Putain, Ce Vendeur m’a Littéralement Fait l’Amour Comme Un Dieu !

Il m’a même fait découvrir les joies du sexe anal

Il y a quelques jours de cela, LaurentB, qui est dans une période « énervée » a écrit un article sur audit réalisé par « shhht shhtt pas de marque » et qui a divisé la communauté en 2. Il y avait  les « lyncheurs » dont je fais parti (choisissons notre camp tout de suite voulez vous ?) et les « omertiste ». Je me suis d’ailleurs copieusement engueulé avec un autre Julien B.  qui dénonce dans son comm’ une sorte d’hypocrisie générale de la communauté et défend les points suivants:

(Julien je t’invite à me corriger si je me trompe, maintenant que j’ai la tête froide, parlons business.)

–          Cela ne se fait pas de balancer comme cela en public de manière précise. On peut dénoncer la pratique, mais cela ne se fait pas de mettre le nez de l’agence dans son propre caca. Question de respect de la concurrence.

Alors c’est surtout sur ce point la je pense qu’on ne tombera jamais d’accord. Je pense moi qu’il est préférable justement de balancer ce genre de presta de manière précise. Tout d’abord parce que la dénonciation  aura tendance a moins déteindre sur le reste de la profession. Ce n’est pas parce qu’un mécano m’a arnaqué que tous les mécaniciens sont des malhonnêtes.

Ensuite et surtout parce qu’un article dénonçant une pratique comme cela de manière non nominative, il va avoir quel impact ? Ca va créer un peu « d’awareness » au niveau de la population et après ? Cela ne mettra en rien la compagnie responsable du torchon en face de ses responsabilités,  Cela ne fera pas évoluer ses process ou ses documents. Personnellement si je faisais ce genre de m***e et que la pratique était dénoncée anonymement je continuerais ; dans la mesure ou personnes ne m’implique… pas vu… pas pris.

Enfin on sait qui reproche quoi à qui ! C’est direct, clair précis et rien n’empêche qui que ce soit de venir défendre son bout de gras.

–          Nous jugeons sans connaitre le contexte de la prestation

Alors je suis encore en train de travailler la dessus et j’espère pouvoir apporter plus de précision sur le contexte entier car peut être nous manque-t-il des éléments.   Et puis aussi tout le monde a dit « c’est de la merde ce papier » mais personnes n’a posé de point de comparaison… c’est de la merde par rapport a quoi ?

Donc Allons-y !  Comparons :

A ma gauche, dans le coin bleu l’audit de « shhht shht ! Pas de marques ! » – contexte connu – document faisant parti d’une prestation SEO payante – la rumeur dit « aux alentours de 10K (euros)» – Documents précédents (possible), documents suivants (possible).

A ma droite, dans le coin rouge un audit de prévente standard de chez moi – contexte connu – Document Gratuit fait a la demande d’un prospect – prix du doc (un coup de fil ou un mail, puis une discussion avec mon boss) – Prix prestation standard aux alentours de 12k (dollars). Document précédent (aucun), document suivants (si signature – détaillés dans le doc)

Maintenant comparons et regardons les 2 docs pour ce qu’ils sont objectivement. :

Les 2 docs présentent un mini-audit de mots clés, les 2 docs couvrent le header de la home,  ensuite, le document de « shhht shht ! Pas de marques ! » s’arrête là, je couvre au moins les grandes lignes de ce qui devrait être fait sur le site.

Restons tout de même objectif, mon doc c’est aussi beaucoup de poudre aux yeux ! J’assume ! J’enfonce de nombreuses portes ouvertes et je reste très généraliste, je ne donne pas de détails sur les futures optimisations,   mais c’est normal, c’est de la pré vente … il faut que ca en jette un peu mais il ne faut pas en donner trop.  C’est d’ailleurs pour ca qu’on le file au client GRATUITEMENT. Mis à part le benchmark toutes les infos données sont trouvable sur le web dans des guides, des articles, des forums et je dirais qu’il n’y a pas besoin de se fouler trop!

