L’ARGENT FACILE SUR INTERNET CA N’EXISTE PLUS

Dans la sphère du SEO et plus généralement du web marketing il existe des sites et certaines personnes que j’appellerai les « vendeurs de rêve » (et je suis poli!).

Oh vous verrez ils ne sont pas très compliqué à reconnaitre- ils vendent des e-book et des formations ou ils vous proposent  grâce a leurs « précieux conseils» (qui vont vous couter une blinde au passage hein ! – Ils ne sont pas non plus dans l’humanitaire les gars) de « Vivre la vie de vos rêves grâce à votre blog» ou bien de « Gagner une double poignée tous les mois, en vous touchant la nouille, au bord de la plage pendant que votre blog travaille pour vous». Et il faut bien avouer que nous les pros, ces mecs la, on les regarde un peu de haut, je dois dire, chaque fois qu’on passe sur leurs sites / blogs ou qu’on voit leurs vidéo, on se dit que ce n’est pas possible d’être assez naïf  pour croire un pélo, qui s’affuble d’un sobriquet pas possible genre « Marketeur Français » ou « blogueur pro » qui fait une vidéo au caméscope a partir d’un parc ou on peut voir 2 palmiers et 3 rayons de soleil, lorsqu’il vous dit qu’il va vous rendre riche, rapidement et facilement, et que c’est a la portée de tous (si vous avez une blinde a mettre dans leur formation bien entendu, encore une fois on est pas philanthrope chez Arnacker, Rouleur, le Margoulin Francais et compagnie…).

Alors je pourrais vous dire tout le mal que je pense d’Olivier Roland et de son problème récurrent à pécho de la gonzesse malgré un salaire à quatre zéro tous les mois, de Sébastien « le Marketeur Français » qui lui aussi était dans le business de la drague avant  sous le pseudo de « Sébastien Night » (ca en jette hein!).

Je pourrais dire aussi tout le mal que je pense de leurs séances de masturbation collective ou avec Aurélien Amacker (mais d’autres aussi)  ils s’interviewent les uns les autres s’auto congratulant de leurs réussite comme ici, la  ou encore la,  en employant des techniques ou ils touchent pas le clavier pour faire américain.

Je pourrais aussi partir sur une longue tirade a propos des conseils de pur génie, top secrets, tout droit sorti de leurs cerveaux américains  – qu’ils prodiguent

Tiens moi aussi je vous donne un conseil, secret, personnes le fait en France, c’est une truc d’américain (mais shhhhhh secret) – si vous voulez multipliez le nombre de commentaire sur votre blog par 100, installez KWluv + Dofollow, virez akismet et mettez les commentaire en « autoapprove » – vous allez voir – je vous garantie des centaines de commentaires tous les jours !

Bref je pourrais les pourrir sur des pages et des pages, je pourrais même  créer un blog juste pour eux, les hostilités ont d’ailleurs été lancées il y a peu par Adrien Delgado, un repenti du system (je précise) puis reprises ailleurs notamment sur le blog de Laurent.  Ca me défoulerait un peu de leur mettre leur nez dans leurs propres caca a olivier rolland, sebastien « le marketeur francais », aurélien amacker et les autres mais bon ca ne ferait pas avancer le schmilblick.

Non à la place je vais tenter avec quelques amis de tordre le cou à un vieux mythe qui traine depuis le début de l’internet parce que ca suffit maintenant leur petit business, basta les conneries:

« L’ARGENT FACILE SUR INTERNET CA N’EXISTE PLUS »

Internet c’est comme dans la vraie vie – si tu veux faire de l’argent :

1 – il faut bosser sans compter ses heures

2 – Il faut avoir des connaissances et ou un savoir faire bien spécifique (on ne s’improvise pas « webmaster »/ SEO / Designer/ copywriter etc …)

3 – Il faut investir (achat de sites, hosting, software etc …)

Et je vais le prouver avec les personnes qui suivent – Tous de VRAIS pros du web à qui je confierai mon propre site les yeux fermés et qui feraient surement les choses mieux que moi-même.  Alors comme je sais qu’en France on n’aime pas lâcher des chiffres j’ai mis en place l’échelle des gains (voir ci-dessous) – ca vous donnera une idée de ce qu’ils peuvent gagner et je vais commencer par moi :

Ou est ce que je me place sur l’échelle des gains ?

2* – les gains tirés m’ont littéralement permis de payé l’hébergement, les clopes et les sorties

Combien de sites/ blogs

J’ai 3 sites / blogs – dont 2 plus ou moins a l’abandon mais ca va repartir

Dans quel business

Tous mes sites sont plus ou moins liés au webmarketing et au SEO

Quel type de monétisation?

Je fais du lien et de l’apport d’affaire.

Combien d’heure par jour travailles-tu sur tes sites?

1h / pour sur la modération des commentaires (mais je suis un peu maniaque la dessus) – sinon grosso modo 4h par article

As-tu fais des investissements financier importants

Aucun investissement mis a part les NDD et l’hébergement

Un commentaire ?

Je n’ai pas crée mes blogs pour les monétiser, ils le sont peu et mal. Et honnêtement si je devais créer un Blog pour faire de l’argent ce ne serait pas dans le SEO. Les SEO ne cliquent pas sur les adwords.  De plus  je refuse régulièrement des offres avec lesquelles je pourrais faire de l’argent parce qu’elles ne correspondent pas a ma thématique ou ne me plaisent pas ou autres.

Mes invités

Rudy (n’est plus publisher)

Salut est-ce que tu pourrais te présenter très brièvement ?

Rudy n’est plus dans la publication de sites – il a monté s propres plateforme d’affiliation porno

Ou te plaçais-tu sur l’échelle des gains ?

6* – je paye des impôts sur mes gains et j’en vis confortablement

Combien de sites ?

J’ai managé entre  5 sites et 800 sites selon les périodes

Dans quel business

Le Porno et certaines niches – mais elles resteront privées

Quel type de monétisation ?

Affiliation

Combien d’heure par jour travailles-tu sur tes sites?

16h/jour quand on lance la machine – ensuite on peut se reposer et  laisser vivre les sites.

As-tu fais des investissements financier importants

Non je n’ai pas fait d’investissement important, tu peux commencer avec juste un NDD et un hébergeur

Un Commentaire :

Lors de notre discussion Rudy  a insisté sur le fait qu’il est possible de faire de l’argent avec 1 seul site et rapidement a partir du moment où la « machine est lancé ». Mais il a aussi précisé que : 1- ce n’est pas a la portée de tous  et 2 – lancer la machine c’est beaucoup de boulot

Clément (@Labisse)

Salut est-ce que tu pourrais te présenter très brièvement ?

Je suis éditeur de sites et depuis peu consultant SEO (pour varier les plaisirs entre autre), je bosse dans le web depuis 1998,  de formation je suis économiste, mais le {hasard |la nécessité | la chance} mon fait plonger dans le web, j’ai fait un peu de tout au cours de ces des années, j’ai bossé dans une grosse boite, j’ai lancé des sites e-commerce et depuis 4/5 ans éditeur de sites, en Français et en Espagnol

Ou te places-tu sur l’échelle des gains ?

