Les Joies du recrutement SEO

      96 commentaires sur Les Joies du recrutement SEO

Ma compagnie était récemment a la recherche d’un « SEO Exécutive Junior» ce qui m’a permis de me replonger dans les joies du recrutement dans la sphère SEO. Alors je ne pourrais pas dire comment ca se passe dans d’autres business mais pour les gens qui voient cela de l’extérieur il faut tout de même prévenir que le recrutement dans le SEO a quelque chose de spécial.

Le métier est encore « jeune » ou tout du moins pas trop vieux, il n’y avait pas véritablement du cursus scolaire « référencement » jusqu’à il y a peu (3 ans je crois) et il faut garder un esprit ouvert sur les profils et surtout les CVs des candidats potentiels. Il est encore courant de voir des candidats avec des CV qui n’ont relativement rien à voir avec le marketing web et qui pourtant pourront devenir de très bons consultants pour peu qu’on prenne le temps de les former un peu.

Je peux me prendre comme exemple – Oui maintenant mon CV en jette dans la sphère SEO mais quand j’ai commencé il y a 8/9 ans maintenant,  mis a part une pauvre formation en développement et de l’expérience dans des restaurants et des Fast Foods… il n’y avait pas grand-chose a se mettre sous la dent. Mon petit doigt me dit que @rudy_som était dans un cas similaires lorsqu’il s’est lancé et honnêtement – si il n’était pas a son compte je connais nombre de boites SEO qui se boufferaient les couilles doigts de ne pas l’avoir engagé.

Bref – Il faut garder un esprit ouvert parce qu’on en sait jamais on peut tomber sur une perle rare, le revers de la médaille par contre c’est que des fois on tombe aussi sur du grand n’importe quoi (et pas que les candidats avec des CV « exotique »). Florilèges de cas vécus :


L’erreur de casting

Contexte : Le candidat a répondu a notre annonce et a été sélectionné par mon boss selon de critères qui a ce jour me sont étranger. Je n’ai pas vu son CV ni sa lettre de motivation avant l’entretien.

Le candidat arrive le jour de l’entretien et il présente bien. Quand il s’assoit pour discuter il nous demande et je le cite « Ou sont vos Hangars de stockage? » ce a quoi je réponds « o_O – Ou sont nos hangars de stockage… ? ». Bref L’interview est vite écourtée dans la mesure où le gars à juste répondu à une annonce sans même savoir quel job était derrière le monsieur en question est gentiment renvoyé chez lui après 5 minutes.

Le/ La noob(e)

Potentiellement un nid à pépite selon quel type de noob vous avez en face de vous – et tout va se jouer justement sur l’entretien. A ce niveau le CV n’a quasiment aucune importance puisqu’on a affaire à quelqu’un en pleine reconversion et tout ce qu’on pourra y voir sont des expériences de jobs alimentaires dans des domaines plus ou moins proches (et souvent « moins proche » que « plus proche ») et quand on a de la chance quelques formations pour adultes plus ou moins sérieuses.

La on a 2 cas de figure qui se présentent – le « bon » noob et le mauvais « noob » :

  • Le bon Noob – il a de grosses lacunes en SEO, parfois même très grosses, et aucune véritable expérience mais il ne les cache pas – il n’y connait pas grand-chose mais au moins il ne vous prend pas en traitre, quand il ne sait pas, il le dit il mets ses cartes sur la table (même s’il en a pas beaucoup) et ensuite il te laisse décider si tu es prêt a prendre le risque (ou pas) – il a une grosse envie d’apprendre, il est futé et il a vraiment envie de bosser quitte a se manger de l’audit de mots clé pendant 6 mois 8h par jour – quand on tombe sur un cas comme celui la, pourquoi ne pas donner un chance a cette personne – il y aura du boulot pour la formation mais au final on peut se retrouver avec de très bons éléments – (en fonction du poste a pourvoir bien entendu)
  • Le mauvais « Noob » – lui il est la parce qu’il a entendu dire que le SEO ca payait bien (Je ne parle pas de la France hein ! – le SEO ca paye bien à l’étranger) – il va essayer de te la faire a l’envers a coup de grand discours appris par cœur sur des blogs SEO. Dans ce cas – merci et bon vent !

Les pousseurs de boutons

Ah putain ils ont le don de m’énerver ceux la ! (3 cas concrets) A chaque fois je les vois venir, a chaque fois je me dis « ca peut valoir le coup – soyons ouverts – tu connais des mecs avec des profils similaires qui valent leur pesant de cacahuète» et a chaque fois j’ai vraiment l’impression d’avoir gaspillé mon temps lors des entretiens et j’ai envie de leur taper la tronche sur le bureau. Le plus souvent « ex » ou « pauvre » éditeurs de sites – ils ont probablement fait un {peu | pas mal| beaucoup} d’argent a une époque, ca eu payé mais ca paye plus. Déjà dans 2 cas sur 3, les mecs sont arrivés à l’entretien en jeans troués, T-shirts, baskets et barbe de 3 jours tout imbu qu’ils sont de leur personne. Ils ont de bonnes connaissances générales du SEO mais des que tu creuse un peu tu te rends compte qu’ils font du SEO au bazooka et / ou a l’arrache (Blast, Blast and Blast again ! And if it doesn’t work well you blast some more!) – Ils ont aussi la fâcheuse habitude de croire qu’on peut faire la même chose sur les sites de clients que sur un MFA.
Sur les 3 entretiens aucun candidat retenu (bien entendu) et 1 viré au bout de 5 minutes quand il m’a dit : – « Je ne mets pas de costume pour les entretiens avec des agence de recrutement » – Sauf que la ce n’est pas une agence de recrutement- t’as même pas vaguement googlé le nom de la boite pour laquelle tu va passer un entretien – Merci et bon vent !

Le meilleur SEO du Monde

Alors lui je crois qu’il restera a jamais dans ma mémoire. Contexte – recherche d’un consultant Sénior pour NetBooster UK – il nous faut donc du solide, du concret parce que le gars va gérer du client costaud. Le mec arrive avec un CV solide – il change de boites plus ou moins tous les ans – ce n’est pas très bon signe en France mais c’est courant aux UK surtout a l’époque dans un marché ou l’offre SEO est très en dessous de la demande et ou on se fait chasser 5 fois par semaine par téléphone – au boulot sur votre ligne directe. Le mec a des prétentions salariales monstrueuses (mais encore une fois – a Londres il y a 5/6 ans rien de bien surprenant). L’entretien se passe bien jusqu’au moment ou on teste un peu ses connaissance :

NB – Question : « Dites nous un peu les grands lignes de votre stratégie pour ce site »

Candidat – Réponse « Je préfere ne pas vous dire, la dernière fois que j’ai fait ce genre d’exercice durant un entretien, la compagnie a volé toute mes idées, elle les utilise maintenant pour ses clients et ils ne m’ont pas engagé »

NB – « o_O Je vous demande peurdon !!?!? Euh KEuwaH !?»

Candidat – « Oui parce que vous comprenez … bla bla bla bla »

NB – « Non mais sans blague… Ce n’est pas l’épicerie du coin de la rue ici… on est une vraie agence, avec pleins de consultants dans plusieurs pays en Europe… »

Candidat – « Non vraiment pas possible ou alors si vous me filez du pognon… disons… »

Je n’ai jamais vraiment su la fin de son truc, je suis parti de l’entretien et j’ai laissé mon boss de l’époque (un grand-breton bien élevé) lui montrer courtoisement la sortie des bureaux.