Voila mon plus gros problème avec le document de « shhht shht ! Pas de marques ! » il ne fait que survoler le projet du client, il est encore moins complet que « la poudre aux yeux ». Et si ce document est effectivement le seul de la presta ! Moi j’appelle ça du vol !

–          Il nous reproche d’être à la fois juge et parti. Et c’est vrai que ce serait facile de savater un concurrent a terre. Qui plus est en « meute » !

De ce cote la remettons les choses en place,  je suis juge effectivement mais je suis loin d’être parti, je n’ai aucun intérêt à couler « shhht shht ! Pas de marques ! », qui de toute façon survivra a la tempête sans trop de bobo puis que c’est une compagnie cotée en bourse, je ne vis plus en France depuis un moment, je n’y travaille plus non plus et je ne compte pas y revenir avant un bon moment aussi.

Un dernier mot pour finir – J’ai reçu vendredi un RFP (request for proposal) ce vendredi. Dans ce RFP une section « information complémentaire avec 31 questions sur différents points de la prestation. Question du type :   « comment voyez-vous la collaboration entre nos services et les vôtres ? », « Qui sera en charge de la mise en place des optimisations ?» etc …

Bref  – question 5 – « Quelle méthodologie employez-vous pour la soumission annuaire ? manuelle ou auto ? »,  Question 11 – « Utilisez-vous des pages satellites ? Si oui pourquoi ? », question 15 – « allez-vous implémenter quoi que ce soit qui ne soit visible que par les outils de recherche ?»,  question 19 – « Quelle est votre méthode de link building ? manuelle ou auto ? » , question22 « utilisez-vous du texte caché ou des liens cachés ? » , question 23 « avez-vous déjà eu le site d’un client pénalisé ? ».

Aujourd’hui encore on nous pose ce genre de question! N’est ce pas le signe d’un malaise d’après vous? Vous ne pensez pas que si tout le monde bossait « correctement » on gagnerait tous du temps ? Quand je vais dans un restaurant je ne demande pas au chef s’il va me servir du rat !  Quand je vais dans un bar, je ne me pose pas la question de savoir si l’alcool est frelaté. Le prospect  SEO lui, il continue lui de poser ce genre de questions parce que dans notre profession il y a encore des vendeurs qui font littéralement l’amour comme des dieux, mais qui au final te la mette dans le c*l!

33 réactions sur “Putain, Ce Vendeur m’a Littéralement Fait l’Amour Comme Un Dieu !

  1. Alban P.

    En ce qui concerne l’audit de pré-vente rien à voir en effet.
    Pour ce qui est de la polémique, je ne suis pas dans le camp des « lyncheurs » mais dénoncer des abus me semble justifié, ce qu’il faut c’est ne pas aller trop loin, l’article de laurent B était je pense volontairement « rentre dedans ».
    Et ce n’est pas parce qu’on n’est pas contre son article qu’on est forcément un mouton qui suit.

    Répondre
  2. Julien Auteur de l'article

    Salut Alban,

    C’est justement ce que j’essaie de faire. Dépassioner le débat. L’article de Laurent était particulierement « fougueux », je me suis moi meme emporté. Dans ce billet j’explique mon point de vue de maniere plus posée et avec des arguments plus sérieux – Je ne pense pas allumer qui que ce soit et je pense rester dans cette ligne – Je répète – ce coup ci j’ai la tete froide – parlons business – posons nos arguments pour / contre – on ne finira pas forcément d’accord mais au moins on aura une idée des points de vue des autres

    Répondre
  3. Philippe

    Étonnant cet RFP… très très étonnant…
    moi non plus quand je vais au restaurant pour déguster une blanquette je ne vais pas demander au Chef sa recette pour juger si c’est la bonne…

    Répondre
  4. Jérémie

    Bonjour.

    Que de remous et d’articles suscités par Laurent 🙂
    J’aime bien le « si tout le monde bossait correctement » qui s’applique très bien au SEO mais qui pourrait s’appliquer à presque tous les domaines (BTP, mécanos, hotline).
    Malheureusement comme dans tout système humain, certains vont chercher les failles pour gagner plus / travailler moins (leurs propres intérêts donc) quand d’autres verront d’abord les intérêts du client.