****** Je paye des impôts sur mes gains et j’en vis confortablement

Combien de sites ? (fourchette)

Un peu moins d’une centaine de MS (mais je réduis la voilure) et plus de 300 satellites

Dans quel business (possibilité d’être général)

Les jeux flash, l’information et le divertissement en général

Quel type de monetisation ?

Adsense, pub vidéo (Goviral), affiliation (Daisycon), vente directe

Combien d’heure par jour travailles-tu sur tes sites?

4 à 5 hrs sur les sites et 2 à 3 hrs sur la veille web

As-tu fais des investissement financier importants (achat de sites / domaines / soft )

Niveau investissement dans mon cas les NDD sont un gros investissement car mon SEO est en grande partit basé sur les sites satellites et les NDD expirés. L’achat de contenu est aussi une grosse part de mes couts mensuels, niveau soft, j’ai tendance à vouloir essayer un peu tout, mais aujourd’hui de moins en moins, je me concentre sur le contenu, alimenter les réseaux et laisser le temps faire son œuvre.

Un commentaire?

Le web n’est plus aussi rapide qu’il y a quelques années, on trouvera toujours des exceptions, mais de plus en plus il faut bosser beaucoup, se diversifier de plus de plus, et avoir plusieurs cordes a son arc si l’on veut perdurer dans ce secteur, on vit sous l’épée de Damoclès-Google alors aujourd’hui il faut {savoir | essayer de} diversifier ses sources de revenus que ce soit avec de la presta SEO, du domaining  ou de la formation. Il n’y a pas (ou plus) de recette miracle et peut-être que plus qu’ailleurs il faut travailler beaucoup pour arriver à gagner correctement sa vie, mais c’est aussi le prix de l’indépendance c’est parfois lourd à porter mais c’est un choix de vie.

Raph (@RaphSEO)

Salut est-ce que tu pourrais te présenter très brievement ?

Bonjour je suis donc RaphSEO du site visibilite-referencement.fr, consultant seo indépendant depuis plusieurs années. je travaille pour mes clients et mes propres sites.

Ou te places-tu sur l’échelle des gains ?

A peu pres ***** (mais assez pour payer des impôts dessus)

Combien de sites ? (fourchette)

Actuellement j’ai un peu plus de 50 sites si je ne dis pas de bêtise, mais cela va changer très prochainement (pour le nombre de sites pas les bêtises ^^)

Dans quel business (possibilité d’être général)

Oula, en fait je vais un peu partout où je pense qu’un site peut me rapporter. Cependant ils ont presque tous une caratéristique commune, à savoir ils sont nichés mes MFT.

Quel type de monetisation ?

Niveau monétisation, j’adore varier les plaisirs on retrouve donc de l’adsense, de l’affiliation, de la vente de liens et / ou de contenu.

Combien d’heure par jour travailles-tu sur tes sites?

Je n’ai jamais réellement calculé et surtout c’est très irrégulier et dépendant de mon temps libre. Pour le moment ce n’est pas mon revenu principal qui reste mes prestations seo. Donc je fais d’abord passer mes clients en premier. Mais je suis loin de me la couler douce sur une plage avec des palmiers ou dans une villa en Thaïlande.

As-tu fais des investissement financier importants (achat de sites / domaines / soft )

Alors non, j’ai presque toujours tout fait moi même et à l’artisanal. Donc pécuniairement parlant je n’ai pour ainsi dire pas fait d’investissements. En revanche en terme de temps c’est une autre histoire, car rédiger tous ses textes est assez chronophage. Mais ça aussi ça change en ce moment.

Un commentaire?

Arrêtez de croire que la technique du push the buttonca marche car je serais milliardaire si c’était le cas.Oui on peut encore se faire de l’argent sur le net, seulement il faut soit un minimum de taf ou un minimum de thunes.

Emile (@EmileDeCorse)

Salut est-ce que tu pourrais te présenter très brievement ?

Emile, je SEOte tranquillement depuis presque 3 ans maintenant avec quelques sites par ci par la, des clients, une famille, des passions, etc

Ou te places-tu sur l’échelle des gains ?

** à *** selon l’animal de Google qui est dans la place, etc

Combien de sites ? (fourchette)

3 à 5… selon qu’ils rankent plus ou moins, toujours selon l’animal de Google qui est dans la place (sale bête)

Dans quel business (possibilité d’être général)

Je ne suis pas sectaire et très ouvert, je suis un peu dans tout mais je m’interdis les 3P (Poker, Porno, Pills)

Quel type de monetisation ?

Essentiellement Ads, mais y’a du BL aussi

Combien d’heure par jour travailles-tu sur tes sites?

2 à 3 heures… c’est clairement très insuffisant pour les objectifs que j’ai

As-tu fais des investissement financier importants (achat de sites / domaines / soft )

J’investi essentiellement dans du contenu et un peu moins dans les domaines depuis quelques temps. Par contre, je n’investi plus en soft d’aucune sorte. Le seul prochain probable sera le RDDZ Scrapper et c’est tout. Ca serai long a expliquer le pourquoi du comment.

Un commentaire?

Vivre du net c’est possible mais surement pas en tong au bord de la plage comme le prétendent les « mecs » dont tu parle dans ton article pour lesquels je n’ai pas de superlatif assez puissant pour être à la hauteur de leurs escroqueries. Gagner sur le web (client, publicité, liens, tout ce que tu veux…) exige du temps, un travail monstre, donc fatalement du sacrifice. Pour se dégager ne serai-ce qu’un salaire, certains mettent plusieurs années et c’est tout a fait normal. Je ne parle pas des gros bourrins bien sur qui font des sites poubelles qui vont ranker le temps d’une chanson pour ensuite ne jamais plus revoir le jour (même si le temps d’une chanson ils se prennent du blé). Ca c’est aussi un modèle économique mais pas trop le mien. Clairement faut bosser. Surtout qu’on est en temps de crise qu’on le veuille ou non. Le prix du clic a considérablement chuté et les SEO ne font qu’en parler. Autre élément qui peut mettre la puce à l’oreille, c’est la multiplication des formations en tout genre par des spécialistes qui jusque-là gardaient leurs secrets bien au chaud sous leur matelas. Et qui maintenant sont disposés à les vendre… au compte goutte… telle une potion magique ^^. Enfin « Que celui qui a des oreilles entende » comme disait un certain monsieur… Attention, ce ne sont que des constats et rien de plus. Je ne porte aucun jugement et chacun en tirera ce qu’il {voudra|pourra}.

Merci a toi Julien pour cet article.

Bertrand (@bertimus)

Salut est-ce que tu pourrais te présenter très brievement ?

Hey dude. Bertrand, 32 ans, formation marketing, webmaster freelance depuis 6 ans (je vis de la pub sur mes propres sites) et bilingue comme tu peux le voir.