Le vendeur de Tapis

Lui aussi risque d’être gravé longtemps dans mon cerveau. Super CV, super lettre de motivation – il est Indien – D’inde (je dis ca parce que chez moi on peut avoir des indiens mais « Native American ») le mec présente bien mais l’entretien part tête à queue d’entrée de jeu. En fait ce qu’il propose le mec, c’est qu’on l’engage pour qu’il gère l’outsourcing de nos clients quelque part en Inde ou au Pakistan tout en se sucrant 2 fois au passage.
Merci mais … non merci.

Voila si vous aussi vous avez des histoires croustillantes dans votre recrutement – lachez vous dasn les commentaires ! Sandrine hein SI tu m’entends J’ai hâte de connaitre ton histoire de prisonnier !

96 thoughts on “Les Joies du recrutement SEO

  1. benoit perrotin

    De vécu au départ, tu as aussi les agences SEO auxquelles tu postules, sur une vingtaine tu as 3 réponses.

    Tu revois les mecs de ces agences SEO quelques années plus tard qui te font des sourires et veulent te débaucher. Et là tu te marres (ou pas).

    Reply
    1. Julien Post author

      @benoit
      Oui ca arrive des fois – ca m’est jamais arrivé personellement – je suis un employé relativement loyal – j’ai quitté 1ere Position pour partir en angleterre, j’ai quitté netbooster pour partir aux US… En angleterre j’ai eu un ex employé de NetBoster qui m’a dit qu’il en m’avait pas engagé (dans sa nouvelle boite – partypoker -) parce que mon « agent » – le mec de l’agence de recrutement – « etait un con »

      Reply
  2. Florian

    Ravi de te relire, pour cette analyse intéressante (ya pas que les coups de gueule qui valent le coup !)

    Petite précision, car ca fait un p’tit moment que t’es parti, mais depuis quelques temps, le SEO en France, ça paye bien ! Même pour des juniors un peu autodidactes 🙂

    Pour 2 raisons : la rareté des profils compétents, et le fait que les compétents en SEO montent leur boite au lieu d’en rejoindre une ! La demande est bien plus forte que l’offre, donc les prix montent…

    Mais je ne vais pas relancer la discussion un peu polémique d’avec Gwaradenn et Infiniclick au dernier #AperoSEO… 🙂

    Reply
    1. Julien Post author

      @Florian
      Possible que les prix aient monté en effet – mais bon rien a voir a mon avis avec les prix de l’époque a Londres (c’etait de la Fooooliiiiie!). En tout cas de ce que je vois d’ici – pour moi les prix restent (désespérement?) bas – ou alors a Paris peut etre…

      Reply
  3. Martin

    Le manque d’intérêt pour le recruteur est pénible. Car dans le domaine du référencement, la moindre des choses serait en effet que le candidat fasse quelques recherches avant l’entretien, s’il ne l’a pas fait au moment de postuler.

    Ceci dit, je n’ai jamais mis un costume ou même une cravate de ma vie, je porte une barbe de trois jours au quotidien depuis des années (oui, je suis barbu, que cela plaise ou non), et j’irai jusqu’à dire que je vois les rares clients qui insistent pour voir ma tête avec des t-shirts aux slogans tels que « You read my t-shirt, that’s enough social interaction for one day », « Not here to make friends » et autres « Humans suck ». Il faut dire que j’ai une approche très technique du marketing, préférant de loin le développement au relationnel.

    Bref, comme tu le fais remarquer, le métier est très récent, et il est difficile de cerner le candidat idéal pour intégrer une équipe.

    Reply
    1. Julien Post author

      @Martin
      Certes je ne m’arrete pas sur le t-shirt (meme si bon le mec ne marque pas de points sur le coup) – je ne demande pas costard cravatte mais bon chemise et futal repassé c’est un minimum

      Reply
  4. Sylvain

    Sympa ton article !
    Mais tu ne nous as pas dit, ceux qui ont été recrutés, ils avaient plutôt quel profil ?

    Sinon, avant de tremper dans le web, dans ma vie précédente, ce sont des commerciaux que j’ai beaucoup recruté. Je ne te raconte pas les entretiens parfois, un vrai festival 🙂

    Sinon, pour revenir au Seo, il est vrai qu’une agence peut aussi avoir besoin de profils différents en fonction de ceux qu’elle a déjà en place. Ce peut être des analystes, des stratèges, des touche à tout.

    Reply
  5. jessysonoob

    Bon je vais faire un cv, je sais plus à partir de quel moment on est plus noob, je parles mal l’étranger, mais si ça paye mieux ailleurs (mince je suis un mauvais noob).

    Allez je lance le pavé : Le SEO ça a l’air de mieux payer que de le dev et l’intégration réunies. C’est quoi la fourchette des prix, un petit retour ?

    Reply
    1. Julien Post author

      @Jessy
      Niveau prix je sais pas mais un bon Dev / un bon intégrateur c’est bien payé par chez moi

      Reply
  6. Christian

    Salut Julien,

    En pratique, tous les recrutements posent problème. Tu as des vraies caricatures sur pattes en circulation.

    Je me souviens notamment d’un gars qui avait un MASTER de réalité virtuelle et qui avait, sur le papier, un profil de développeur talentueux, de beaux travaux faits lors de ses études, etc. Je ne recrutais à l’époque que ce genre de profils : des matheux intéressés par l’informatique et le dev.
    Je teste le gars une après-midi et je lui donne un problème simple à résoudre (une malheureuse boucle toute bête à mon sens, avec un problème de jugeote en amont). Je m’étonne de voir un script de 200 kms de long après 1 heure de prise de tête pour lui. Je lui indique une piste : un simple boucle. Il me regarde et me dit : « c’est quoi une boucle ? »

    Le gars a fini bibliothécaire dans une commune proche de chez nous mais il a arrêté l’informatique (ouf !)…

    Je n’ose pas imaginer ce que cela donne sur un métier si jeune comme le ref nat…

    Reply
  7. Julien Post author

    @Sylvain
    A Londres j’ai pris un profil normal pour un cas (ex stagiaire venant de France) et un profil Noob qui etait devenu tres bon et qui nous a quitté trop jeune.

    Sur Vancouver j’ai pris une profil Noob, elle est futé, elle a envie d’apprendre et elle est hyper motivé (et en plus elle est physiquement intelligente 😉 )

    @Christian
    AH oui ceux la ils sont sortis du lot – heureusement ils sont pas tous comme ca non plus on a quand meme des profils normaux qui se présentent.

    Reply
  8. Mikiweb

    Trouver un bon candidat seo est aussi difficile pour les agences que pour les candidat de trouver une offre intéréssante (sauf forcement si on habite Paris, Lyon ou Toulouse… où le nombre d’offre explose)
    Perso j’ai arrêté de répondre à des offres d’agence qui démarche par téléphone car c’est en général du grand n’importe quoi ! genre il nous faut un profil seo mais aussi spécialisé dans le webmarketing avec une grande expertise dans le webanalytics. Mais par contre pour l’instant on a pas trop le budget pour vous comprenez !
    Les bonnes agences ne sont en générale pas en manque de candidat et le plus souvent les meilleurs offres se trouvent via notre réseau (viadéo, linkedin, skype ou discution IRL autour d’une bière ;))

    Reply
  9. julie

    J’avais un pote il décidait du métier qu’il voulait faire et se fabriquait un cv sur mesure, qu’il peaufinait tout au long des entretiens. Il était archi nul en informatique et il a réussit à se faire embaucher comme chef de projet dans une boite informatique qui fait de la délégation de personnel (j’ai oublié le nom de la boite, mais c’était un grosse boite très connue dans le milieu). Hallucinant !