    C’est triste mais rien ne changera ça (je le pense sincèrement). Néanmoins, un coup de pied dans la fourmilière ne pourra faire trop de mal.

    Concernant les 31 questions, cela permet d’éliminer assez facilement les mauvais (ceux qui ne savent même pas qu’ils utilisent des pratiques sales), les autres mentiront.

    Jérémie

    Répondre
  5. Julien Auteur de l'article

    @Philippe
    Et j n’ai pas tout mis -ils posent un paquet de questions dans ce RFP mais j’ai dans l’idée qu’il font parti des gens qui ont eu des histoires avec une agence SEO peu scrupuleuse dans le passé

    @Jérémie
    On est d’accord sur la plupart des questions elles servent a « trier » les candidats mais certaines montrent tout de meme une sorte d’inquiétude spécifique a notre métier

    Répondre
  6. Refaudit

    Tout est bon ici, mais franchement, je demande jamais la recette d’un plat au chef d’un bon restau, mais régulierement vu que j’ai un cap de cuisine en ecole hotelliere, ça m’arrive de demander à visiter les plans de travail 😉

    Concernant le RFP je suis carrément d’accord ! Les clients ils ont bien souvent en tete des idées fausses (ou se sont fait entubés par le passé) et ces questions la elle ressortent en perpetuel ! Mais bon, ça fait parti du job non?

    Répondre
  7. RaphSEO

    Et bien dis moi Julien t’es en forme en ce moment.
    Et que c’est bon de voir un billet comme le tiens face aux détracteurs. c’est clair que c’est facile de dénoncer sans rien ne proposer en retour (je ne parle pas de Laurent) et toi tu réponds de la manière la plus judicieuse possible.
    Ton pré audit à tout l’art de donner du gratuit qui ne coûte rien mais peut rapporter gros.
    Je me suis également poser du côté des lyncheurs et je m’en suis expliqué.
    A la rigueur le seul bémol que je veux bien mettre sur le billet de Laurent c’est sur la forme. Mais ça n’enlève en rien sur le fond.
    Donc pour en revenir à ton billet très belle réponse à tête reposée avec les arguments qui vont bien en face.
    ça réconforte de voir ta façon de bosser.
    Allez courage plus que 10 jours!!!

    Répondre
  8. Julien Auteur de l'article

    @Refaudit
    Est ce que ca fait parti du job … je dirais oui et non.

    Si on reprends le probleme de l’audit ref.com je pense que c’est une question de « standards ». Comme le dit Jérémie, des charlatans et des arnaqueurs on en trouve dans tous les corps de métiers mais les standards d’une profession ce sont les gros qui les fixent. Par exempl quand tu vas acheter un champagne chez un petit producteur, tu pourras en trouver d’excellent mais tu pourras aussi trouver les pire des piquettes infames. Par contre si tu prend su Mumm ou du Moet – tu n’auras pas forcément un champagne au top du top qui sort du lot. mais tu auras toujours un champagne correct.

    Quand on engage une grosse boite comme ref.com on s’attend a un service minimum – STANDARD et la on est loin d’y etre

    Répondre
  9. Refaudit

    Julien, je veux juste dire qu’en fait c’est notre lot quotidien et on doit faire avec. Perso, ici ou chez Laurent j’aime bien le style de beaucoup (pas tous attention) Mais j’aime bien ceux qui mettent le pavé dans la marre, ceux qui suscitent les réactions qui vont permettre les reflexions !

    Tu as ta place car tu à un point de vue et à mon sens c’est mieux que de ne pas en avoir…

    Mais c’est vrai que le ref, c’est sujet à polémique ! Grey hat, black, withe, des putains de termes techniques, des budgets collossaux, ou du tres bas prix basés sur une esperance de volume… Bref beaucoup à dire sur ce sujet qui est au final notre fond de commerce. Alors comment se demarquer?