Ou te places-tu sur l’échelle des gains ?

6*. Remarque, vaut mieux vu que c’est ma seule et unique activité 😉

Combien de sites ? (fourchette)

Une cinquantaine (couteau).

Dans quel business (possibilité d’être général)

J’allais jusqu’ici là où y’avait du potentiel (oh ça c’est bien vague hein !), peu importait la thématique (quoique, je ne touche pas aux « 3 P » non plus) et plutôt branché niches comme RaphSEO. Je vais dorénavant aller aussi là où ça m’intéresse, parce que niveau plaisir/épanouissement c’est 0 le modèle que j’évoque juste avant.

Quel type de monétisation ?

Affiliation et Adsense majoritairement. @Matt : Je ne vends pas de liens, c’est le mal, je condamne cette pratique honteuse !

Combien d’heure par jour travailles-tu sur tes sites?

Aujourd’hui et depuis 4 années, je bosse tout au plus 30 min/jour (en moyenne, car je bosse par vagues : 0 taf pendant des semaines puis une grosse semaine de taf) – mais – j’ai bien bossé environ 8 heures par jour au démarrage, pendant un an, avant de lever le pied une fois la sécurité financière atteinte. Je ne cours pas après la thune, mon train de vie est tout à fait normal, c’est le fait de travailler très peu que j’apprécie très beaucoup. Si si, bilingue j’te dis !

As-tu fais des investissement financier importants (achat de sites / domaines / soft )

Pas vraiment, m’enfin pour le côté « important ». J’ai dû dépenser (achat de sites, NDD, webdesign, dev et contenu) environ 8 000 € en 6 ans, soit moins de 1500 € par an.

Un commentaire?

Ouais, rien à voir, ça déboîte bien la série Suits, je vous la recommande et j’y retourne.

Voila je finirai par un message personnel a Olivier Roland – Olivier « Texas » ca se prononce « TAIKSESs » et non pas « TAIGZAASS »  – prononcer le nom du Texas comme tu le fais c’est des coups a se faire tirer dessus dans certains bar.

Echelle des paiements

*Ca paye le web hosting et les clopes

** Ca paye le web hosting, les clopes et les sorties

*** Ca rajoute du beurre dans les épinards

**** Ca fait du bien par ou ca passe mais c’est pas assez pour en vivre

***** Ca me fait un petit salaire

****** Je paye des impôts sur mes gains et j’en vis confortablement

******* Je suis à 2 doigts de l’ISF

******** Pas assez cher mon fils !

 

70 thoughts on “L’ARGENT FACILE SUR INTERNET CA N’EXISTE PLUS

  1. gdtsb

    Excellente démonstration, tout est dit : si tu veux gagner de l’argent il faut bosser et ne pas compter ses heures au moins sur les premiers mois ou années.
    Rien de nouveau en fait 😉

    Reply
    1. Julien Post author

      @gdtsb
      Non rien de nouveau – mais internet c’est comme dans la vie et il faudrait que les gens le comprennent

      Reply
  2. 4h18

    Salut !

    A un moment, à répéter (dans le vide) que vivre du net c’était un investissement de tous les instants, je croyais que j’allais devenir fou.
    Plus tard, j’ai commencé à me demandé si je n’avais pas loupé un truc oO

    Et en fait, non. ouf ! Je suis encore (un peu) saint d’esprit, a défaut, c’est toujours ça pris.

    Bon, en tout cas, vu que je suis là, je vais en profiter pour faire le tour du proprio hein.

    PS : Le vidéo de Roland qui chasse la belette, na, mais c’est énorme ça ! Un pur moment d’anthologie.

    Reply
    1. Julien Post author

      @4h18
      Monstrueux hein – Pas eu de mal a pécho ma femme moi malgré mon maigre salaire de Quick (a l’époque) – chercher l’erreur

      Reply
  3. pierre

    C’est vrai que pour de nombreux néophytes le web reste la poule aux oeufs d’or,en plus souvent les reportages TV en rajoutent une couche en montrant la réussite (heureusement c’est quand même possible ;-)) de certains.
    Mais c’est comme tout, on a rien sans rien, et la « machine » ne marche pas sans huile de coude et pas mal de sueur !

    Reply
  4. 4h18

    @Julien, j’avoue, moi j’ai payé meetic pour trouver la mienne, ouais, quand tu passes ta vie devant un écran la journée, et que tu remets ça le soir, c’est pratique ce truc, puis au début c’était marrant. J’te parle de ça y’a 10 ans ! #JustificationInside

    Je ne sais d’ailleurs toujours pas comment elle a fait, entre ma tronche de junkie de l’époque, mes cônes à tour de bras, mon salaire et mes dettes, fallait vraiment qu’elle en veuille :p

    Résumons : blogueur pro, drageur pro, a quand la formation 7ème ciel ?? Là, je paie pour voir 😀

    Reply
    1. Julien Post author

      @4h18
      Les femmes – elles voient le « potentiel » (dixit ma femme)- elles investissent dans la relation – ce qui veut dire a priori que Roland, il a pas de potentiel

      Reply
  5. 4h18

    Ah ouais… bah écoute, elle vu un potentiel que moi même je ne voyais point :p

    Pour Roland, on peut pas être riche, blogueur pro, voyageur et séducteur.
    En tout cas, me suis bien poilé là (: #CayMal

    Reply
  6. Erwan

    c’est vrai que la vidéo de Roland est excellente.

    Merci pour cet article c’est intéressant de voir comment travaillent des gens du web. Maintenant tout le monde ne cherche pas à monétiser ses sites internet ou alors pas directement. En tout cas faire du fric facilement sur internet est certainement possible mais il faut trouver le bon créneau est avoir du talent.

    Reply
  7. Jerry

    Hey, merci pour les témoignages les gars. Dommage pour les chiffres, ça aurait permis de se faire une idée vraiment précise. C’est vrai qu’aux States l’argent n’est pas tabou et que les américains parlent facilement de leurs revenus, mais du coup Julien, est-ce qu’ils gonflent leurs chiffres ou c’est véridique ?
    Sont forts ces ricains quand même, dommage que certains frenchies essaient piteusement de se la jouer pareil…

    Reply
    1. Julien Post author

      @Jerry
      Quand tu demande s’ils gonflent leurs chiffre, tu parle de qui? De mes invités? A priori euh … non – j’ai d’ailleurs prévenu les interessés qu’en cas de rencontre et de sortie au bar / restaurant / strip club, je leurs laisserai la note – sachant que 6* représente un salaire a trois zéros – qui te permet de vivre avec un train de vie correct et sur lequel tu paye des impots – a chacun de se faire son idée ensuite.

