Peyronnet Brothers’ Interview

      23 commentaires sur Peyronnet Brothers’ Interview

Il y a un poil plus d’un an de cela, j’avais eu l’opportunité d’échanger avec les  frangins Guillaume et Sylvain Peyronnet, à propos de la formation manageref (suivre sur Twitter @ManageRef) qu’ils avaient lancé (clique ici avec ton mulot pour lire l’interview précédente)

Depuis un mois, leur actu est super chaude, avec une étude financée par les SEOs BH, WH, GH et même les autres, et aussi une formation qui a l’air de marcher très fort. Actu chaude ? Je me suis donc dit qu’il serait peut etre temps de demander aux frangins de bien vouloir revenir un peu sur le muscle histoire de m’en dire un chouillat plus…

Guillaume, Sylvain, qu’est ce qui a changé pour vous depuis la dernière fois qu’on s’est parlé?

Sylvain : Pour moi il y a eu pas mal de changement. J’ai déménagé (mais ça on s’en fout) et je suis devenu Professeur des Universités à la fac de Caen. C’est une grosse upgrade de carrière 😉 Et je suis responsable depuis peu d’une équipe de recherche en algorithmique, c’est du boulot, mais c’est fun aussi.

Guillaume : Moi aussi j’ai déménagé, mais pour aller dans le département limitrophe, c’est beaucoup moins ambitieux 🙂 J’ai passé les derniers mois à m’intéresser de très près aux problématiques de vitesse de chargements de sites et aux dernières innovations liées du web. Il y a tout un champ de possibilités qui s’ouvrent, de beaux projets à mener. C’est fascinant.

Vous récemment lancé un crowd funding plutôt carrément couronné de succès pour une étude sur le spam, pouvez vous nous en dire plus ?

Sylvain : Oui, nous avons obtenu quasiment 6000 euros et une machine de calcul de combat pour réaliser une enquête ambitieuse sur ce qu’est un contenu de bonne qualité sur le web.

En fait, quand on fait de la recherche en algorithmique du web, on a besoin de confronter la théorie à la pratique. Pour cela il faut des jeux de données réelles dont on connait les caractéristiques. Hors les moteurs de recherche et autres gros acteurs (twitter par exemple), refusent depuis environ 4 à 5 ans de communiquer leurs données, y compris aux chercheurs universitaires, même avec des NDA.On a galéré quelques années, et ça nous handicape beaucoup face à nos compétiteurs US, et j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes.

Nous avons constitué une vraie A-team avec des chercheurs et des « industriels » (Guillaume qui travaille avec nous depuis longtemps et Laurent Bourrelly, pour sa profonde connaissance des techniques SEO) pour fabriquer des datasets en centaine de milliers de page, via un crawl d’un bon milliard de pages.

Avec ça, on pourra fournir à la communauté SEO/Web des critères déterminant la qualité des pages web, et aux chercheurs des bases fiables.

Guillaume : Ca fait déjà un petit moment que la plupart des référenceurs voient plus loin que simplement optimiser leurs balises ou ajouter quelques liens (et heureusement !). Se contenter d’appliquer les recettes qui marchent depuis quelques années, ça esssoufle. Les référenceurs sont obligés d’aller chercher des choses plus pointues.  Le hic, c’est qu’on a peu de datas. C’est pourtant incroyable quand on pense à toutes celles que Google possède et a accumulé au fil du temps.Les référenceurs posent souvent des hypothèses, des explications pour comprendre pourquoi telle page ou telle autre page se positionnent bien. Ils mènent même des tests. Mais c’est très marginal. Et si on avait une copie du web, ou tout du moins une représentation représentative, que l’on pourrait malmener pour en sortir des choses ?

Oui, c’est ça. Avoir un dataset de qualité et très fourni, c’est le meilleur moyen d’espérer comprendre au plus près les méthodes de Google (d’ailleurs, ce n’est pas une surprise si je vous dis que les ingénieurs chez Google travailler eux aussi sur des data-set, des copies de l’index, pour améliorer les résultats…)

Mais ça ne s’arrête pas qu’au référencement, c’est du bigdata qui pourrait être exploité dans beaucoup de champs des sciences. Je parie qu’une fois que le dataset sera crée, on aura des demandes d’universitaires souhaitant l’étudier… et pas qu’en informatique. Les sciences sociales, la linguistique… ça me vient immédiatement en tête, mais c’est loin d’être limité à ces deux champs.

Et cette fameuse formation aux moteurs de recherche, c’est quoi exactement ?

Guillaume : La Masterclass Moteurs+SEO, c’est une formation qui se focalise sur le fonctionnement des moteurs de recherche. On y parle de référencement bien sûr, mais toujours par rapport aux déductions que l’on peut faire du fonctionnement du moteur. Il n’est pas question d’y aborder des choses « mystiques ». Non, on part sur du concret et on fait des déductions.

