27. Julien Post author

    Salut Rudy,

    Pas de souci, Avoir des topics déterrés ca prouve au moins qu’on est lu! – JE plaide coupable aussi, je me relis peu parce que je trouve cela ch*ant comme la pluie. De plus je bosse en « qwerty » et nombre de mes fautes passent a la trappe via les correcteurs d’orthographe…

    Reply
  28. dominique

    Bonjour

    C’est amusant car j’ai développé une idée similaire dans ce post http://www.lepleindefautes.com/2013/11/24/lorthographe-est-la-science-des-anes-mais-est-ce-une-preuve-dintelligence-de-ne-pas-la-maitriser/

    (ce qui est amusant aussi, je viens de le comprendre, c’est de poster sous des commentaires vieux de 2/3 ans !!)

    A vrai dire, je suis à la fois casse-c******* avec l’orthographe, je suis connu pour ça dans mon entourage, et au fond pas opposé à sa simplification (sans trop pousser non plus !).
    Généralement, je crois que je veux d’abord rendre un certain service à mes camarades : celui de ne pas être jugés d’abord pour leur mauvaise maîtrise de ces « quelques » règles enseignées à l’école.
    Je me souviens d’une émission où Yves Montand partait dans une grande tirade sur la nécessaire maîtrise de l’anglais. Je me demande, vieux que je suis, s’il ne s’agit pas de 7sur7 !
    Dans un premier temps… parler/écrire correctement le français n’est pas du tout un luxe et est encore prioritaire sur l’apprentissage d’une langue étrangère.

    Bref, on ne peut pas ignorer qu’au final, cette (in)capacité à écrire correctement le français est un facteur d’inégalité criant.

    Bien à vous.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.