    A bout de quelques temps alors qu’il est encore en vacance, on veut l’envoyer sur un client, mais il estime que c’est sous dimensionné par rapport à son CV (qui est complètement bidon rappelons le), il pique une colère et refuse la mission, et il se fait virer ce con !

    Il avait bossé et potassé comme un fou pendant plusieurs semaines pour trouver ce job, mitonné son cv, baratiné tous les échelons, passé toutes les étapes. Pour finir on lui donne une mission facile par rapport à ses prétentions et ce con il la refuse et se fait virer !

    Edit: C’est Julie ou c’est Fred? va falloir se fixer les amis la parce que sinon je vais les débarouler vos commentaires!

    Reply
  10. Arnaud

    Il y a quand même des similitudes avec d’autres domaines que le SEO, qui sont plus générales au recrutement.
    Prenez par exemple l’embauche d’un commercial, c’est aussi particulier, on a les prétendants meilleurs vendeurs du monde qui en fait ont un gros poil dans la main car ils pensaient qu’avec leur charisme ils pouvaient tout faire. Sauf qu’en ne faisant rien ils n’arrivent à rien. Et pareil, ceux qui sont là par re-conversion et enfin les bons les vrais, qui sont bien sûr difficiles à garder.
    Par contre, c’est dommage de pas avoir poussé un peu plus l’article sur du concret, du genre les méthodes utilisées, des exemples et de voir si vraiment tout le monde connaît le boulot de SEO ou si tout le monde pense seulement le connaître.
    Je ne savais pas non plus qu’il y avait des sections SEO dans des cursus scolaires …

    Reply
    1. Julien Post author

      @Arnaud
      Le but de l’article n’etait aps de donner des tuyaux pour recruter un SEO en agence – a priori ils savent deja faire c’est plus un petit billet léger, porté par la situation du moment.

      Sinon oui il y a 2 ou 3 cursus universitaire maintenant qui incluent le SEO

      Reply
  11. discodog

    Sympa comme article, par contre je ne comprends pas pk tu as jeté le mec en jean troué, faut porter une chemise voir un costume pour faire du SEO? 😀

    Si tu savais dans quelle tenue je bosse la plupart du temps… :p

    Merci pour le quote!

    Reply
    1. Julien Post author

      @Rudy
      Comme je disais a Martin, je le vire pas toute de suite le gars parce qu’on sait jamais il a peut etre l’air d’un clodo mais il peut en avoir sous le capot – le gros souci a cette epoque c’est que je recrutais pour NetBooster – et le mec il allait devoir plus qu’a son tour faire des meeting interminables face a des clients qui eux veulent te voir en costume cravatte (et gilet). Il y avait une grosse part de relation client dans le poste

      Donc non je ne ferme pas la porte mais je pars du principe que quand tu vas a un entretien d’embauche c’est un peu comme si tu allais a une « blind date » avec une meuf que tu connais pas – si tu veux pécho, il vaut mieux faire un petit effort, te laver les dents et apparaitre sous ton meilleur profil.

      Reply
  12. David Cohen

    Ma contribution c’est 3 articles que j’ai mis en réserve :

    parce qu’il faut diverses origines dans les SEO
    http://www.seo.com/blog/4-seo-personalities-essential-campaign/

    parce que je rêve de former un dev (qui reste dev) pour faire de grandes choses
    http://blog.ramenos.net/referencement/pourquoi-les-developpeurs-doivent-etre-formes-au-seo/

    parce que les marketeux et les dev trouvent souvent que les SEO sont vraiment spéciaux (et pas que moi)
    http://searchenginewatch.com/article/2064830/All-SEOs-Are-Living-With-Adult-ADD

    David
    Je crosspost sur G+ . Tu crois que ça fait du DC ?? 🙂

    Reply
  13. GDTSB

    alors alors mon prisonnier ….bah en fait c’est tout simple
    profil junior sympa sur le cv
    je tel et je laisse un message
    3 jours plus tard pas de reponse
    je râle ! (normal) et me prends le délire d’aller voir un peu sur le web
    je vais regarder son compte twitter et là son dernier tweet agrementé d’une photo semble t’il d’un papier officiel en flamand (apparemment) et une petite phrase « bon ben je vais en prison »
    Grand grand moment de solitude devant mon écran
    partagée entre forcément normal qu’il ne rappelle pas et mais il est fou ce type de poster ça !!
    avant d’éclater de rire !!!
    pour la petite histoire je n’ai pas été vérifiée si il est sorti :))

    Reply
  14. Simon

    Le problème c’est que les très bon SEO travail à leur compte ou sont directeur d’agence non ?

    Sinon pour le look vestimentaire c’est révélateur en partie de la personnalité donc c’est utile je pense dans le processus de recrutement.

    Sinon à l’étranger ca paye mieux de combien de % en moyenne ?

    Reply
  15. Littlebuzz

    Sympa ton billet ! Je n’ai jamais eu à recruter du SEO, en revanche des commerciaux si, et je trouve beaucoup de similitude avec ce que tu racontes. Certainement parce que comme pour le SEO, ce n’est pas tant le CV qui compte que l’attitude et les capacités d’apprendre.

    Reply
  16. Tony

    Il y a des profils assez étranges tout de même. Mais vous n’avez pas eu les profils qui ne se pointent pas au rendez-vous, ou alors qui arrive avec 1 heure de retard ? C’est pourtant assez courant ces profils là.

    Reply
  17. Aurélien

    Mince, des chemises repassées… Il y a un pressing en interne?
    On trouve de tout et pour tout, que cela soit il y a 5 ans ou maintenant. Je n’ai jamais vu autant de profils expérimentés/séniors de ma vie.
    Quand tu dis bien payé, c’est quoi Julien? Même question pour Florian. 😉

    Reply
  18. Pierre

    Ahah très sympa l’article, je regarde un peu en ce moment pour prendre quelqu’un et c’est assez délicat je trouve, plein de profils différent, c’est un peu la jungle vu que tout le monde se dit expert aussi …

    Reply
  19. Yassine

    Merci pour cet article qui me réconforte, de mon coté, j’ai passé 3 entretiens dans 3 grandes entreprises françaises. J’avais des preuves de mes compétences (résultats récents de concurrents) mais je n’ai jamais été recruté car finalement ils recrutent des jeunes diplômés bac +5 en e-commerce…

    Reply
  20. TiPi Com and Web

    Les joies du recrutement.
    En web, on parle aussi du syndrome le neveu du patron. Il touche un peu, propose de prendre très peu par rapport aux professionnels et, au final, fait de la mouise mais, comme c’est le neveu, ce n’est pas grave 😉

    Reply
  21. Référencement Nantes

    J’ai envie de faire le même texte mais dans la peau du mec qui postule et d’ailleurs je vais le faire 🙂 J’ai tellement galéré pour trouver un job que ça me frustre qu’on critique toujours les mecs qui postulent. Ça fait plusieurs fois que je vois des critiques et je ne suis pas fan. Envoyé 100 CV pour avoir 50 réponse dont 48 négatives, dont une positive (après entretien) et qui finalement ne peut pas vous prendre pour des raisons budgétaires … Bref, je sais qu’il y a des profils nul et que des gens abuses mais il y en a d’autres qui se donnent et qui ne sont pas forcément récompensés.