      En ce qui concerne les guignols malhonnetes… je ne pense pas qu’ils gonflent leurs chiffres mais ils omettent de dire qu’ils parlent de leurs Chiffre d’affaire – j’ai un pote – super affilié qui génere un CA monstrueux (pas interviwewé – trop chiant de traduire) masi comme c’est un keyworder – son bénéfice est bien moins important (meme si conséquent)

      Reply
  8. Vincent

    Je crois avoir reconnu l’anonyme ^^ C’est une bonne remise en question, il est vrai que quand j’ai commencé le web il y a 6 ans environ je voyais vraiment beaucoup de MFA vraiment bien tourner. J’en ai même profité un peu via un site où l’on m’a ouvert des portes.

    Par contre dans le lot il y a aussi deux sortes de personnes : ceux qui déclarent et les autres. Avec Adsense il était simple de récupérer un chèque sans que les impôts ne voient quelque chose, c’est bien plus complexe aujourd’hui.

    Je reste persuadé qu’il y a encore de la place sur le web aujourd’hui mais pas comme avant : moins rapide, moins facile et moins pérenne.

    Tu ne cites pas webmarketingjunkie dans tes exemples, je ne sais pas si c’est fait exprès. Pour tout dire, j’ai suivi ses formations et lu ses ebooks. Même si ces derniers sont creux et orientés archi-debutants, les formations m’ont ouvert les yeux sur certaines pratiques du web (pratiques peu recommandables) mais j’ai vite arrêté à cause du prix et du « tournage en rond ». Dans tous les cas, c’était bien moins agressif et sûrement plus intéressant.

    Si l’on souhaite avoir des connaissances :
    1 – lire des bouquins (commencez par le mercator, ça vous fera les pieds)
    2 – Savoir faire une veille efficace
    3 – Tester, tester, tester, tester

    Reply
    1. Julien Post author

      @Vincent
      L’anonyme est sorti de son annymat au final – j’ai édité l’article – mais oui malgré toute les précautions et le floutage du texte nombreux sont ceux qui l’avaient reconnu.

      Webmarketing Junkie je le mets plus ou moins dans le meme panier mais il y en a d’autres hein je peux pas tous les citer mais il y en a quelques uns qui méritent des palmes – Cedric Anicette par exemple est un beau cas quand il explique « gagner de l’argent sur le temps des autres » http://www.youtube.com/watch?v=EACaYe-B0tE – son exemple « oui j’ai des mecs qui renovent mon appart’ pour moi comme ca j’ai le temps de me concentrer sur mon prochain achat » – euh … non t’as des mecs qui renovent ton appart’ parce que t’y connais rien en maconnerie et que si tu le faisais toi meme ton apart’ il perdrait de la valeur – idem – les courtier en bourse – si ils bossent pour toi c’est 1 parce que tu les payes (et crois moi il font plus de blé que toi) et 2 parce que t’y connais rien a la bourse. Tiens d’ailleurs je vais faire une vidéo ou je vais expliquer que j’engage un boulanger pour faire mon pain comme ca ca me laisse du temps le matin au petit dej pour etre prodctif!

      Reply
  9. jessyseonoob

    Suis pas près d’être riche avec ces retours d’expériences, s’il faut bosser autant.

    Je crois que je vais aller prendre une formation chez arnacker, il paraît qu’il touche du palmier.

    Ce que j’en retiens, il faut donc avoir du nez, trouver la bonne niche, pas trop être un guignol en marketing pour lancer une machine et la faire marcher (chapeau rudy) et surtout savoir la faire ranker pour la monayer, et un peu d’amour aussi.

    ps: trop lol l’astuce top secret

    Reply
    1. Julien Post author

      Salut Christian
      Perso si on devait partir sur une sorte de contre attaque – mon gout serait plutot sur une campagne de bombing bien grasse qui viserait simplement a massacrer leur visibilité sur leurs propres nom – mais mon idée de sites a positionner sur leur NDD / Noms / business etaient un peu plus défoulatoire que purement denonciative

      Reply
  10. Click Busters

    @jessyseonoob et @Erwan, en plus du taf, du nez, de l’expérience, un max d’auto formations il faut aussi de la chance pour vivre de ses sites. On édite – avec ma webmaster @AlyetteL (je me charge de la conception et du marketing / SEO and Co et elle de la réalisation et du design) – des sites depuis plus de 12 ans (on fait des sites pour des clients via notre agence et on édite nos sites en interne depuis l’an 2000 ce qui représente 2/3 de notre temps) et malgré un max de taf (loin des 4h par jour), on plante des projets sans raison et d’autres s’avèrent être de super opérations par pure chance (et entre les deux il y a de tout). On « tombe » sur une opportunité non prévue, et on creuse …

    Mais savoir exploiter une pépite en édition web est possible seulement si on est en mesure de mener le projet dans son ensemble. C’est bien beau de voir une belle pépite au fond d’un trou, mais si on ne peut y descendre cela ne sert à rien. Et une fois en bas il faut la remonter et la traiter et l’exploiter. C’est là où toutes ces formations sont souvent bidon. Elles cachent systématiquement la masse de connaissances et d’expérience nécessaire à monter les sites, les exploiter et en vivre sur le long terme. Si nos sites gênèrent 1K / 2K ou 5K par mois ce n’est pas après une formation unique et en moins d’an. C’est le résultat de 10 ans de travail. Et ce travail nécessite non pas une unique spécialisation, mais des connaissances généralistes, nombreuses et très variées depuis le droit, la rédaction, la gestion de sous-traitance, la comptabilité, SEO, webmarketing, rédaction, webmaketing, monétisation, webdesign, ect (par exemple, pour ma part je viens de la production cinéma, qui travail aussi, comme pour le web, sur des prototypes)… Sans omettre bien sûr de la folie, de l’énergie et surtout de la patience (genre voir un site test mort né, laisser vivre puis le voir renaitre après 1 an sans raison, le voir cartonner et te faire vivre 4 ans …).

    Bref, malgré la chance nécessaire, tant que certains continueront de penser qu’on peut sortir de nulle part, en faire peu et gagner 300 euros facilement ou « vivre » de ses sites en peu de temps, ces formations continueront à faire rêver des personnes qui n’ont pas les armes pour aller au bout …

    Reply
  11. Michel

    Tient, c’est intéressant d’avoir pour une fois un article qui reprend ce phénomène à contre-pied. Une bonne dose d’authenticité et de franchise, ça fait du bien !
    Ce domaine, symbolisé comme une ruée vers l’or, génèrera toujours plus de perdants que de gagnants. Même s’il reste tout de même possible pour une minorité de tirer son épingle du jeu, la majorité restante devra se contenter de miettes.