    Faire du chiffre à tout prix, ou contenter le client et se tailler une reputation?
    Et tout ce qui s’en suit dans ce domaine…

    Bref, au final, moi j’aime bien toutes vos reflexions, elles soulevent des points qu’il faut garder en tete et c’est vu par des entités propres et différentes, ça aide…

    En plus Ju, tu cite: « Si on reprends le probleme de l’audit ref.com » visite le site audit-ref.com la t’as fait une pierre deux coup 😉 La tu vas voir une vraie escoc du referencement 🙂 🙂 🙂

    Répondre
  10. Julien Auteur de l'article

    @ Refaudit
    OK, oui dasn ce cas c’est plus ou moins le lot quotidien.

    Sinon pour l’autre site – une engueulade par semaine seulement – merci

    Répondre
  11. Refaudit

    Une par semaine sauf si tu t’appercois que dans ce site, le tient à été repris en totalité (c’est un mix de plus de 11 web agency dont la mienne 😉

    Répondre
  12. Labisse

    Au delà du mini-audit minable fait par un stagiaire en comptabilité sans aucun doute…. il faut peut-être le résultat de la presta et ne pas se contenter d’un document sortit de son contexte très probablement. Je serais quand même curieux de connaitre les résultats SEO de « shhht shht ! Pas de marques » sur ce projet. Finalement c’est ce qui compte non ?

    Répondre
  13. Julien Auteur de l'article

    @labisse
    Quand tu dis « Il ne faut pas se contenter d’un document sortit de son contexte très probablement » – je suis d’accord – C’est pourquoi dans le cadre contexte je mets qu’il y a de possibles autres documents – La rumeurs dit que non mais on est jamais sur de rien –

    Quant au résultat – ma foi – j’ai peu d’espoir! je veux bien faire un petit benchmark! De chez moi les résultats vont etre faussés – mais sait on jamais

    Répondre
  14. creation site nanterre

    En general, les commerciaux amadouent les client avec un simple « vous verrez avec nous vous serez numéro 1 sur google » et une fois sur 1000 le prospect va dire a bon mais que pensez vous de la black hatittude ! ce sont les commerciaux qui ruinent le marché et certaines sociétés qui arnaquent les clients car ils ne travaillent pas derriere leur pseudo contrat.

    Bon c ki ce SHHHHHH !

    en clair ne jamais tourner le dos à un vendeur sinon c’est chocolat. pardon hmm hmm

    Répondre
  15. Julien Auteur de l'article

    Les commerciaux peuvent etre responsable en partie – c’est vrai. Moi je les ai bridés le miens et de toute facon je me déplace la pluspart du temps sur les pitchs (avec le PPT du pré-audit)

    Répondre
  16. Agence web vendée

    J’ai apprécié cet article. Cela se sent qu’il a été rédigé « à froid ». C’est un peu ce que j’ai regretté dans les derniers billets de Laurent.B.
    Même si dans le fond il à complètement raison dans ce qu’il a exprimé, j’ai trouvé (cela n’engage que moi) que dans le ton employé, cela ressemblait plus à un règlement de compte qu’autre chose….

    Répondre
  17. Julien Auteur de l'article

    @Agence Web Vendée
    Maintenant qu’il y a keywords luv on peut mettre son pseudo avant le MC.

    Je ne pense pas que Laurent cherchait a regler ses comptes – C’est le ton de son blog. Il est tres rentre dedans et certains ont pu prendre cela pour du reglage de compte perso je ne pense pas.

    Ce qui est vrai c’est que le ton est monté ensuite dans les commentaires – laurent aurait peut etre du etre plus ferme sur la modération (y compris pour moi). Car c’est cela qui a pourri le débat.

    Répondre
  18. LaurentB

    Tiens, je pensais avoir déjà posé un commentaire…
    Merci d’avoir publié ce billet. C’est toujours mon type de réponse préférée. En contraste avec les courageux anonymes qui postent des commentaires plus ou moins pertinents.

    Vraiment, le plus étonnant dans cette affaire est qu’on me reproche certaines choses en public, tandis que le son de cloche est différent en privé.
    En public, la critique se dirige sur la forme ou simplement « ça ne se fait pas ».
    En privé, c’est plutôt une crainte que je vienne dénoncer ceux qui « ne me plaisent pas ».

    Sauf que cela n’a rien à voir avec « plaire » ou « pas plaire ». Je vois mal comment on pourrait légitimer les 2 cas dont j’ai parlé. Rien à voir avec mon degré d’affection.