    Reply
  22. François-Olivier

    C’est assez vrai ce que tu dis dans ton article mais tu ne parles que des candidats. Parfois c’est le recruteur qui se prend pour le roi du monde et qui n’y connait pas grand chose…

    Reply
  23. Quentin

    mouarf! en Picardie, quand tu cherche un SEO (pour le coup, je cherchais un stagiaire), 90% des CV c’est tout sauf du web!!!! il y a certains endroits ou c’est hyper dur de trouver des SEO.
    Quand j’ai été embauché dans ma boîte, ils avaient vu aucun profil web avant le mien. C’est tellement nouveau comme métier que les gens se disent « allez je me lance là dedans », sans connaissances.

    Reply
  24. Remi

    Article sympa, du coup oui on veut savoir quel profil a le plus de chances d’être engagé dans ton cas.

    Le profil qui me fait le plus peur est celui du touche-à-tout irresponsable et peu sociable qui ne saurait pas se mettre en relation avec les autres services de la boîte.

    Reply
  25. Keeg

    Pas mal tout ça.

    Il y a quelques semaines, j’ai reçu un lettre de motivation, pour du référencement donc. La personne avait déjà une expérience dans le domaine : Elle avait référencé, enregistré et numéroté tous les livres d’une bibliothèque…

    Ah, ok…

    Reply
  26. garifuna

    [anecdote] il y a quelques années, lors du recrutement d’un référenceur (on disait pas encore chargé SEO ^^), je demande au gars entre 1000 questions ce qu’il pense du W3C, il me répond : « World of Warcraft ? j’adore ! »

    Reply
  27. Uty

    Pas évident tout cela. Côté candidat c’est encore moins évident.
    Le SEO est dallé de bonnes pratiques communes, mais finalement il demeure des méthodes différentes et des visions divergentes.
    Quand on est jeune candidat, on espère, ou on prie, que la personne en face ne va pas te trouver trop plouc.

    J’ai passé récemment, et je passe en ce moment, des entretiens pour des postes de SEO. Lors de l’un d’eux je me suis sentie un peu humiliée car on m’a clairement dit que j’étais complètement à côté de la plaque.
    Nous n’avions pas les mêmes méthodes, pas la même vision métier. Pourtant je sais que d’autres partagent la mienne puisque cela ne se passe pas si mal dans mon boulot actuel.

    Alors oui, il faut parfois laisser sa chance aux junior, surtout sur un domaine qui n’est pas une science exacte !

    Après, des gens mauvais, il y en a partout. 😀

    Dans la boîte où j’ai appris le SEO, j’ai joué carte blanche : je ne connais rien, mais je peux apporter ça ça et ça parce que je connais le Web quand même. J’ai le sentiment qu’il me manque quelque chose pour faire vraiment de bonnes stratégies, apprenez moi le SEO.

    Et pouf. 🙂

    Reply
  28. Kool

    Je pense que le profil le moins risqué reste encore le bon noob motivé qu’on va former au sein de la boîte. C’est difficile de tester les connaissances en SEO, il suffit de potasser un peu la théorie et un mec qui improvise bien peut réussir à enfumer un recruteur.

    Reply
  29. Tyx

    Pour avoir été de l’autre côté de la barrière il n’y a pas si longtemps que ça, il est vrai comme tu le soulignes qu’il est difficile d’arriver en tant que Junior/Padawan/Apprenti/Noob devant un recruteur en SEO.

    Tout simplement car les formations n’existent pas et que le peu qu’on peut nous apprendre ne couvre que la partie visible du domaine.

    Ça ne m’étonne pas quand tu dis que certaines personnes te recrachent ce qui est lu/vu/entendu sur des blogs, car en travaillant tout seul, à moins de développer ses sites et de pouvoir faire des tests, il est très dur de se faire un avis en tant que padawan.

    Ce qui me paraîtrait aujourd’hui le plus utile, serait que des grosses agences du domaine investissent dans des écoles et des formations pour promouvoir et apporter une formation plus poussée.

    Encore une fois c’est une vision sur du long terme mais au moins ça laisserait peut être un choix plus large sur une cible plus qualifiée…

    Reply
  30. Jérôme

    Incroyable la quantité de bras cassés que tu peux voir lors des entretiens. Tous les profils que tu cites ont l’air limite caricaturés. Je ne pensais pas en voir autant à la ramasse.

    NB : les salaires aux UK ont grimpé de 50% pour les seniors ces dernières années. J’ai vu une récente étude en parler.

    @Florian : C’est très juste. Dans la plupart des cas, les agences ne vont pas avancer un salaire sans avoir vu le profil. « Salaire selon expérience », donc ce n’est pas évident de se faire une idée général en je pense…

    Reply
  31. GeekPress

    L’article me rassure, ça ne touche pas uniquement les développeurs. Pendant ma période de préavis dans mon ancienne entreprise, j’étais en charge du recrutement de mon remplaçant : un développeur « expert » WordPress qui doit être capable de faire des formations et gérer tous les dossiers clients (cahiers des charges, etc…).

    Sincèrement, j’ai refusé toutes les candidatures et j’ai accepté 1 candidat en entretien pour ne pas dire à mon ex-boss que j’avais prévu aucun entretien… De plus, la plupart des candidats ne m’intéressaient même pas pour un stage

    L’offre d’emploi était posté sur Alsacreations, Remix Job, Pole Emploi (il me semble) et sur le site de l’agence.

    Alors déjà, je crois que la « lettre de motivation » devrait refaire apparition à l’école. J’ai cru que les candidats postulaient à un job d’été…

    J’ai eu le droit à :

    – « Bonjour, j’ai vu votre annonce qui m’intéresse fortement et c’est pour cette raison que je vous transmet mon CV. Cordialement … »

    Pour moi c’est NEXT. Qu’est-ce que tu fais ? Pourquoi choisir notre société ? Qu’est-ce que tu peux apporté à la boite ?

    – « Bonjour à toute l’équipe de …. »

    Je ne suis pas aller plus loin, je pense que j’aurai lu à la fin « Bisous les amis » …

    Et sur les 10 candidatures que j’ai reçu, pas une seule m’a convaincu. j’ai cru que j’avais à faire à des développeurs du dimanche alors qu’ils postulent pour un CDI…

    Le meilleur que j’ai m’a fait mourir de lire. On me transmet la candidature juste avant ma pause déjeuner. Je garde vite fait le contenu de lettre de motivation et je vois un gros pavé. Je me dis que c’est cool, il y a enfin un mec qui a pris le temps d’écrire une lettre de motivation et que je vais avoir un peu de lecture après ma pause. Bon, a noter que le mec qui postule est bien présent sur twitter et son blog fait partie des 40 « meilleurs » blogs WordPress anglophone. Je pensais que tout allait bien se passer.

    j’ai vite déchanter en lisant sa lettre de motivation. Je pense qu’il doit être le propriétaire du site ma-life.com Le mec a soit disant passer 9 entretiens chez Google, mais qu’il n’a pas pu être embauché à cause de la crise… Il nous parle de son entreprise monter en Californie et qu’il est maintenant à Paris où ils passent régulièrement son temps avec les « Googlers »…

    A lire sa lettre de motivation, je me suis retenu de lui répondre : « Hey mec, pourquoi tu ne postules pas chez Facebook ? On n’est qu’une petite agence de 5 personnes … »

    Pour terminer, la phrase de fin était mortelle: « Je vous transmets mon CV en pièce-jointe, mais je prévois de faire une version plus sexy, je n’ai pas eu le temps de le refaire ».