    Le problème de la polémique actuelle, c’est les vendeurs de pioches « magiques » (experts-auto-proclamés), qui font miroiter monts et merveilles à un public non averti, en s’appuyant sur des techniques marketing douteuses…

    Autant j’approuve les actions menées actuellement contre ces gens là, autant je pense qu’elles seront inutiles sur le long terme. Pour l’avoir vécu dans un autre domaine de la formation, les gens comme ça ont l’arnaque dans la peau : si on coule leur business aujourd’hui, ils remonteront autre chose demain, avec des prêtes-noms, ou en formant eux-même leur relève, et avec les mêmes techniques, voire même en les affinant, ou encore dans des domaines différents…

    Reply
  12. Vincent

    Cela fait maintenant 13 ans que je vis d’internet, essentiellement de mes propres sites et projets perso. J’ai vu beaucoup de personnes gagner énormément d’argent avec leurs sites en affiliation dans certaines niches, pour pratiquement tous, cela n’a duré qu’un temps. Les seuls qui sont encore dans la partie aujourd’hui sont ceux qui se sont professionnalisés, qui ont développé leurs techniques et savoirs et on prit le temps de réinvestir l’argent gagné dans des projets plus stables, avec des visions à long terme.

    Cela n’a jamais été facile, ni gratuit de monter des projets sur internet. Il y a toujours des astuces, des techniques, des opportunités et des facteurs chance qui font que l’on peut tomber sur une pépite à un moment donné et gagner gros sans trop bosser, mais en général cela ne dure qu’un temps.

    Reply
  13. LaurentB

    Y en a qui oublient de mentionner les investissements en tools à BLs. A moins qu’ils ne soient crackés.
    Puis l’achat de contenu, non ?
    Les systèmes évoqués (Adsense, affil) sont anciens. J’ai bien profité à la belle époque (2004 – 2009) et mes revenus étaient largement à 6 chiffres.
    Depuis, j’ai glissé vers un autre système pour monétiser. Je pense avoir été précurseur dans ce domaine et quelques uns à qui j’en ai parlé m’ont emboîté le pas. Comme je cloisonne à fond, personne ne peut trouver, sans que je lui en parle.
    Faut pas non plus oublier la revente de sites. J’en ai vendu des dizaines et c’est un vrai business model. Je passais une semaine à monter un site, puis je mettais un panneau « à vendre » dans la sidebar. Adsense monétisait, en attendant la vente.
    Par contre, je n’ai jamais réussi à gagner d’argent avec un blog (en tout cas avec pubs, etc.). Ce format porte des stigmates qui sont rédhibitoires à mon avis. Quand je vois que les gens couinent sur mon affirmation d’un CTR moyen à 10%, cela me suggère ne pas avoir tort.
    FYI, au début d’Adsense, j’atteignais 30% sans problème.
    C’est comme les chercheurs d’or. Au début, tu te baisses pour ramasser les pépites. Après, faut creuser plus profond ou aller ailleurs. Perso, je vais ailleurs…

    Reply
  14. Jérôme

    J’ai bien ri en lisant ton article. De nombreux coups de bâton sur Amacker et Roland.
    Je pense que tu as vu les supports de la formation d’Amacker pour devenir blogueur pro.
    Il te dit tout sauf ce que tu veux savoir. En plus, il n’y a pas de marketing à proprement parlé.

    L’histoire des échelles de paiement est originale 😉

    Reply
  15. Jguiss

    Très intéressant ton article et cela m’a permit de comprendre un peu plus ce que font certaines personnes que je suis sur Twitter 🙂 Moi je suis 5* mais effectivement pour y arriver j’ai du mettre en oeuvre pas mal de chose… c’est le fruit de nombreuses heures passées devant son ordinateur. Faut être motivé pour gagner de l’argent sur Internet, si je n’étais pas Passionné (avec un grand P) je n’y serez jamais arrivé. A+

    Reply
  16. Uty

    Dingue, il faut bosser pour arriver à des choses accomplie et pour lesquelles on sera récompensé. Laissons les rêver. =)

    Cet article tombe à peu à pic avec une réflexion que je m’étais faite la semaine dernière. Des personnes autour de moi m’ont demandé si mon blog fonctionnait bien. J’avais alors répondu qu’il me satisfaisait entièrement, un trafic pas énorme mais qualifié.
    « Mais tu fais combien d’argent avec ? » – « Je dois regarder tous les trimestres environ les rapports de gains et c’est pas énorme, mais je m’en fous un peu ».
    Et j’ai senti un moment de silence, un regard interloqué, comme si la qualité du site se jugeait à la valeur monétaire qu’il ramenait.

    Grande déception.

    Reply
  17. Simon

    C’est vrai que 8 000€ en 6 ans d’@Bertimus ca fait peu, c’est ce que j’ai dépensé en 2 mois ^^. Mais bon je suis peut être un boulet hein ^^.
    Vraiment excellent d’avoir autant de retour dans UN seul billet c’est top ! VGG pr le travail accomplit !

    Reply
  18. TiPi's blog

    Ah, je suis ravi par la lecture.

    D’une, on part tous en croisade contre les vendeurs de rêve (j’en ai fait plusieurs articles d’ailleurs) et, en plus, on démontre qu’on peut vivre du web mais qu’il faut une sacrée paire de c*uillles, euh d’investissement – pardon les filles.
    Chapeau pour ces ITW qui donnent une échelle de « réussite ».

    Reply
  19. Guillaume

    Les gens entendent seulement ce qu’ils veulent. Quelques fois quand j’en parle à mes amis, ils croient que je gagne de l’argent sans rien faire. Ils n’arrivent pas vraiment à comprendre que çà fait quand même plusieurs années que je bosse sur internet et que au début çà me rapporté rien (à peine une * d’après la légende :p). Il a fallut attendre plusieurs années que je comprenne et apprenne plein de chose. Puis maintenant j’arrive à peu prés à rentabiliser un site (suivant les niches), mais bon je n’atteint pas encore le niveau pour vivre de l’édition de site.
    Si tu es entrepreneur et que tu bosses de chez toi, j’ai l’impression que les gens t’associe forcément à un « glandeur » qui gagne de l’argent sans rien faire. Alors qu’au contraire, tu es chez toi, pas d’heure de bureau, et les 35H / semaines sont très facilement dépassés…

    Reply
  20. michael

    Ce qui est très important et qu’il ne faut pas oublier c’est l’aspect investissement personnel qui je pense fait toute la différence entre un site qui marche et un site qui ne marche pas.
    Tous les sites que j’ai monté sans avoir l’intention de les monétiser (au départ) ont vraiment bien marcher car le contenu est fait avec le coeur, avec passion, faut donner de « l’amour à son site » comme dirait certain 😉
    Je préfère largement faire moins de site mais qu’ils soient bien fait !

    Reply
  21. Bertrand

    Il est vrai qu’il ne faut pas croire à la réussite facile: il faut travailler dur et investir dans un hébergement de qualité, investir du seo, investir dans de la publicité, être présent sur les réseaux sociaux, créer un blog,…

    C’est un travail de longue haleine qui prend du temps.

    Reply
  22. lereferenceur

    J’aurais une question à tous les éditeurs. Travaillez vous uniquement sur des sites en français ??

    Les sites anglais pourraient ramener beaucoup plus de trafic, mais évidemment beaucoup plus de concurrence.