J’ai envie de faire une comparaison : quand on a appris comment fonctionne un moteur de voiture, on comprend facilement pourquoi on consomme beaucoup plus avec une conduite agressive qu’avec une conduite « relax ». Il n’y a pas grand secret, et pourtant… Le fonctionnement des moteurs de recherche, c’est pareil… si ce n’est que c’est encore très méconnu. Il y a une littérature assez abondante chez les scientifiques, mais c’est encore loin d’être démocratisé.

Alors voilà, la Masterclass Moteurs+SEO, c’est une façon de contribuer à mieux faire connaître les tenants et les aboutissants, et en passant, de corriger certaines idées répandues mais pourtant inexactes. Par exemple, le pagerank, qui sait vraiment ce que c’est ? Une belle formule ? Pas uniquement, c’est aussi un énorme levier à actionner pour améliorer la popularité d’une page. Et il ne s’agit pas seulement d’acquérir des liens…

Sylvain : J’ajouterais une explication sur le pourquoi : cela fait des années qu’on évangélise les foules sur la nécessité de connaitre le fonctionnement des moteurs pour être un référenceur qui dure. Je fais des cours là dessus, j’ai fait des conférences (avec Guillaume), on a sensibilisé les managers pour qu’ils forment leurs collaborateurs (via manageref). Tout ça c’est bien beau, mais pour être plus efficace on a décidé de passer la vitesse supérieure. Et visiblement ça plait ! Je renvoie tes lecteurs sur un retour de la formation Masterclass  pour s’en rendre compte !

Si les gens veulent la suivre ?

Toutes les infos sont ici : http://www.manageref.com/masterclass-moteursseo (liens vers les sessions disponibles en bas de page). Pour ceux qui sont  présent en ce moment, il faut se dépêcher : le prix « early bird » est valable jusqu’au 31 juillet, après c’est 100 euros de plus !

0 Partages

23 thoughts on “Peyronnet Brothers’ Interview

  1. Hervé

    J’ai pu assister à la première session de leur formation. Vraiment sympa, malgré un passage franchement costaud en fin de journée avec des boules aux couleurs étrange.

    Je recommande fortement pour ceux qui veulent savoir comment fonctionnent les moteurs de recherche. C’est très instructif.

    Reply
  2. Christian Méline

    J’apprécie beaucoup cette initiative d’étude sur le spam.
    Je pense que l’on est nombreux à vouloir confronter nos « idées » avec les résultats de cette étude.
    10 mois à attendre… c’est long 😉

    Reply
  3. Sylvain

    C’est cool de voir qu’il y a des gens motivés pour pousser plus en avant les acquis sur lesquels la communauté se repose depuis des années.

    La master class a l’air vraiment intéressante également, je pense qu’elle aurait du succès en Alsace, dommage que le prix soit amené à grimper.

    Reply
  4. Rodolphe

    C’est très heureux que ces deux personnages angulaires de la communauté SEO francophone soient aujourd’hui à même d’aider les référenceurs à monter en niveau.

    Je pense que c’est indispensable depuis que Google joue ouvertement avec « son web ». Question de survie ? J’introduis pour ma part la désoptimisation SEO dans ma stratégie de référencement et de positionnement.

    L’approche scientifique des frères Peyronnet contrebalance une partie des idioties qui sont reprises sur le web par des « amateurs » qui cherchent plutôt à « faire de la page vue » que de vérifier leur source et tester ce qu’il paraphrasent.

    Reply
  5. adam

    Une bonne étude sur le spam ça devrait aider à débloquer le quiproquo de notre penguin 2 !

    Edit: Voila exactement – moi je dis que ce qui calmerai ton pingouin c’est que tu arretes de spammer comme un gros porc – tiens je vais t’aider je te bourrine!

    Reply
  6. LaurentB

    C’est vrai que nous avons été agréablement surpris par l’élan de solidarité. Je ne doutais pas que nous allions lever les fonds, mais la rapidité m’a bluffé. C’était bouclé en 2 ou 3 jours.

    Pour la Master Class, je vais aller à celle de Montpellier.

    Reply
  7. Jérémy

    J’ai suivi la lancement de cette étude sur le spam et on ne peut que féliciter cette initiative et le financement qui n’a pas mis longtemps à être obtenu !

    Oui modifier son title et poser quelques liens ne suffit plus dans certains cas, mais je pense que les liens restent et resteront toujours le critère qui fait la différence entre le positionnement de 2 pages web au contenu similaire.

    Reply
  8. Florence

    C’est une excellent idée que d’essayer de lutter contre notre ennemis à tous, le spam. :/

    Je n’ai pas pu assister à cette formation mais j’espère avoir le temps d’aller à la deuxième 😉

    Reply
  9. Fred

    Trouver plus de 6000€ en seulement 2-3 jours, c’est juste, comme le dit Laurent, une belle démonstration de solidarité. Je pense que la communauté SEO française attend beaucoup de cette étude sur le spam. Ca sera l’occasion de mettre à jour nos connaissances, peut-être de remettre en cause nos idées reçues, et surtout d’ouvrir de nouvelles pistes en référencement !
    C’est une excellente initiative, bravo aux frères Peyronnet.

    Reply
  10. Arlette

    Bonjour,
    Je ne peux pas m’inscrire, je suis trés loin de Paris, pas en France du tous et je me disais s’il y avait pas moyen de faire du tutoring ou un lien ou télécharger le contenue de la formation ?
    Svp j’attends votre retour

    Edit-Bourinné – inutile de venir commenter chez moi tous les comm’s seront bourriné

    Reply
  11. Yann

    Respect pour ces personnes qui contribuent à l’avancée de la communauté Web. Mon budget actuel est malheureusement restreint, j’espère qu’ils y aura bientôt d’autres sessions.

    Reply
  12. marc

    merci julien pour cet interview, c’est clair que la levé de fond à été spectaculaire, mais la thématique de l’étude est intéressante pour nombre de seo a suivre donc d’ici quelques mois pour les résultats de l’étude

    Reply
  13. Pierre

    Bonjour,

    Cela fait quelques temps déjà que j’entends beaucoup parler des frères Peyronnet et de leur approche beaucoup plus dans la technique des moteurs.

    J’avais d’ailleurs apprécié la vision de Laurent B dans son article et les commentaires, incitant fortement à assister à leur formation pour « prendre des raccourcis » en matière d’apprentissage et de compréhension des moteurs.

    Comme l’ami sévèrement bourrinné, un peu plus haut :-D, je me demande si vous n’auriez pas à tout hasard l’intention de faire une formation en mode VLC, car j’avoue que tout ça me semble très intéressant et le tarif est tellement bas pour une formation que c’est incontournable. Mais je suis loin, très loin….

    Reply
  14. Pirater un compte Facebook

    C’est vrai que nous avons été agréablement surpris par l’élan de solidarité. Je ne doutais pas que nous allions lever les fonds, mais la rapidité m’a bluffé. C’était bouclé en 2 ou 3 jours.
    Pour la Master Class, je vais aller à celle de Montpellier.

    PAS DE NOM = PAS DE LIENS

    Reply
  15. Oize

    Je confirme ayant déjà échangé avec Sylvain P. en plus d’être sympathique ses compétences en SEO sont impressionnantes ! Les futurs Masterclass Moteurs+SEO risques d’être un véritable succès !

    Reply
  16. Rodrigue

    L’initiative est plus que respectable. Le mot communauté prend un sens dans ce monde où chacun se gave de son côté. J’ai halluciné avec quelle rapidité vous avez réussi à lever les fond pour ce projet.

    Je vous souhaite de réussir… les échos ne devraient pas tarder à arriver.

    Reply
  17. ugg boots sale

    Comme l’ami sévèrement bourrinné, un peu plus haut 😀 , je me demande si vous n’auriez pas à tout hasard l’intention de faire une formation en mode VLC, car j’avoue que tout ça me semble très intéressant et le tarif est tellement bas pour une formation que c’est incontournable. Mais je suis loin, très loin….

    Edit – bourriné

    Reply
  18. Isabelle

    Connaître le fonctionnement des moteurs de recherche, c’est bien. Connaître les filtres qu’ils appliquent (Panda pour ce qui est de Google), c’est encore mieux. Les algo des moteurs de recherche sont des secrets industriels bien gardés. Toute étude qui vise à « modéliser » le comportement des moteurs de recherche est une première approche pour en percer les secrets.

    Reply
  19. Michael

    Passionné sur les questions de référencement, et utilisant cette compétence pour placer au mieux dans les moteurs de recherche la boutique en ligne de vente d’e-liquides et e-cigarettes que j’ai créé avec mon frère (tout cela dans mes temps libres).
    J’aurais vraiment aimé pouvoir assister à une MasterClass qui serait vraiment bénéfique pour bâtir ma « stratégie » de Netlinking par exemple.
    Hâte aussi de pouvoir lire cette étude sur le SPAM, belle initiative et merci pour l’article.

    Reply
  20. David

    La master class a l’air vraiment intéressante également, je pense qu’elle aurait du succès en Alsace, dommage que le prix soit amené à monter. Dans ma région (basse-normandie) je n’ai pas de formations de ce type je suis obligé de monter à Paris.. Vous n’auriez pas des filons à me conseiller ?

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.