    Et il a vraiment dit ça mot pour mot ! Voici comment je le traduis : Oui bon, je te file mon CV, mais vu le poste j’ai la flemme de refaire mon CV.. »

    Maintenant, concernant l’entretien que j’ai eu avec le seul candidat que j’ai reçu. L’entretien se passe très bien et on voit que malgré les lacunes de la personne, elle a tout de même enon voit qu’elle est motivé pour progresser. En relisant son CV, je lui demande de me dire les CMS qu’ils maîtrisent à la perfection parce que son CV était blindé de CMS son préciser le niveau (j’ai horreur de ça, mieux vaut mettre « expert wordpress » et le maitriser parfaitement que de foutre 5 CMS où on a juste bidouiller, bref…). Il me dit Joomla! et WordPress. Bon cool ça tombe bien on recherche un expert WordPress et j’ai préparé un petit QCM 🙂

    Je lui passe donc le QCM et après avoir lu les 2 premières questions, il me dit : ah merde, je me rend compte que je ne suis pas un expert…

    Au final : 2 réponses juste sur 15. Pour la petite précision, j’avais fait passé le test au référenceur de la boite qui avait eu un peu plus de la moyenne !

    Ensuite, je demande la réalisation d’un formulaire de contact à faire en 30 minutes. Et là aussi, j’ai vite déchanté en voyant le rendu final. J’avais eu le droit à la partie HTML avec 3/4 lignes en PHP.

    Au final, il n’a pas été retenu.

    Voilà pour mon vécu 🙂

    Reply
  32. Julien

    Ah Ah très bon 🙂 J’étais un gentil Noob il y a deux ans il me semble, maintenant je ne sais plus trop ou je me situe, un Noob aguerrie ou un SEO confirmé bref à mon grand regret je n’ai jamais travaillé en agence avec des expert SEO senior. Autodidacte à fond.

    Reply
  33. Ramenos

    Nice !

    C’est fun car je suis en train de concocter un post du même type car en ce moment, je recrute dans ma boîte(SEO + PPC). Je peux te dire qu’au niveau des entretiens, j’en vois des vertes et des pas mures.

    Après, je suis moyennement d’accord avec toi sur le fait que ça ne paye pas en France, j’ai envie de te dire que ça dépend :).

    Reply
  34. Tristan

    Bonjour,

    Sympa comme petit article léger. Et sympa aussi la référence Keeg 🙂

    Pour ma part, j’ajouterais l’histoire du mec qui vient postuler pour un poste de webdesigner et qui au fur et à mesure de l’entretien t’avoue qu’il ne fait que des menus animés sous flash.

    Dans notre société, on a pris l’habitude d’avoir du personnel qui connais un minimum le métier de ses collaborateurs.
    On ne va pas demander au commercial de développer un intranet avec identification en PHP, mais on s’arrange pour que les bonhommes parlent le même language, que le graphiste fasse une maquette intégrable, que l’intégrateur fasse un intégration optimisée pour le référencement, etc…

    Et je pense que pour trouver un emploi dans le SEO il faut un minimum d’ouverture et ne pas rester bloqué sur des idées reçues (je scrapeboxais il y a 4 ans je vois pas pourquoi j’arrêterais !).

    Pour la question du style vestimentaire, je comprends la réaction de certains lecteurs de ce blog et SEO reconnus qui te diront : je suis en jeans troués-basket tous les jours et je vois pas le mal. Comme la plupart des informaticiens on aime être bien dans nos baskets.
    Mais là, comme tu le souligne il s’agit d’un entretien d’embauche, alors certes si le mec / la fille est très fort(e) ça ne posera pas de problèmes mais c’est prendre un certain risque d’arriver en tongs pour un entretien (quel qu’il soit). Après c’est aussi une question de « style dans le style », certaines personnes arrivent à dégager une classe en s’habillant Geek.

    Pour finir, je pense que le meilleur profil, c’est encore le candidat qui est là pour apprendre même si il a quelques lacunes au départ, car, c’est moche à dire mais, tu peux le façonner à ta vision du travail.

    A tantôt.

    Reply
  35. Maximilien

    Franchement ça doit pas être marrant de tomber sur de tels numéros ! C’est marrant comme ça de lire ces histoires, mais sur le coup ça doit faire mal à la tête xD

    Autant les bons noobs, ça va, mais le reste… quelle perte de temps !

    Reply
  36. Phil

    On a tous débuté et été ridicules en entretien d’embauche pas vous ?

    Bref aujourd’hui indépendant, je trouve que je serais toujours très maladroit si je devais repasser par la case « entretien d’embauches ».

    Plus facile d’être son propre patron…personne à convaincre hormis les clients ! 🙂

    Reply
  37. blitz

    Pour avoir déja fait passer des entretiens d’embauches j’ai souvenir que l’on voit tout type de profil.

    Des gens qui n’ont rien à faire là, des gens qui ne savent pas pourquoi ils sont là.

    Et en même temps…j’ai aussi le souvenir d’avoir passé des entretiens d’embauches avec des chargés de recrutement « space »…

    🙂

    Reply
  38. Aurelien

    Recruter des profils SEO reste difficile, même si aujourd’hui il y a plus de monde sur le marché. Entre les profils très Junior assez faciles à trouver mais peu compétents et les Senior Ex-développeurs hyper chassés, ce n’est pas toujours facile de trouver le juste milieu …

    Reply
  39. Julien Post author

    @Victor
    Je me mets un peu a ta place – attention je ne critique pas les candidats – juste certains candidats –

    J’ai été a ta place j’ai cherché du taf comme intégrateur juste apres l’explosion de la bulle internet et crois moi c’etait pas funky – surtout dans un marché ou l’offre etait tres supérierue a la demande.

    La seule chose que je peux dire c’et que ca va aller mieux – plus ton CV s’étoffe et plus ca sera facile de pécho des interviews

    Reply
  40. Nicolas

    Une chose à garder en tête… c’est que les clients ont le même problème lorsqu’ils cherchent une agence SEO ou un référenceur freelance.

    Mais la différence c’est qu’en général, ils n’ont pas les moyens de juger de la pertinence de ce qu’on leur dit.

    J’aimerais bien là aussi avoir quelques témoignages !

    Reply
  41. Louis

    Article plutôt sympa, malheureusement, il n’y a pas que les candidats qui ne sont pas à la hauteur comme beaucoup le souligne dans les commentaires.

    En fait il y a tellement d’escrocs dans notre profession que derrière des pseudos agences web, font des recrutements sur des notions qu’elles ne maitrisent pas et revendent des prestations pourries.