    Je pense tenter de me monter 1 puis 2 et 3 sites prochainement. Le choix de la niche va être compliqué 🙂

    Reply
  23. richard

    Article d’intérêt général. Dommage que les premiers concernés (les pigeons/clients/désespérés/etc…) ne fassent pas plus de recherches avant d’investir leurs maigres (ou pas) économies dans les solutions proposées par tous ces gourous du net, c’est experts admirables qui vendent du rêve à tour de bras et mettent des étoiles plein les yeux et des projets de millions sans rien faire plein la tête…
    Malheureusement, on est naturellement enclins à croire ce qui est trop beau, et penser que ce qui marche pour les autres marche pour soit, la dure réalité fait qu’une fois rendu à l’évidence, il ne reste plus qu’à penser aux billets envolés.
    Tout ça pour dire que oui, on peut faire de l’argent sur le net, mais pas en sirotant un cocktail au bord d’une piscine pendant que ton blog bosse pour toi, c’est une idée reçue. Pour se faire du blé sur internet, il faut bosser, comme dans la vie réelle. Tout pareil. Et si c’est trop beau pour être vrai, c’est sans doute parce que c’est le cas. Richard

    Reply
  24. Vincent

    Standing Ovation pour cet article!

    Je suis un SEOeur inconnu au bataillon travaillant sur des sites anglais principalement, et le constat est le même.

    L’argent facile est une utopie exploitée et nourrie par des gens peu scrupuleux.

    Je rajouterais que pour réussir sur internet, il ne pas hésiter à entreprendre, echouer, recommencer, trouver un filon qui nous est propre et le maximiser.

    Travailler sur internet est soumis à la même loi qu’un business physique :
    Work + Skills + Luck = Success

    Bref, j’ai été convaincu par l’article, new follower on twitter!

    Reply
  25. Rodrigue

    J’attendais ton article avec impatience, en effet je pense que que le Dit Laurent, un Blog ne rapporte pas (ou plus), ce qui va rapporter c’est la presta liée à ce blog (ex: le Blog de Laurent).

    Ensuite totalement ok pour le bombing, qui je pense sera plus efficace ^^.

    Merci pour ce billet qui « met à nu » les revenus et les sources diverses que rapportent les sites de chacun.

    Reply
  26. Frédéric

    Bon je ne sais pas pour les autres arnaqueurs, mais concernant le marché de la séduction, je peux vous dire que je le connais parfaitement pour y avoir été un acteur décrié car justement je crachais dans les forums sur ces vendeurs de rêves, donnant des trucs qui ne valent rien (pratiquant moi même seul, les bons trucs je les connais et je ne les donne pas !)

    En l’occurrence, les types qui vendent ces méthodes sont très mauvais dans le domaine où ils sont censés être des supers bons. Pas très difficile de chopper un super boudin en chaleur et à moitié beurré dans un pub à 1H du matin…

    Par ailleurs, ils ne gagnent pas d’argent avec leur coaching. Seul un ou deux gagnent bien leur vie sur ce « marché de la séduction », même s’ils sont aussi mauvais dragueur que les autres, ils sont meilleurs en marketing.

    Le Sebastien By Night, qui nous fait trois page parce qu’il à réussi à choper le numéro de téléphone d’un boudin engraissé au Big Mac dans un mc do.

    Pour ces types là, comme pour les autres, le rêve c’est soit de vivre de ses rentes ou en s’amusant toute la journée (draguer à longueur de journée c’est plutôt sympa, non ?!)

    Reply
  27. Dawn

    Je ne dis pas qu’internet c’est la meilleure chose qui soit, mais il faut dire que de plus en plus de choses (ventes, réservation…) se font par internet, et aujourd’hui internet est devenu un réseaux de boutique en ligne considérable.

    Edit – Bourriné

    Reply
  28. Ben

    Il aura fallu attendre la toute fin de l’année 2012 pour que je prenne enfin le temps d’immortaliser mes passages sur ton blog par un commentaire. Du coup, j’ai décidé de bien faire les choses et d’y aller de mon avis sur un article auquel j’ai porté beaucoup d’attention.

    Pourquoi ?

    Tout simplement car je trouve ça honteux que des gens peu scrupuleux profitent de la naïveté d’autres qui voient en le web un remède miracle à leurs problèmes, notamment financiers. Inutile de préciser, donc, que je suis entièrement d’accord avec toi et que j’approuve totalement les exemples cités plus haut. Ceux-ci prouvent que l’on a rien sans rien, et ce que ce soit le web ou ailleurs. En espérant que ton article puisse faire ouvrir les yeux à certains et prendre conscience à d’autres que seul le travail paie !

    Reply
  29. Pépé

    Je suis à la retraite depuis un an,j’ai un blog depuis 4 mois pour partager passer le temps. Il y a 6 mois pour moi le web c’était l’inconnu, mais malheureusement quand on cherche à faire un blog juste comme ça pour le fun on tombe souvent sur des blogs comme le fameux Roland, dans les premières pages de google. Donc j’en déduis que ces gens-là sont bien référencés et doivent gagner de l’argent eux, mais pas leurs adeptes.
    Mais en fouillant bien je commence d’en trouver des bons comme celui-ci.
    Merci.

    Reply
  30. Dave

    Bonjour et bonne année à tous 😉
    Super article et bien résumé et je suis également d’accord avec vous! Pour ma part le référencement doit être vu à long terme et dans ma société offshore je privilégie les backlinks avant tout.

    Edit – Non mais en fait non – pas bourriné mais trop suspect comme commentaire donc lien supprimé

    Reply
  31. Maicresse

    Zut alors, moi qui pensais devenir rapidement riche avec mon blog =D

    Nan, en fait je fais ça avant tout par passion et je constate que c’est déjà chronophage alors s’il fallait que ça soit rentable…

    Reply
  32. jude

    J’adore ton style Mr Le Juge 🙂

    Article intéressant, je suis surpris par contre pour la partie monétisation, que la vente de produits ou services soit peu citée contrairement à l’affiliation et adsense. Je sous-estime peut-être trop ces leviers…

    Reply
  33. Guillaume

    La diversification des sources, y a que ca de vrai. Surtout avec les animaux de 2012, noirs et blancs…

    Et s’il vous plait que quelqu’un fasse passer des tests psy à Bertimus, plus je le lis, et plus il est déjanté … ou ça vient de mon cerveau. Je vais consulter de ce pas.

    Reply
  34. Dave11

    C’est vrai que les temps sont durs, entre penguin et panda, plus moyen d’obtenir quoi que ce soit des MFA, les temps ont changés. ^^

    Personnellement, je gagne ma vie mais en faisant de bonne semaines et que des sites qualitatifs, c’est le plus sûr.

    Reply
  35. Julien

    Je pense en effet que le point le plus important est le suivant : on ne gagne pas de l’argent facilement en mettant en place une structure calquée sur celle de 20 000 autres personnes et en attendant que ca vienne. Il faut un business model, des connaissances en développement et en référencement, des connaissances en marketing et en stratégie d’entreprise. Certains croient que parce que c’est internet, c’est pas une véritable entreprise.. Et bien si !

    Reply
  36. Amandine

    Bonjour à tous !

    Je suis tombé sur cet article par hasard en faisant une recherche google et je n’ai pas été déçue ! :p

    Petite question sans rapport avec le sujet : Quel est votre rythme de publication ?

    Merci à vous ! Hop Favoris ! ^^

    Edit:Ah ben c’est gentil tout ca – alors je publie une fois de temps en temps etje bourrine tous les jours en ce moment – Hop Bourriné! ^^

    Reply
  37. BahCaAlors

    Ca faisait un petit moment que je trainais sur ces fameux sites en me posant de sérieuses questions, enfin un article qui dénonce tout ça, super !

    Vous connaissez sûrement virtuose marketing mais vous n’en parlez pas. Ce qui me trouble un peu c’est les x témoignages qui viennent appuyer le discours « t’es un bleu mais regarde, eux aussi avant »…

    Vous avez des avis ? Merci !

    Reply
  38. Cyril

    Ce qui me tue le plus dans les stratégies de ces pseudos gourous, c’est que ce sont souvent de « petites » gens qui se font avoir. Des personnes qui vont économiser des mois, ou risquer leurs dernières économies, pour entendre des conseils à deux balle avec un remboursement semé d’embûches insurmontables. Je me suis forcé à écouter certaines de leurs vidéos (dont Amacker), tout paraît beau, tout paraît simple, mais cela ne l’est que pour eux… puisque leur business, c’est tout simplement de l’arnaque !

    Reply
  39. Nadege

    Bonjour,

    Je suis tombée sur votre site par hasard et je trouve cet article très intéressant! Les différents témoignages prouvent bien qu’il est assez difficile de gagner sa vie sur Internet contrairement à ce que beaucoup peuvent imaginer en créant leur blog. Après c’est vrai que ça peut mettre un peu de beurre dans les épinards, ça ne fait jamais de mal une source de revenus complémentaires.

    A bientôt,

    Nadège

    Reply
  40. fred

    salut,

    pour un site lambda, a partir de quel classement alexa tu penses que l’on peut imaginer vivre de son travail ?

    cdlt

    fred

    Reply
  41. youri

    On a rien sans rien.
    Ca me fait toujours rire les personnes qui vous propose de télécharger un ebook pour devenir riche.

    le pire c’est que certaines personnes s’endette pour suivre des formations pour « devenir riche », alors qu’au final, ca ne fonctionne pas comme ca, avec un claquement de doigt.

    Reply
  42. richard

    Intéressant l’article. Moi même coach séduction je peux confirmer que Sébastien Night est un escroc et qu’il n’a rien à apporter à la communauté (tant mieux qu’ils aient tout arrêté même s’il continue de se faire de l’argent avec sa méthode). Pour blogueur pro je n’ai pas trop d’avis dessus mais je trouve ses blogs plutôt pas mal 🙂

    Reply
  43. james

    Je ris toujours à moi-même quand je vois des gens qui essaient de gagner de l’argent en vendant des rêves aux autres. Ce n’est pas réaliste. Si vous avez quelque chose de tellement spécial et fonctionne si bien pourquoi cherchez-vous à gagner de l’argent sur ​​Internet? J’ai trouvé cette arnaque et vous avez vraiment fait remarquer un sujet très important.

    Bourriné

    Reply
  44. Phanélia

    Je n’en reviens pas je trouvais la formation cher mais comme c’est internet et qu’il faut toujours se méfier j’ai tapé arnaque et le nom du bonhomme et me voilà !

    Je voulais monétiser une idée sous la forme d’un blog mais je constate que ce n’est pas possible et réaliste même avec du travail. Ma déception est énorme.
    Bon ben je vais garder mes 97€ dans ma poche et créer quand même mon blog comme c’est une passion que je veux partager.

    Reply
  45. Nico

    Pensez vous qu’il est toujours possible à l’heure actuelle et surtout en partant de zéro (aucun réseau pour lancer ses nouveaux sites) d’espérer vivre de ça ?

    Reply
    1. Julien Post author

      @Nico,

      Oui il est toujours possible de vivre de ses sites a partir du moment ou tu crées un audience – meme en partant de zero. Par contre ca ne demandera pas uniquement du contenu et il faudra taffer, beaucoup, enormement au départ.

      Reply
  46. arnaud

    je les regarde depuis un bon moment déjà, et y a un truc qui m’énerve au plus haut point c’est quand ils font leur lancement orchestré avec des mails en titre: »Comment gagner 100 000 € en une semaine ! ». Ouais, encore faut-il avoir quelque chose à vendre ! Si t’as rien à vendre, bah va falloir bosser parce que ça va pas venir tout seul ! Même les sites de formations en vidéo sont beaucoup moins chers et certainement plus efficaces !

    Reply
  47. Elisa

    Merci pour ces interview sympathique, ou je me suis régaler !
    Je me suis senti concerné lorsqu’un des interviewer dit qu’il ne boss pas durant plusieurs semaines, et la semaine suivante il s’investi 24/24h, je suis exactement comme ça :d

    Reply
  48. Richard SIMONET

    Bonjour à tous, l’argent facile sur le net ça n’a jamais existé.

    Pourquoi dévoiler un secret quand grâce à lui vous gagner beaucoup d’argent.

    Ceux qui dévoilent leur secret en disant qu’ils gagnent des fortunes ne gagnent rien !

    C’est purement psychologique

    Merci pour cet article.

    Cordialement.
    Richard

    EDit – Sans Déconner? T’as des cou*lles l’ami de venir poser un lien vers ton site moisi sur un article ou je critique ton engence!

    Reply
  49. deficheo

    l’argent est bien plus présent sur internet qu’en offline. Il est vrai qu’il faut beaucoup investir de son temps mais le gain est supérieur au gain d’une société offline. Car en offline on ne vend que ce qu’on produit et qu’on vend. On produit 1 on vend 1. En ligne on peut produire 1 pour vendre à 10 000. Et c’est là que ça fait toute la différence. Plus de financement, plus de crédit, plus de bénéfices, plus de business.

