recrutementSEO

Le marché du SEO, au niveau emploi, se porte plutôt bien. La demande pour le moment est plutôt au-dessus de l’offre… en tout cas c’est le cas chez moi. (Pour rappel je travaille à Vancouver, Canada).

Si vous êtes un jeune SEO et que vous êtes à la recherche d’un emploi voici un petit article qui va présenter 10 questions qu’on vous posera plus que probablement pendant votre entretien :

Pourquoi le SEO ? Comment êtes-vous venu au SEO

Et oui ! Ça a l’air un peu con comme question mais si vous y regardez à 2 fois les SEO ont souvent des profils un peu à part au sein du marketing digital. Le SEO en tant que job déjà n’existe « que » depuis une vingtaine d’année à peu près. Et Jusqu’à très récemment il n’y avait pas de formation « officielle » pour devenir SEO. (Note Il existe maintenant la Licence Référencent et Rédaction web de l’IUT de Mulhouse).

Le commun des mortels (même au sein du marketing digital) ne sait (trop souvent) pas ce que c’est que le SEO, très couramment donc, on demandera aux candidats de nous décrire comment ils en sont venu à choisir cette carrière!
En plus franchement… SEO ?… Sans déconner ? Non mais qui peut se dire… faut être un grand malade en fait… Plus j’y pense et plus je me dis que j’aurais dû faire flic tiens…

Pouvez-vous nous décrire les mesures que vous prendriez pour optimiser un (notre) site ?

SI vous êtes un SEO et que vous connaissez un minimum votre taf a priori il n’y a pas de mauvaise réponse. On ne va pas vous demander de nous déballer un audit SEO complet comme cela, à brûle-pourpoint. Cette question va juste permettre au mec qui vous interroge de jauger quel type de SEO vous êtes (a priori). A savoir est ce que vous êtes un SEO plutôt porté sur la sémantique ? La technique ? Ou les liens.

Maintenant si vous voulez vraiment marquer des points pendant cet entretien, c’est mieux si vous pouvez donner une réponse personnalisée un minimum à votre employeur potentiel et donc calé sur sa problématique et ses challenges. Et c’est encore plus top moumoute si vous êtes un petit peu précis dans vos réponses, parce que cela montrera que vous avez fait 3 recherches à propos de la boite pour laquelle vous voulez travailler.

Ceci dit si un candidat me sort une belle stratégie bien organisée autour d’un site sur lequel il a bossé auparavant ou bien sur un cas fictif, ce sera toujours mieux que le gars qui me sort 3 banalités toutes moisies sur mon site.

Quels outils SEO est-ce que vous utilisez ?

Attention – question un peu piège ! Déjà, préparez-vous à parler de tous vos outils: crawler, rank checker, analytics, links checker et tout le bordel. Souvent quand j’ai fait passer des entretiens c’est un peu là que j’ai commencé à déceler des failles dans le pipeau des mecs en face de moi.

Aussi selon les outils que vous utilisez le plus, encore une fois, le mec qui vous interroge (s’il connait un minumum le métier de SEO) devrait être capable de déceler des tendances sur le type de SEO que vous êtes.

Enfin, de la même façon qu’à partir d’une certaine taille une solution e-commerce « clé en main » comme Shopify ou Magento est trop limitée ; si tu bosses pour de grosses compagnies qui couvrent de très nombreux mots clés, ou un très grand nombre de pages, il y a de grande chance que tu utilises des solutions dites « enterprise » (cf. Brightedge, GetStat, Shopify) qui coutent un double bras. Donc si tu es soit disant en charge de gros gros sites et que tu me dis que tu vérifies tes rankings a la pogne, ou que tu n’as pas d’analytics, ou que sais-je encore … ça va grincer…

Quelles sont les stratégies que vous mettez en place pour votre Link building ?

Perso je l’aime pas cette question parce qu’elle laisse la porte ouverte à la 7eme symphonie de Mozart arrangement pour flutes et pipeaux… Mais bon… depuis que notre seigneur Google a déclaré le web terre glaciaire… on est bien obligé de voir si les mecs connaissent au moins les bases du Link building White Hat…

NDLR – oui je parle de question qu’on vous posera lors d’un entretien dans une boite normale – white Hat – Si vous passez un entretiens pour des compagnies qui pratique les arts sombres cela risque d’être un peu différent.

Là encore si possible essayez d’être un peu précis et concret, essayez de vous baser sur des cas existant qu’on puisse au moins voir si vous pouvez faire un audit de liens. Et encore une fois si vous voulez marquer des points essayer de parler de la stratégie de la boite dans laquelle vous postulez et des choses qu’ils pourraient faire.

Quel est votre plus gros projet / quel est le plus gros site que vous avez géré ?