    Pour les candidats qui arrivent dans une tenue inadaptée, ça dépend un peu de leur âge je pense, mais pour certains, ça peut être une manière de s’affirmer comme étant différent des autres, genre je ne suis pas un mouton, ni dans la vie, ni dans le travail…. Mais bon souvent, ils n’ont pas capté la subtilité de je présente bien pour me vendre, après je peux venir en string léopard si j’ai réussi à positionner tous les sites de mes clients en top3 et qu’ils y restent 😉

    Reply
  42. sites internet 82

    Pour ma modeste part de graphiste reconverti (un peu) en créateur de site, contraint d’apprendre un peu, en vous lisant, des trucs en SEO, je crois qu’il doit être sacrément difficile de trouver des gens « tout prêt » à travailler comme pro du référencement sans les former vous même à un métier si « jeune »… quant je vois le décalage de l’éducation nationale avec les compétences nécessaires pour bosser en PAO et maîtriser photoshop, un soft qui est apparu il y a presque 30 ans je me dis que c’est pas gagné…. bon courage…

    Reply
  43. Hugo

    Pour avoir fait passer pas mal d’entretiens dans une autre branche (le phoning), c’est clair que c’est souvent gratiné niveau postulants. Et ceux que j’ai rencontré le plus souvent, ce sont les erreurs totales de casting, à mourir de rire, et les marchands de tapis version Madagascar cette fois-ci. Mais bon moi je prenais ça bien, c’était folklorique 🙂

    Reply
  44. Guillaume

    D’un autre coté, ce qu’il y a de bien avec cette discipline, c’est aussi justement que la plupart des candidats à un poste de {référenceur|chef de projet SEO|SEO account manager} vient d’horizons différents.

    On se retrouve donc avec une richesse incroyable de profils avec des formations initiales et des expériences différentes.
    Certains seront techniques, d’autres, venant des lettres seront naturellement attirés par la sémantique.

    Si l’on sait recruter (car ça aussi, ce n’est pas donné à tout le monde, il faut bien le dire) on peut constituer une équipe efficace avec des personnalités et des compétences vraiment complémentaires. Tout dépend bien entendu de la taille de la structure.

    My 2 cents …

    Reply
  45. Jade

    ça devient du n’importe quoi en fait ! On dirait que certains ne se rendent plus compte du monde qui les entoure … Après il y a des candidats totalement HS, certains postes le sont aussi (je ne dis pas que c’est le cas dans ta boite, loin de là ! )

    Reply
  46. Pit

    J’aurais sincèrement aimé travailler avec des seniors SEO français.
    C’est vrai que c’est dur à trouver de nos jours, mais ils n’ont pas tort de monter leur boite, c’est dans la logique. Et puis rester devant un ordi toute la journée diminue l’espérance de vie de 20% parait-il, une histoire de position assise j’imagine.

    Reply
  47. jonathan

    J’aime bien l’idée de recruter un bon noob. Car même si il est néophyte dans le domaine, la société qui le recrute peut le « façonner ». En plus, en général, ces personnes sont ultra motivées à apprendre. Qu’en penses-tu ?

    Reply
  48. Charles

    Moi j’étais dans le cas recruté il y a un peu plus d’un an. C’est vrai qu’a Londres on change vite, et qu’on te donne ta chance. Et y a pas mal de mecs comme tu dis : des arnaques vivantes.

    Moi j’étais plutôt un noob. Enfin j’avais un site, je connaissais les bases, mais j’étais prêt à apprendre. Et ma boîte m’a quasiment rien fait apprendre…

    Reply
  49. lereferenceur

    Vraiment sympa cet article. Pourquoi ? Car je comptais faire un petit article sur le sujet, mais de l’autre côté.
    Je suis à la recherche d’un emploi. Mais je suis un vrai débutant sans aucune formation.
    Bon pour le moment, j’ai juste regardé des offres pour junior ou débutant (je n’ai pas encore spammé les entreprises, euh leur proposer mes services en candidature spontanée ^^). Malheureusement même un junior doit avoir 2 ans d’expérience sur beaucoup d’offre. Enfin toutes hormis une mais je n’ai jamais eu de réponses après relance.

    Donc toi qui fait passé des entretiens. Qu’est ce que vous regardez chez un candidat qui n’a aucune expérience en SEO mais qui est passionné et qui a vraiment envie de faire ce métier ?

    Reply
  50. Jack

    Salut,
    En effet le recrutement est une discipline délicate qui ne nous laisse jamais à l’abri de grosses surprises voir de grosses déconvenues (ou de fou rires d’ailleurs). Et j’imagine que pour le SEO vu que c’est très spécifique, cela doit l’être encore plus. Mais c’est une bonne chose aussi de pouvoir laisser sa chance à des personnes qui n’ont pas à la base le profil idéal, car certaines peuvent se révéler être de très bons éléments.

    Reply
  51. Arnaud

    Je pense que ça s’applique à tout métier aussi.
    Même si trouver un seo est toujours une notion un peu vague pour certaine entreprise, elle se confronte vite à leur manque de connaissance dans le métier et donc à plusieurs profils.

    Pour info, j’ai vu passer dans ma précédente boite un référenceur senior dit-il autodidacte de 45 ans capable de placer n’importe quel site en première position sur n’importe quel mot clés, ça laisse rêveur…ou pas.

    Reply
  52. dpod

    J’ai bien ris en lisant l’article et surtout les commentaires ! Pour avoir été en contact avec des agences web qui souhaite faire du référencement, il y a vraiment du boulot, perso je me concerne comme un noob curieux, mais quand on voit ce que certains osent vendre à coup de titre racoleur, cela fait véritablement peur !

    Reply
  53. stephane

    j aimerai soulever un autre soucis dans les sociétés de dev/ référencements cette triste expérience est arrivé a un de mes clients ….. un site prestashop avec un référencement pour seulement 10 000 euros …. le site est devellopé avec les pieds je suis sur que gilbert montagne ray charles ou steevy wonder aurait fait mieux .. meta manquante ,code html mort deux fois,aucune balise alt,aucune balise de niveau ….. et un référencement non effectué mais bel et bien payé ,le delicat refuse de donner les identifiants ftp a ma cliente…..drole de oiseaux de proie il dégueulasse gravement la profession ……

    Reply
  54. Kevin Hanot

    Personnellement je cherche un stagiaire en référencement et j’ai vraiment peur de tomber sur une personne qui n’y connais pas grand chose :s Il va donc me falloir un peu de chance. J’essayerai de revenir pour vous dire ce que j’en ai conclu !

    Reply
    1. Julien Post author

      @Kévin
      Quand on cherche un « stagiaire » en référencement il faut s’attendre a tomber sur quelqu’un qui s’y connait peu – c’est ca le deal du stagea la base – c’est de la main d’oeuvre pas chere masi il faut les former un peu – si tu veux quelqu’un qui s’y connait il faut chercher un employé – ou un consultant. On en peut aps avoirle beurre l’argent du beurre et le cul de la cremiere!

      Reply
  55. NBA-Expert

    Article trés bien ecrit, sympa à lire, ont a envie a chaque fois de connaitre la fin des histoires… enfin vous m’avez l’air bien sevère quand même!

    Allez je le garde ton comm parce que c’est pour un site sur la nba.