    PAS DE NOM = PAS DE LIEN

    Reply
  50. Richard SIMONET

    Bonjour,

    L’argent facile sur le net ça n’a jamais existé.
    Il n’y a pas de miracles si on veut y arriver il faut investir des heures, des heures, des heures…
    Il faut devenir un pro, il n’y a pas de place pour les amateurs.
    La plupart des gens que je forme veulent tous gagner des millions sur le net, mais quand je leur parle d’investissement, il n’y a plus personne.
    Quant à la constance, c’est un vain mot !
    Ils commencent tous sur les cvhapeaux de roue et finissent tous sur les rotules au bout de 3 mois.
    Cet article est un petit résumé fort cinglant d’une image réelle du net et de ses divers gourous que j’ai coutume d’appeler les « écumeurs ».
    Merci pour cette prose.
    Cordialement.
    Richard

    Reply
  51. Guillaume Malgouyres

    @Julien

    Concernant vos propos : « son exemple « oui j’ai des mecs qui renovent mon appart’ pour moi comme ca j’ai le temps de me concentrer sur mon prochain achat » – euh … non t’as des mecs qui renovent ton appart’ parce que t’y connais rien en maconnerie et que si tu le faisais toi meme ton apart’ il perdrait de la valeur – idem – les courtier en bourse – si ils bossent pour toi c’est 1 parce que tu les payes (et crois moi il font plus de blé que toi) et 2 parce que t’y connais rien a la bourse. Tiens d’ailleurs je vais faire une vidéo ou je vais expliquer que j’engage un boulanger pour faire mon pain comme ca ca me laisse du temps le matin au petit dej pour etre prodctif! »

    je ne suis tout à fait d’accord avec vous. Et pour une fois je suis plutôt d’accord avec Cedric Annicette. Je pense qu’il faut savoir déléguer. Je fais de l’investissement immobilier à titre perso et je sais que je n’ai pas le temps de faire la gestion de tous mes biens par exemple ou même de faire les travaux. (Et j’avoue que je ne saurai pas les faire de toute manière).
    La différence c’est que si j’avais essayé de faire les travaux moi même alors je n’aurai peut être qu’un ou deux appartements aujourd’hui.

    Sinon très intéressant votre post et très novateur
    Guillaume

    Reply
  52. Richard SIMONET

    Ah au fait engeance ça s’écrit comme cela !…
    Je sais l’orthographe, ce n’est pas donné à tout le monde…
    A+
    Richard

    Reply
  53. Richard SIMONET

    Hello monseigneur du SEO !
    Un page rank de 4 c’est pas mal, dis donc, félicitations, moi je m’attendais à un page rank de 7.
    Je suis quelque peu déçu et je reste sur ma faim.
    Pour un spécialiste incontournable du SEO il y a quelques progrès à faire !
    Bon, tu as marqué un point car mon site « moisi » a un SEO de 3 et je travaille pour obtenir le même page rank que toi.
    Je sais que je vais y arrivé, je m’accroche…
    Allez travaille bien !
    Bises.
    Richard

    Reply
  54. Cam

    Très bon !

    Et très bonne idée de proposer à des mecs qui le font(faisaient) réellement de présenter un peu le bordel, comment ça se déroule, et si c’est aussi mirobolant que prévu.

    Certes, on voit bien que l’argent EST possible, mais les mecs ne le gagnent pas un doigt carré au fond du cul. Sinon, on serait pas mal à être riche, moi la première ! C’était vraiment pas con de prendre ce problème dans ce sens !

    Reply
  55. benjamin

    Bonjour,
    Je suis étonné de tous ces commentaires, je ne les ai pas tous lu j’avoue.

    Je soulèverai juste 2 points :

    1) le marketing :
    Si je vous vends une boisson qui vous fais sentir puissant, sportif et attirant pour toutes les nanas, vous achetez? et si je vous dis que ce n’est que de l’eau et du sucre vous achetez du red-bull? pourtant il s’en vend des millions de litres. et si 10% des buveurs séduise une femme avec, bravo !

    Maintenant si je vous vends une formation pour gagner 1500€/mois en 160H, vous l’achetez? non je ne pense pas. Par contre si cette formation permet à 10% des gens qui l’appliquent de faire entre 100K€ 240K€ en 6mois. Je parlerai des 90% qui se plantent ou des 10% qui réussissent?

    2) Vos sources
    Combien de personnes travaillant sur le net avec ces méthodes connaissez-vous? Personnellement, j’en connais beaucoup et il n’est pas besoin de vendre des « méthodes miracles » pour réussir sur le net. la plupart des acteurs du net ne gagnent pas grand chose, mais est-ce la faute du net? je ne crois pas. Si toute l’industrie disparait, si les commerces qui ne se tournent pas vers le net meurent, et si l’industrie du net a fait un million de millionnaires entre 2000 et 2010, je ne vois pas comment cela peut s’arrêter en 3 ans au point que l’on ne puisse plus gagner.

    Alors l’argent facile et rapide sur le net ca n’existe pas, mais l’argent facile OU l’argent rapide ça existe. Mais pas pour celui qui commence et n’y connait rien. Mais pour commencer a connaitre, il faut commencer. Les « vendeurs de rêves » vendent des méthodes pour aller plus vite et maitrisent le marketing pur vous présenter les meilleurs de leurs élèves. Pas ces qui abandonnent en route

    Reply
    1. Julien Post author

      Bonjour Benjamin,

      quand je lis ton commentaire (trez long) j’;ai l’impression que tu n’as pas lu mon article (pas beaucoup plus long dans l’absolu pourtant).

      J’ai l’impression que tu pense que je promeu les « vendeurs de reves » dans mon article alors que non – mon but est de presenter ta conclusion « Alors l’argent facile et rapide sur le net ca n’existe pas, mais l’argent facile OU l’argent rapide ça existe. Mais pas pour celui qui commence et n’y connait rien. «  et par consequent les vendeurs de reves sont des arnaqueurs.

      Les gens que je presente ne sont pas des eleves de ces gens la – ce sont tous des pros du web qui ont taffé/taffent dur pour gagner leur argent.

      Reply
  56. benjamin

    Bonjour Julien, et merci d’avoir répondu a mon commentaire.

    J’ai dû mal m’exprimer car je répondais en priorité aux commentaires comme je l’ai dit dans la première phrase, mais tu as raison, je répondrai forcément aussi à ton article.
    J’ai lu ton article avant de commenter la première fois, et en ai saisi que tu fustige les vendeurs de rêves en mettant dans le même sac tous ceux qui ne bossent avec acharnement depuis des années pour gagner leur pain. donc non je ne pense pas que tu promeus les vendeurs de rêves, bien au contraire.

    Personnellement j’observe 3 catégories de personne qui gagne de l’argent avec internet :
    1) Les techniciens et ingénieurs
    2) Les Créateurs de contenu (parfois de qualité, parfois non)qui le vendent a prix d’or(toujours là) en utilisant des techniques de marketing. Et il y a ceux qui vendent les techniques de marketing elle-même, tu me suis? Il font des grandes promesses mais disent rapidement qu’il faut travailler pour réussir. Il ont comme objectif de ne jamais être dans la 1ère catégorie en automatisant le maximum et en utilisant des leviers
    3) Enfin, les seuls que je considère comme des vendeurs de rêves arnaqueurs : ceux qui vendent du vide en faisant croire au miracle « Gagner 500€ avec les options binaires » qui te sautent à la gueule dès que tu cherches un moyen de gagner de l’argent.

    Je suis d’accord qu’il faut taffer dur, mais pas pour avoir de l’argent, plutôt pour avoir du temps. et pour cela, il faut que l’argent travaille pour nous.

    Reply
  57. Marie

    Attention, promesse de satisfait ou remboursé mais au bout d’un mois et demi je me bats encore et me confondre à des mails sans réponse !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.