Archive for avril, 2017

Bonjour à tous – je vais faire un aparté vis avis du SEO sur le muscle pour une fois. Il y a 10 minutes de cela je suis tombé sur ce post sur le mur Facebook d’un ami. Et c’est un texte que je trouve très juste je me permets donc de le diffuser en espérant qu’ils fera réfléchir.

« Beaucoup parmi vous, mes amis, écrivez depuis hier que vous allez vous abstenir au second tour. Vous exprimez votre dégoût, votre lassitude, votre déception suite à la défaite de la gauche – ou plutôt des gauches – au premier tour, et ces sentiments je les comprends. Ce n’est pas comme si j’étais sorti de ce premier tour enthousiaste ou rassuré. La suite de vos raisonnements – j’emploie le pluriel parce que les raisonnements varient selon les personnes – la suite, très franchement, je ne la comprends pas. Je ne la comprends pas parce que je pense qu’on partage les mêmes valeurs. On peut les retrouver dans la devise de la République, on peut les résumer autrement, mais fondamentalement on partage un idéal qui, s’il n’est peut-être pas forcément identique, est en tous les cas extrêmement proches, et convergent : un idéal d’ouverture, de solidarité, de progrès social, de respect de l’altérité, d’empathie, d’égalité des chances.

Je n’ai pas besoin de rappeler que le Front National prône l’inverse, vous le savez très bien, on le sait parce que, ensemble, depuis notre adolescence, on a insulté ses dirigeants, ri de leurs échecs, de leur corruption et de leur bêtise, manifesté contre, arraché leurs affiches, critiqué le bilan de leur action terriblement destructrice au niveau local, combattu leurs idéaux immondes par les mots et par les actes. Je sais que vous n’avez aucune intention de baisser les bras face à la peste brune. Je le sais parce que sinon, on ne serait probablement pas amis.

Or, dans le combat face à cette plaie, le vote ce n’est pas la seule arme, mais c’est une arme irremplaçable. Ça reste la seule qui ouvre la voie légitime au pouvoir, où les idées – bonnes ou néfastes – deviennent réalité, et façonnent les institutions et la société, dans un sens ou un autre. Ne pas s’emparer de cette arme, qu’on l’admette ou non, c’est laisser un boulevard à d’autres.
J’entends tout à fait le goût terriblement amer qu’a laissée l’expérience de 2002, l’impression d’avoir cautionné une politique qui n’était pas la nôtre. Je comprends qu’on rejette Macron et ce qu’il représente. Personnellement il ne m’inspire aucune sympathie, je le trouve fade, artificiel, pour tout dire mauvais – même si je me méfie aussi des fantasmes qui l’entourent. Mais en adoptant cette vision, rejetant dos à dos l’extrême droite et l’ultra-libéralisme, je pense qu’on se trompe de combat.

Là encore, ce qui se joue au second tour, ce sont nos valeurs. On peut abhorrer Macron et son programme, mais penser qu’il est autant un danger pour nous que Le Pen, penser que sa politique serait aussi destructrice pour nous et pour nos idéaux que celle de Marine Le Pen, je trouve que c’est se méprendre sur l’enjeu. Celui-ci est plus simple, plus puissant et plus profond: s’efforcer de maintenir un système démocratique ou laisser un parti qui fondamentalement antidémocratique accéder au pouvoir.

Car oui, il y a un risque que Le Pen gagne le second tour et accède au pouvoir. On ne sait pas comment se feront les reports de voix. Quelles voix, d’ailleurs ? Celles de Fillon, qui a plus que jamais mené campagne sur les terres du FN – faut-il s’attendre à un ralliement à Macron, présenté comme un pantin gauchiste ? Celles de Dupont-Aignan ? Celles de Mélenchon, infoutu de prendre position en son nom propre face à un parti fasciste ? Croire qu’on est à l’abri d’une victoire du FN serait orgueilleux, et ce serait surtout omettre que d’autres sont passés par là. La démocratie, on peut en sortir, y compris par la démocratie. Qui peut me garantir qu’un scénario à la Trump ne serait pas possible chez nous ? Un candidat populiste, conservateur, raciste, menteur, manipulateur, dangereux, face à un candidat du système, le candidat des élites, le candidat bien-pensant, libéral politiquement et économiquement ? ça ne vous rappelle rien ? Vous voulez demander aux abstentionnistes de l’élection présidentielle américaine si, avec le recul, ils assument leur choix ? Tout ce que je lis m’indique qu’on est prêts – sans doute pour des raisons éminemment défendables – à commettre le même péché d’orgueil.

Personnellement, je ne suis pas prêt à assumer ce risque. Les mesures liberticides, la banalisation et l’institutionnalisation du racisme et des discriminations, la mise à l’écart de franges entières de la population, la régression catastrophique aux niveaux social, culturel, économique ? Vous avez des doutes sur la pérennité de nos idéaux sous Macron ? En laissant le champ libre à Marine Le Pen ce n’est pas des doutes que l’on a, mais des certitudes. La certitude d’une société plus injuste, plus brutale, abominable, d’une négation de ce que nous sommes et de ce en quoi nous avons cru – et, je l’espère, en quoi nous croyons encore.

Voter ce n’est pas cautionner tout ce qui suivra, ça ne l’a jamais été, et ça ne nous lie ni à un « mouvement » ni à un homme. Mais c’est une première étape, nécessaire, pour continuer à incarner nos idéaux au lieu de prendre le risque fou de les voir réduits à néant parce qu’on les pensait, à tort, invincibles. »

Il n’y a pas longtemps j’avais déjà vaguement tweeté à propos d’un site soi-disant développé par des pointures de notre profession et pour la promotion « internationale » du SEO à la française. J’avais aussi mentionné à quel point il me faisait mal au c*l ce site tellement il avait l’air d’un p*tain de placeholder! Un site fait à la « Tout de suite j’ai pas le temps mais t’inquiètes ! je repasserai demain pour le faire par-dessus la jambe ».

Bref… je suis repassé sur le site là… Et rien n’a changé… c’est toujours de la m*rde… Et ça me fait toujours aussi mal de le voir ce site. Parce que d’un côté on a Walid  qui place la french touch SEO sur la carte du monde a la force du poignet. Et de l’autres on a un site de glandu qui nous fait tous passer pour des baltringues. Au passage surtout les mecs qui ont leurs trognes sur le machin… et à mon avis ça leur rend pas justice… Anyway. Le truc bien par contre avec la bouse immonde c’est que ça nous donne au moins une sorte de cas d’école de ce qu’il en faut pas faire quand on veut se lancer à l’international:

Read the rest of this entry »