    Enfin bon, je suis soulagé d’avoir mis ce coup de pied dans la fourmilière; même si cela doit soi-disant endommager ma réputation.

    Répondre
  19. Julien Auteur de l'article

    C’etait devenu trop personel sur ton blog, au bout d’un moment ca devient difficile a tenir, quand on voit que les commentaire commencent avec des « tocards » ou « vous me faite gerber »… il est temps de depassioner le débat!

    Répondre
  20. Cédric G.

    Bonjour

    Pour ma part, quand j’avais encore mon agence web (c’est donc très récent :)) je préférais le contact téléphonique. Ainsi, l’étude préalable « avant vente » était fait « en live » avec le client.

    Cela me permettait d’expliquer comment j’allais corriger tel ou tel défaut, qui venait d’être démontré au client (ndlr : je faisais essentiellement de l’optimisation technique sur du e-commerce puisque je m’étais spécialisé sur le CMS Prestashop, que je maîtrise disons « bien » !)

    Ainsi pas d’ambiguïtés, pas de temps perdu dans un document qui sera uniquement survolé… Et ça me permettait d’envoyer direct le devis avec les CGV.

    Ceci étant dit, je n’ai jamais eu de clients sur des domaines extrêmement concurrentiels (je les refusais ;-)) mais j’ai quand même placé pas mal de boutiques très convenablement, et c’est l’essentiel : la satisfaction client !

    Répondre
  21. Julien Auteur de l'article

    Salut Cédric,

    Quant a la prévente en général je fais les 2 – l’audit de prévente est en général quelquechose que je laisse au client et a cote je lui fais une presentation avec PPT – (memes infos mais en poil moins précis)

    Répondre
  22. Sam

    Très bonne conclusion ou en tous cas analyse du post de Laurent, dont le ton dessert parfois le fond, et ouvre une fenêtre de tir aux hypocrites de tous poils!

    Répondre
  23. Julien Auteur de l'article

    Merci Sam,

    Dommage que Julien B ne soit pas venu commenté … car c’est avec lui que je me suis pris le choux le plus… J’aurais aimé voir son avis … a tete reposé

    Répondre
  24. Loiseau2nuit

    (purée, ya un script dans ta page qui anihile mon scroll de souris au bout de 2 minutes de lecture, pénible à dire vrai !)

    Merci pour le partage des docs. Je n’aurais pas pensé qu’une société le voit d’un si bon oeil. Cela dit, j’ai tout de même tendance à penser que tu en donnes BEAUCOUP TROP dans un doc de prévente. Je ne sais pas comment se comportent les décideurs US quand tu négocies une presta avec eux, mais jouer à ca en France et chaque client qui repartira avec ce genre de doc aura l’impression d’avoir gagné une presta SEO à l’oeil (ce qui est le cas, ne nous voilons pas la face) et n’ira pas plus loin dans ses recherches car, même si portes ouvertes, comme tu dis, avoir ces infos là lui permettront déjà d’obtenir un meilleur résultat que ce qu’il a. Et même si c’est pas optimal ni complet, le « mieux » lui suffira dans 99.9% des cas.

    J’ai eu le cas de figure, d’un dossier de consultation web, mené l’an dernier avec un partenaire (spécialisé lui dans la comm et la rédaction de contenus, j’intervenais pour ma part sur les chapitres créa technique, intégration web et référencement).

    Le client avait un budget relativement sympa et du coup, nous en a demandé en pré-vente un peu plus que la normale. Jusqu’ici c’est logique j’aurais fait pareil. Seulement la négo a trainé, trainé trainé, et 2 mois après, affaire tjs pas signée, le client nous a laché en partant avec nos docs : devis et budget prévisionnel complets du site, différentes approche web et ergonomiques pour certaines parties clés du site etc…

    En gros ce qu’il s’est passé, c’est qu’il est venu trouver des prestas pour que ceux-ci lui écrivent sa liste de cources. Une fois celle-ci obtenus, vu la qualité du site que j’ai vu sortir chez lui il a du le faire faire par son gosse mais curieusement, j’ai retrouvé beaucoup de ce que j’avais écrit dans son projet.