Et oui – parce que le SEO sur les gros sites c’est un poil plus compliqué à mettre en place que sur les petits sites… Quand je suis passé chez l’annonceur j’ai pris des avalanches de tartes dans la tronche… à cause des problèmes rencontrés, du rythme, de la politique etc… Bref… on ne fait pas le même boulot sur un petit site ou sur un gros, ce ne sont pas les mêmes moyens, les mêmes responsabilités, on n’a pas le même delta au niveau des résultats non plus… On peut véritablement comparer cela au commandement d’un navire si tu as été capitaine d’une frégate, c’est bien … mais ce n’est pas tout à fait la même chose que d’être le pacha sur un porte-avion.

NDLR : Souvent les gens conseille de balancer des chiffres si vous le pouvez… et je vois couramment des CV arriver avec des mecs qui envoient du « grâce à moi on a augmenté le trafic de 120% etc… ). Alors faites attention avec les chiffres – selon ce sont probablement des infos confidentielles – déjà. Et ensuite un mec qui arrivent d’une grosse boite (genre comme la mienne) et qui me dit: « oui grâce à mon SEO on a fait du +150% bla bla bla… » – Je ne vais pas le traiter de menteur tout de suite mais il va falloir qu’il s’explique bien précisément – parce que des gros deltas comme ça dans les grosse boites … ça ne se fait pas d’un coup de baguette magique. Donc – mettez des chiffres mais – soyez prudent.

Quel a été votre plus gros échec sur un projet SEO?

La question qui ne fait pas plaisirs… je l’aime pas non plus cette question… parce que je suis trop honnêtes durant mes entretien d’embauche et du coup des fois ça passe et des fois ça casse… Et mes plus gros fails perso en général ils ne sont pas vraiment au niveau des résultats mais plutôt au niveau de la gestion de projet… donc dans mes relations avec les gens … C’est plus difficile à digérer bizarrement pour des employeurs potentiels… Anyway… tentez de la jouer un peu carte sur table … sans en faire trop… Si vous arrivez en disant « Oui… alors euh… j’ai fait blacklister tous les sites de ma boite et du coup… on a mis la clé sous la porte au bout de 6 mois ! … TAdAaaa ! » Il y a des chances que vous ne soyez pas pris.

Est-ce que vous savez coder ? Et en quoi ?

Alors si vous ne savez pas coder – pas de panique ! La dernière fois que j’ai véritablement mis mes mains dans du code c’était PHP3 … on en est à la version 7. Et vous savez quoi ? Le code ce n’est pas du tout ! Mais alors pas du tout comme le vélo… ! Trop pas!

Pas de panique disais-je donc… on peut être un bon SEO sans savoir coder…Bon après c’est sur qu’il faut avoir un peu des bases en HTML, un peu des langages dynamiques et SQL chouilla … et il faut comprendre les bases des protocoles http mais bon a priori si vous êtes SEO et que vous recherchez du travail ça doit être a peu près couvert tout ça.  Sinon bah va falloir vous y mettre sérieusement.

Quel KPI (Key performance indicators) est ce que vous utilisez pour calculer votre retour sur investissement ?

Le SEO ça ne consiste pas seulement à sacrifier des animaux sur un autel dédié à Matt Cutts et Larry Page en psalmodiant des formules magiques. De temps en temps il faut aussi regarder si on a des résultats et si ces résultats font « bouger l’aiguille » comme on dit par chez moi. Bref il va falloir expliquer comment vous traquez vos campagnes et leurs résultats en fonction de vos objectifs et / ou du /des sites sur lesquels vous travaillez.

Comment est-ce que vous recherchez vos mots clés ?

Alors là c’est plus une question de montrer un peu son expérience. La recherche de termes clés, c’est possiblement une des parties les plus relou de notre métier… avec le cleaning de liens… et le reporting…  et gerer les conneries des autres… Mais je m’éloigne du sujet.

Le processus de recherche de mots clés, surtout quand on commence à bosser sur un site dont on ne connait pas bien la thématique, c’est quand même quelque chose dont il faut parler un petit peu… savoir si vous bosser dans votre coin ? Si vous checker les mots clés des concurrents ? Ou pas ? Si vous demandez a des gens? Ou pas? Si vous considérez l’audit concurrentiel comme partie de l’audit de mots clé… etc… etc… Donc ce genre de question c’est surtout pour savoir comment vous bosser un peu… et l’audit de mots clés dans la mesure ou on bosse tous plus ou moins de la meme maniere, ça va nous dire un peu comment vous bosser.

Comment est-ce que vous vous tenez au courant des tendances SEO ?

Attention question piège encore… en quelque sortes… surtout en France ou il y a des … va dire qu’il y a des courants… et ou le SEO est un petit monde… tout petit, petit, petit. Du coup la personnes qui vous interviewe cherche à savoir si vous faites vos propres tests ? Quels blogs vous lisez ? Qui vous connaissez ? Ou qui vous ne connaissez pas…. C’est intéressant aussi de savoir si un candidat potentiel participe un peu à la sphère SEO, si il / elle va a des meetups, des apéros SEO… C’est aussi potentiellement une manière de checker vos capacité selon si vous avez bossé avec untel ou un untel… qui vous connait et qui pourrait parler de vous.