    Reply
  56. Amélie

    Les recrutements, pour toutes ces raisons et pour d’autres aussi, j’ai toujours laissé quelqu’un les faire à ma place, en fait je crois que je suis un peu trop gentille et donc que je laisserais sa chance à presque tout le monde, stratégie à éviter coute que coute car il ne faut surtout pas plaisanter avec ça. En tout cas ces profils m’ont fait beaucoup rire 🙂

    Reply
  57. Mélissa

    Merci beaucoup pour cet article intéressant 🙂
    Il s’agit d’un très bon article rassurant pour les jeunes, passionnés par ce domaine, qui apprennent sur le terrain. Cela permet de nous donner confiance en ce qui concerne notre avenir, malgré le manque de formation spécifique.
    La France est encore très attachée à ses diplômes (malheureusement) !
    Il est donc difficile aujourd’hui pour les jeunes de comprendre que l’auto formation est aussi payante, surtout dans ce domaine 🙂
    En conclusion, merci pour ce billet motivant et enrichissant 🙂

    Reply
  58. Quentin

    Haha merci pour le billet ! Je me suis toujours demandé comment les boites de SEO faisaient pour embaucher leurs collaborateurs. Je pensais que c’était soit des amis proches qui décidaient de monter une boite, soit de la famille 😀

    « Le SEO ça paye bien à l’étranger » ouais, en France rien ne paye bien. La recherche aussi ça paye bien à l’étranger ^^

    Reply
  59. coupe de cheveux femme

    oui c’est vrai que c’est pas facile de repérer des pro sur le référencement , mais y’a une astuce simple , c’est de lui poser une question : si il possède son propre site web et si oui !!! combien de visiteur arrivent et par quelle source , si google ou ….
    c’est une preuve que il est expert dans le SEO …

    Bourriné parce que 1 tu utilise pas KW luv et ca me gonfle d’avoir a parler avec « coupe de cheveux femme » et 2 parce que le commentaire est debile au possible

    Reply
  60. jp

    Une très bonne réflexion sur la question d’embauche. L’importance pour moi c’est la volonté et l’honnêteté en vers soi-même.
    @Julien je suis tout à fait d’accord avec toi : le marché anglophone est encore promoteur que le marché francophone

    Reply
  61. Carole

    Article très intéressant 🙂
    Voilà mon expérience avec une boîte de SEO….J’effectue un stage dans une société étrange et je vis une très mauvaise expérience…. Mon job consiste a rédiger des textes et à faire des traductions (je suis trilingue), impossible de faire autre chose ou d’apprendre quoi que ce soit, personnes parlent des langues étrangères….. Pas du tout ce que j’envisagais…Avec 6 mois d’expérience non rémunérée, j’espérai me faire embaucher dans le secteur marketing d’une boîte française, mais du coup je me vois mal postuler comme SEO Junior…..bref solution autodidacte 🙂

    Reply
  62. jlucmourran

    Effectivement c’est difficile d’embaucher des webmasters pros! Comme vous le dites il n’y a pas réellement de formations concrètes seo, mis à part une autoformation que le candidat doit acquérir seul, sinon de l’expérience en passant des stages dans des boites de référencement. Mais généralement compétences et sérieux ne font pas bon ménage, ni pour les boites qui embauchent ni pour les candidats.

    Edit – Le prochain commentaire devra faire usge de KW luv sinon je le vire

    Reply
  63. Bertrand

    Il est vrai qu’il est difficile de trouver du personnels compétents, les formation sur le référencement et le webmastering manque cruellement !

    Bonne continuation avec votre blog seo :).

    Reply
  64. Stéphane

    C’est quand même assez irrespectueux d’aller à un entretien pour ce type de poste en jean baskets quand même, compte tenu du fait que le référenceur executive sera amené à rencontrer des clients de grands comptes il me parait évident qu’il doit absolument être tiré à quatres épingles, on serai en californie ce serai acceptable, mais en France ce n’est vraiment pas envisageable.

    Reply
  65. Ginseng rouge

    Au niveau des candidats SEO tu peux trouver de tout sur le marche, tout comme des agences soit disant SEO… Mes préférées sont celles que tu paye au résultat. Tu leur propose un contrat et il refuse…. Soit-disant que ton site ne génère pas assez de Traffic. Ben lol c’est bien pour cela que je te propose du travail. Du coup j’apprend comme un grand tout seul et ça marche très bien pour mes deux sites e-commerce

    Reply
  66. Thierry

    Oui, les personnes qui ont de réelles compétences dans le domaine du Seo sont relativement rares, et en général ces gens la utilisent leur savoir pour leur propre compte en créant des start-up. Car ils ne l’ont pas appris à l’école et c’est au fur et à mesure d’un travail acharné, de tests, et d’expériences, qu’ils ont acquis ces compétences.

    Reply
  67. Christopher Fargere

    Je bosse à Berlin et après la lecture de ce post, j’ai vraiment la sensation qu’il y a des différences importantes (plutôt en moins bien pour la France…).
    Quand je recrute un stagiaire, je m’en tape pas mal de ses diplômes (surtout s’ils sont d’écoles de commerce!), de même que ses fringues. Il en a d’ailleurs été de même pour moi lorsque je me suis fait engager : je suis là pour expliquer ce dont je suis capable et que je souhaite apprendre d’avantage, pas m’habiller comme un pingouin pour faire plaisir au recruteur.
    Je trouve ça incroyable cet attachement à l’apparence et aux diplômes en France!

    Et puis soyons franc, pourvu que tu sois pas trop con et intéressé par la technologie, le SEO ça s’apprend à tout le monde. C’est l’expérience et la faculté à engranger un grand nombre d’informations qui feront la différence par la suite.

    Reply
    1. Julien Post author

      @Christopher

      Alors on va replacer quelques trucs dans le contexte

      1 – je ne vis pas en France, je ne taf pas en France et je me contre fous de ce que font les gens en France et je ne parle pas de stagiaire dasn mon entretien masi d’employé
      2 – Les diplomes on est d’accord et d’ailleurs je le dis dans l’article et c’est pour cela que j’ai eu beaucoup de surprises au final parce que j’ai donné leurs chances a des mecs avec des profils « atypiques »
      3 – Tu as été engagé malgré un entretien en jean basket, tant mieux pour toi. Maintenant je crois que tu as un mauvais point devue sur ce qu’est un entretien d’embauche. Perso je regarde ses fringues parce qu’un entretien d’embauche c’est comme un rendez vous prospect/client ou une blind date – il faut se montrer un minimum sous son meilleur jour. si ton meilleur jour c’est je me ramene chez toi comme chez Mc DO – je suis désolé mais non – alors je demande pas smoking noeud pap’ non plus mais un minimum d’effort est bienvenu. Note d’ailleurs que moi meme en tant que recruteur je me suis ramené en costard – alors que je suis « l’offre » et que les mecs en face sont « la demande ».

      Enfin si tu relis bien l’article tu verras que ce n’est pas le fait qu’ils se soient ramené en jean t-shirt et pas rasé qui a précipité la fin des entretiens

      Reply
  68. Christopher Fargere

    Ola faut pas s’emporter ! 😀

    Je n’ai jamais dit que j’ai été engagé en jean-basket. 🙂

    Effectivement, j’ai omis le fait qu’il s’agit d’employé et non de stagiaires, ça peut jouer. Sauf que chez nous, le stagiaire c’est un modèle économique.
    Mais surtout, nous ne sommes pas une agence (si j’ai bien compris, c’est le cas pour toi) et nous n’avons pas à convaincre un client de travailler ensemble : c’est nous qui payons – j’imagine que ça doit jouer dans mon jugement.

    Je repasserai donc commenter lorsque j’aurais bossé en agence…

    Reply
  69. Ocito Services

    Comme d’habitude (beaucoup aimé le Sehobbit aussi), article très bien écrit avec de l’humour bien dosé. 😉 Les spécificités du recrutement dans le domaine du SEO sont bien décrites, même si on peut avoir l’impression à la fin de la lecture de cet article qu’il n’y a presque que des escrocs dans le domaine du référencement. x) Mais certes, il y en a beaucoup, le pire restant selon moi les « vendeurs de rêve » (« SOYEZ 1ER SUR GOOGLE EN UNE SEMAINE » « ABONDANCE DE NOUVEAUX CLIENTS »…).

    Reply
  70. Youri

    Ouf, je me classe dans aucune de ces catégories 🙂

    j’imagine que le recrutement de SEO ne doit pas être facile. Néanmoins, j’ai remarqué que l’expérience personnel ne comptait pas beaucoup pour les recruteurs et pourtant cela prouve que l’on est motivé non?

    Reply
  71. richard

    Pas facile de trouver la bonne personne pour le SEO. J’ai bien aimé le passage du meilleur SEO au monde 🙂 si je tombe sur ce genre de personne on est obligé de rire. Si ça m’arrive je penserai à cet article pour le coup :p

    Reply
  72. Flo

    Merci pour cet article, je suis en plein recrutement SEO junior et ça m’a détendu 🙂
    Personnellement je reçois un nombre incalculable de mail avec des faites d’orthographe, j’ai même reçu une « postulation » et j’avoue ça me refroidi immédiatement.
    Sans compter les 50 candidats qui connaissent tous la théorie mais des que tu creuse…
    Je crois que je vais opter pour l’option Noob motivé 🙂

    Reply
  73. max

    Le seo est devenu très dur ( je suis débutant ) . J’essaie d’apprendre mais cela est complique je trouve car google nous sort des mise a jour de fou maintenant

    Edit – Bourriné

    Reply
  74. François

    Pour avoir fait passer un peu d’entretiens (mais pas en agence), le cas le plus fréquent était quand même le noob qui s’est trompé d’adresse. A la limite j’aurais bien aimé avoir quelques SEO bourrins pour rigoler un peu. Mais non, des entretiens un peu ennuyeux où on ne peut pas entrer dans le vif du sujet et se contenter d’évaluer la motivation.

    Après il faut nuancer, la majorité des candidats n’entrent pas dans ces caricatures. Ce qui est intéressant dans le référencement c’est justement qu’on a des profils très variés.

    En ce qui concerne l’apparence physique, je pense qu’un minimum de tenue en entretien est indispensable :
    – Cela donne une meilleure image (même si le recruteur se dit de ne pas juger là-dessus il le fera quand même).
    – Si le candidat est amené plus tard à travailler avec un client il est indispensable d’avoir un minimum dans la présentation.
    – Cela montre aussi qu’il en a pas rien à foutre du job et qu’il fait un effort.

    Grosse différence avec la tenue au travail : pour le SEO on s’en fout un peu.

    Reply
  75. Valentin

    Je déterre les vieux posts de blog 😉
    Pour ma part, en tant que candidat, j’ai eu également beaucoup de bonnes blagues :
    – L’agence SEO référence dans son métier qui travail avec les plus grands sites bla bla bla… Qui après avoir échangé longuement par téléphone me demande mes prétentions salariales. Il me répond ok, donc RDV de l’autre côté de la France pour un entretien (je me déplace à mes frais, je suis motivé). Pendant l’entretien il m’annonce que cette agence cible la qualité, l’expertise etc… Par contre nous proposons le SMIC. LOL. J’ai fait 7h de train posé 2 jours de congés pour que le gas me propose le SMIC pour une agence recrutant les meilleurs experts…
    – J’ai également eu l’agence qui me dit : « oulà mais vous avez trop d’expérience pour ce que l’on recherche » O_o. (Ils recherchent un gas pas cher pas une prestation rentable ?)
    – Enfin le Groupe qui cherche un Expert SEO, qui me contact parce que je les ai doublé dans les résultats de recherche sur la plupart des mots clés du business, en travaillant chez le concurrent. Etant justement en train de chercher de nouveaux défis, je me dis banco ! En arrivant, dans la boite, il y a déjà un expert SEO et on me dit voilà ton objectif est de monétiser la base mail… O_o

    Etant un profil multitache, la monétisation de la base mail n’est pas un problème… Mais comme évoqué lors de l’entretien ce n’est pas ce qui me passionne ni ce en quoi je suis expert…

    Me voilà de nouveau en recherche active, j’invite donc les éventuels recruteurs à me faire part de leurs projets, je serais enchanté de participer à la réussite d’une entreprise ambitieuse :). http://cv.valbou.fr

    Merci.

    Reply
    1. Julien Post author

      La vieille rengaine de l’orthographe… on en me l’avait plus faite depuis longtemps – Alors cher Troll Anonyme – si courageux de tes opinions – sache que tu es MON con a partir de maintenant juste parce que tu as les couilles de défendre tes opinions si tranchées … De plus mon orthographe est peut etre mauvaise et ne te fais pas d’illusions tu n’es pas le 1er a me le faire savoir – mais je peux te dire que tu es MON con dans au moins 3 langues dont 2 de facon totalement courante – le peux tu? j’en doutes.

      Allez Au revoir!

      Reply
  76. PAS DE NOM = PAS DE LIEN

    Bonjour tout le monde. Le seo est un monde très vaste et très difficile car il nécessite des de professeurs dans le domaines d’internet. En effectuant mes recherches, j’ai consulté votre blog de référencement naturel et j’ai été épaté par votre donner de valeur. Bonne continuation !! Je vous conseille le lien suivant

    Reply
  77. Antoine

    Hello Julien,

    Je suis déjà tombé sur ton article mais jamais commenté. Et puis tu l’as ressorti, sur Twitter, aujourd’hui et à le relire, je me trouve confronté à un problème (j ne sais pas si c’est moi ou l’ensemble de la communauté SEO junior | intermédiaire | Française | Canadienne).
    Je suis consultant, SEO, environ deux ans d’exp, en agence. Autodidacte, comme le veut la tradition dans ce nouveau monde.
    Mon agence ce veux la meilleure : audit de 150 pages ingerable, imbuvable, indigeste, rarement lu jusqu’au bout (pour tout type de client, celui à 1k par mois comme celui à 5k…)
    Je me dis : « Antoine, fait bien les choses, met en place un maximum de chose, qui rentre dans le budget : cocon, silo, rich, étude analytics, etude de concurrence, sémantique, NL, mobile, recette…
    Des choses que j’ai appris, sur mon pauvre MFA, à prendre des pénalités…

    Probleme : après être passé par 2 agences, passé par 5/10 entretiens (coucou le fast food profil atypique), on entend le même discours : « nous sommes les meilleurs, on fait les choses a fond… »
    Je sais pas comment tu gères dans ton agences, mais je me retrouve avec 10/12 clients (voir plus avec les oneshoot sur lequel on se gave…) comment veux tu mettre en application ce genre de principe (silo, start NL…) ssur chaque client. personnellement, impossible. Je ne vais jamais jusqu’au bout de les strats.

    Du coup quand tu passes en entretien :  » le principe de cocon | grappe | silo ?
    Oui je connais, rarement mis en place sur les clients mais je le fais sur mes sites »

    Du coup je passe pour un noob (j’ai eu cette réponse en entretien…)
    Pourquoi ? Car avant de réfléchir stratégie, on réfléchi business, et il est plus simple et rentable d’opti de la title que de repenser une arbo en entier…

    Autre.problème, les agences full automatisé : ok cool de cliquer sur un lien pour avoir un audit mais s’il y a pas de jus de cerveau derrière…

    Je sais pas si c’est la faute à pas de chance, si je tombe mal, mais du coup je ne retrouve pas.le.gout du challenge à aller positionner un site sur un mainkeyword.
    Ou alors je suis pas encore tombé dans la bonne agence. La mienne ou ailleurs qu’en France, mb Canada…)

    (Desolé pour les fautes, et par respect à ton article, que je trouve tellement bien que certains candidat dervait lire, je ne veux pas profiter d’un BL 🙂 )

    Bisou
    Antoine

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *