Penalité Vs. Filtre

      16 commentaires sur Penalité Vs. Filtre

Alors juste un petit article rapide pour suivre sur un petit échange que j’ai eu avec Jessy sur twitter à propos du Google hangout et dans lequel j’ai dit que je préférais me prendre une bonne vieille pénalité manuelle bien grasse dans le blaire. Plutôt que de subir un filtre… cette espèce de serpent automatique, pernicieux et vicelard qui plombe ton site un peu comme un cancer. Et je vais expliquer pourquoi :


Diagnostic

Alors déjà au niveau du diagnostic. Une pénalité c’est plutôt franc du collier, y’a pas de demi-mesure vraiment – une pénalité c’est un coup t’es la, le lendemain t’es plus la – c’est aussi simple que cela – alors oui il y a des niveau plus ou moins important de « punition » mais en règle générale une pénalité manuelle, avant même de recevoir le mail de la SQE Team – tu sais ce qui se passe – Hier tu faisais 5000 visites – aujourd’hui tu fais 50 … euh … Tu es pénalisé.

Un filtre… ce n’est pas si évident. Alors il y en a des plus ou moins violent, certains mettent de vrai freins aux rankings et au trafic comme pingouin par exemple et le pire c’est que des fois on peut les prendre pour des pénalités – alors que ce n’en sont pas. Souvent sinon, un filtre ça va plutôt étouffer le trafic de ton site, petit à petit façon boa constrictor… tu vas chuter sur certains mots mais pas sur d’autres. Le trafic va baisser mais pas très franchement, pour peu que le business soit saisonnier ou que tu te tires la bourre dans une thématique un peu concurrentielle et le filtre en fait tu le vois pas arriver. Pire tu aggraves ta situation – comme ton SEO ne fonctionne plus ou plutôt fonctionne dans le vent – tu vas avoir tendance a pousser le bouchon et a aggraver ta situation par rapport au filtre qui te frappe – Un peu comme le shot de Téquila de trop dans une soirée, le filtre il arrive en traitre, par derrière, sans prévenir et il te fait mal au bide et au crane.

Traitement

Là encore – dans le cas d’une pénalité les choses sont claires – Pénalité manuelle – tu prends cher – dans les 48h tu reçois un e-mail de Matt Cutts :
« Bonjour monsieur – on vient de mettre cher à votre site parce que vous êtes un gros spammeur – Bon alors à partir de maintenant merci de changer les choses en corrigeant ceci ou cela (avec une description plutôt vague de la raison pour laquelle le site est pénalisé) – quand ce sera fait faite donc péter une demande de réexamen et puis bah on verra à partir de la… »

Alors ça pourrait être plus clair mais dans la mesure ou une pénalité manuelle est rarement non méritée – on sait tout de même à peu près ou on en est, et ce qui nous reste à faire pour en sortir. Ça va prendre du temps, et du travail, c’est tout…

Le saviez-vous : Les pénalités manuelles sont limitées dans le temps – donc même en ne faisant rien un site, il finira toujours par sortir de pénalité et remettre les compteurs à Zéro – juste Google ne dit pas quelle pénalité est infligée pour combien de temps… du coup ça peut prendre des mois voire des années avant que le site sorte des geôles googliennes.

Dans le cas d’un filtre… alors déjà t’es pas vraiment tout à fait sur de toi à 100% (voir paragraphe précédent) du coup tu tâtonnes à fond sur ce qui peut éventuellement faire en sorte que le site se fasse filtrer sa mère. C’est énervant au possible – tu bosses en aveugle – ou presque… dans le brouillard on va dire. Mais le pire du pire avec un filtre c’est que quoi que tu fasses tu ne sauras pas si la situation s’est améliorée parce que tu ne sors d’un filtre que lors de la mise à jour de ce même filtre par les services du SQE. Vous m’avez bien entendu ! Ce qui veut dire en clair que si tu détectes bien le filtre, que tu agis vite, et bien. Et qu’en plus tu as de la chance parce que Google balance une MAJ toutes les semaines – impec’ tant mieux pour toi la vie est belle, les oiseaux chantent et ton site va revenir dans les SERPs rapidement.

Si par contre tu tâtonnes, et parce que tu tâtonnes, tu fais un peu des actions petit bras, et qu’en plus Google envoie une mise à jour uniquement quand il lui tombe un œil (et crois-moi ça peut prendre looooooooooooontemps) et bien là mon ami, tu peux passer la clé sous la porte et mettre tous tes employés au chômedu parce que ton site ca peut prendre des mois et des mois avant qu’il revoit la lumières du jour.

Crédit Photo http://www.maiswebmarketing.com/preparem-se-para-2014/
0 Partages

16 thoughts on “Penalité Vs. Filtre

  1. Yann

    Dans un cas comme dans l’autre, pénalité manuelle ou filtre algorithmique, la situation est si douloureuse à vivre que beaucoup préfèrent ne plus rien tenter aujourd’hui. Cet immobilisme est désespérant, et rester dans un flou artistique à chacune des étapes (comme c’est bien décrit ici : quelle est l’action qui a entrainé une réaction négative ? Prendre les dispositions qui nous semblent justes, re-vérifier tous les jours toute modification chez Google, compléter avec des actions coups de pousse, etc) est une vraie agonie. L’envie de tout envoyer balader et recommencer à zéro est souvent présente, mais c’est souvent inimaginable d’avoir à attendre une « période indéfinie » pour le client…

    Reply
  2. Alexandre SANTONI

    Juste totalement d’accord, pas plus. La pénalité, c’est brutal, mais tu sais ce qui se passe et tu sais comment travailler. Le filtre, c’est comme si tu devais rejoindre les cotes après avoir été jeté au milieu de la mer : tu vas probablement y arriver, mais tu vas peut-être prendre le chemin le plus long.

    Reply
  3. ludo

    Si je comprend bien le message du hangout : Les pénalités de filtres sont quand même attribuées, avant tout, a des sites pour lesquels plusieurs indicateurs ont été flagué comme de mauvaise qualité, donc des sites qui ont un peu poussé le SEO « à la con » sur plusieurs flancs. A part être mal conseillé par un SEO de merde, normalement, même un bon BlackHat sait passer les filtres. Donc un site pénalisé algorythmiquement, le mériterai quand même un peu.

    Reply
  4. Stéphane

    C’est dur de savoir pourquoi on a été filtré. Mais parfois, le plus dur, c’est de savoir SI réellement on a été filtré, parce que parfois, il peut seulement s’agir de concurrents qui sont simplement meilleurs que vous. C’est à s’en mordre les doigts. Et pendant ce temps là, ton chiffre d’affaire baisse et tu te demandes toujours si tu as été filtré ou non. Tu te demandes si quelqu’un te fait de l’ombre, ou si même toi, tu t’es déjà comporté en spammeur en ayant fait exprès ou pas. Pas facile de relever et traiter toutes ces questions. A grande échelle, des vies et des familles sont en jeu. Une perte dans les positions peut amener à une baisse de chiffre d’affaire et donc à des licenciements. On préférera donc les pénalités manuelles pour rebondir plus rapidement. Mais le mieux c’est d’être Google friendly dès le début.

    Reply
  5. convertic

    @Alexandre Santoni en ce qui me concerne j’aurais tendance à penser que dans 80% des cas, tu mourras de soif ou de faim à des milliers de km de la côte.

    PAS DE NOM = PPAS DE LIEN

    Reply
  6. Nico

    Je rejoins complètement l’état d’esprit de cet article : psychologiquement et techniquement, il vaut mieux être touché par une pénalité que par un filtre. Le filtre est fourbe, tu n’es jamais vraiment sûr qu’il est là, il te pousse à la faute, t’es dans le flou complet ! Avec une pénalité, en général la demande de réexamen est effectuée en 48h, donc tu sais exactement ce que tu as à faire et à quel moment ton site retrouvera son rank de croisière dans les serp.

    Reply
  7. coup d'oeil

    J’ai reçu une pénalité, mais pas annoncé sur GWT, j’ai pu m’en sortir en faisant le dos rond pendant plusieurs mois, cad plus de netlinking, mais plus de contenus, j’ai attendu que le site remonte sur des requêtes, pour reprendre mon netlinking et je suis presque revenu à la normal.

    PAS DE NOM = PAS DE LIENS

    Reply
  8. Patrice

    Dans le cas de la pénalité manuelle, il est quand même très difficile de revenir ( pas impossible, mais les efforts sont considérables ), avec le recul je m’aperçois quand même que ça semble laisser des trâces indélébiles, on est comme marqué au fer rouge.

    Reply
  9. kriss

    J’ai plein de mots doux qui me viennent à l’esprit quand je pense aux pratiques de google, mais non je les garde pour moi (ça ne changerait rien de toute façon).
    C’est quand même terrible de savoir qu’on est à la merci de gars qui peuvent nous rayer des listes alors que les grandes lignes des chartes sont respectées (pas de porno, pas d’incitation à la violences ou haine raciales, etc…).
    Et ils prônent le partage et la liberté ?
    Alors de base moteur de recherche, il devient censeur ?

    VIVA AMERICA !

    merci pour ton article et sympa ton style d’écriture 🙂

    Reply
  10. Laetitia

    La pénalité dite manuelle, quand on la subit, est un peu comme un avertissement, un carton rouge, mais on est pas exclu de la partie (généralement on sait ce qu’il faut faire pour rétablir la situation), à moins de persévérer dans le mauvais sens et d’obtenir plusieurs cartons rouge, lol…
    Mais il est vrai que le filtre algorithmique est souvent source de (gros) tracas permanent, essentiellement lorsque l’on a recours à des pratiques un peu bordeline : on se sent comme avec une épée Damoclès sur la tête, et bcp de stress lorsque le site perd en positionnement… et il est vrai que l’on a souvent recours à plusieurs « modifications » sur le site, qui parfois ne font qu’aggraver les choses…

    Reply
  11. theodore

    bonjour,
    je pense que le seo aura toujours une place importante ici
    il ya les mauvais et les bons .
    Les pratiques connues et partagés sont généralement bonne après le coup du filtre j ai du mal à encaisser le mecs a un site il ne décolle pas on lui dis tu site a un filtre par contre le site et vide zéro contenu ou très peu et il na jamais décoller pourquoi Google pénaliserais un site qui na aucun avenir bizarre non si il devais faire cela a chaque fois y aurais plus de site sur la toile .
    les pénalités tombe sur des site qui dérange ou qui on abuser mes qui on un trafic certain un mec avec un site qui fait 30 visite jours

    Reply
  12. DMS

    Aujourd’hui à apparaître dans google n’est plus une nécessité d’être trouvé si.

    PAS DE NOM = PAS DE LIEN

    Reply
  13. Duverger

    mille fois d’accord avec toi. Avec une pénalité tu sais ce qui t’arrive et tu sais comment travailler. Le filtre, c’est beaucoup plus pernicieux, tu sens que ça arrive et tu sais pas trop si tu doit faire et surtout quoi faire. L’image du boa constrictor est excellente.

    Reply
  14. JC

    On peut aussi passé à côté d’une pénalité manuelle en fait. Si je n’avais pas ouvert mes emails, je n’aurais jamais vu que je m’étais pris une pénalité en fait. Comme quoi, cette phrase au début du billet est très très vraie : « – alors oui il y a des niveau plus ou moins important de « punition » »

    J’ai bien un PR0 (liens factices… commentaires dofollow), mais niveau trafic, je n’ai subi aucune perte de trafic et la position de mes billets évoluent tranquillement. Après je n’ai pas 5000 VU en ce moment, mais plutôt 3000.

    Par contre, psychologiquement, la pénalité devient obsessionnelle jusqu’à ce qu’elle soit levée et vu que le quality rater, après 3 tentatives de levée ne me dit pas ce qu’il veut, je nage un peu et sans Keeg, je serai en train de monter un autre site.

    Reply
  15. Informatique Rouen

    Merci pour cette article..je viens de refondre mon site pro et en vérifiant mon Seo avec Open Site explorer je me suis aperçu que j avais de liens morts faut il les désavouer dans Google.?

    PAS DE NOM = PAS DE LIENS

    Reply
  16. batist

    Merci pour l’article.
    Par contre, lorsqu’un site est pénalisé et qu’il fait des désaveux de liens, cela ne revient-il pas à dire à Google que « Oui j’ai fait du référencement, attend je retire des liens »?
    Et derrière Google ne risque t-il pas de faire très attention aux nouveaux liens pointant vers le site, des suites d’une dépénalisation?

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.