    Ben je peux te dire que ca fout les glandes :-/

    Donc c’est pour ça, doc de prévente, moi je veux bien mais les miens ne dépassent jamais 3 pages et se contente d’expliquer ma démarche et les quelques grosses phase de travail par lesquelles on devra passer.

    « Chat échaudé craint l’eau froide », comme on dit…

    Répondre
  25. Julien Auteur de l'article

    Salut Loiseau2nuit,

    Alors pour le scroll, je ne sais meme pas de quoi tu parles, il faudra que je me penche dessus un jour, mais bon j’ai deja pas le temps d’ecrire des articles en ce moment…

    Pour le « Je n’aurais pas pensé qu’une société le voit d’un si bon oeil » – je ne bosse pas en France, je ne concurrence personnes ici et ma boite n’est pas concurrencée non plus – donc bon … mon boss s’en cogne un peu. Apres, je vais pas vous mettre le détails des audits non plus! Il Y a encore des docs derriere… (mais pour ca faut payer… comme au poker)

    Quand tu dis que j’en mets trop… je dirais « OUI et NON »:
    – Oui – Ce que tu dis est pleins de bon sens et j’ai vécu les memes choses que toi avec un client qui prends l’audit de prévente et ne te rapelles pas ou alors fait trainer les choses et un jour tu te rends compte que l’agence SEO avec qui il travaillait deja a mis en place tout ce que tu as dit … Grrrrrr!

    – Non – Déja par habitude – Je l’ai deja dit – j’ai toujours bossé en agence et les clients que j’allais « pitcher » en Angleterre je peux te dire que j’allais pas leur demander « seulement 15,000€ ». Quand tu viens sur un RFP a 80k avec en point de mire un budget SEM de 50k/mois + la possibilité de chopper le budget média a long terme – tu évites de te ramener avec un doc de 3 pages, tu mets meme un costard et une cravate.

    Ensuite – en relisant le doc, je lui donne quoi au final au prospect??? Un title, un description, un balise keywords, un petit benchmark sympa et quelques reco bateau qu’il trouvera de toute facon en se baladant sur le web et sans trop forcer encore. De la poudre aux yeux je te dis!

    Apres oui de temps en temps le prospect se casse ou refile tes recos a l’agence deja en place et effectivement des fois t’as envie d’aller lui coller un vieux coup d’tronche facon Zinedine Zidane! Mais bon… c’est l’jeu ma pauv’ lucette! Et puis en attendant si il s’amuse a le faire lui meme il va lui manquer toute mon expérience et mon savoir faire, page par page, ou je vais me cogner les textes et les revoir, me taper les regles de redirection, mettre en place les meilleures URLs etc etc etc … Comme je le dis mes meilleurs clients ne sont pas ceux qui ne savent pas comment faire mais ceux qui n’ont pas le temps.

    Le meilleur compliment qu’on m’ait fait lors d’un pitch – « C’est bien, vous n’avez rien oublié! » (et on a signé le contrat – NDLR).

    Des fautes d’orthographe?? quelles fautes d’orthographes?? 😉

    Répondre
  26. Loiseau2nuit

    Cherche pas pour le scroll, ca devait être un bug de mon bouzin…

    « C’est bien, vous n’avez rien oublié! »

    Lol alors ça curieusement ça a le don de m’énerver parce que ca laisse à présager du client qui sait tout aussi bien voir mieux que toi et qui va te faire ch… pendant la presta 😀

    Cela dit, c’est vraiq ue pour des budgets aussi conséquent tu en fait plus que 3 pages nous sommes d’accord. En même temps des budgets marketting à 50k/mois c’est énorme et ne faisant pas à proprement parler de marketting, le plus tard j’aurais ça à gérer et le mieux je dormirai je pense 😀

    Répondre
  27. Julien Auteur de l'article

    « le plus tard j’aurais ça à gérer et le mieux je dormirai je pense »

    J’ai pris mes premiers cheveux blanc en Angleterre et je ne comptais plus mes heures… on dort mieux effectivement quand on a des clients plus modestes 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *