L’aventure du e-commerce en fascine plus d’un. Les innombrables publicités intempestives attirent les TPE ou jeunes entrepreneurs soucieux de découvrir l’astuce miracle pour qu’ils gagnent eux aussi 3 000 € par mois sans rien faire. Nous savons tous que cette recette miracle n’existe pas et qu’avant d’atteindre cette somme, il est important de prendre conscience que se lancer dans le e-commerce n’est pas si évident que cela en a l’air. Pour cela, il faut réfléchir efficacement à la stratégie à mettre en place et quels sont les points sur lesquels il faut se concentrer.

Réaliser une étude de marché

Si vous pensez que votre idée est unique, vérifiez qu’elle n’a pas déjà été prise par un autre. Lorsqu’une entreprise se lance dans la réalisation d’une boutique en ligne, bien souvent elle passe à côté de l’étude de marché. Grosse erreur ! Cette étude est justement là pour analyser la viabilité du projet. Le marché est important et le nombre d’e-commerce croît de plus en plus chaque jour. Si vous décidez de vous lancer dans un projet comme des milliers d’autres personnes, cela sera plus compliqué que si vous n’êtes qu’une centaine.

Avant de concevoir votre boutique, voici donc des questions auxquelles nous vous conseillons de répondre :

quels sont mes concurrents ?

quels sont les prix pratiqués ?

est-ce que je propose des produits ou services différents ?

quels sont mes frais de port par rapport à eux ?

Ces quelques questions vous aideront à déterminer si oui ou non il est viable de se lancer dans le e-commerce. Une étape indispensable avant même de penser aux couleurs de votre design.

Concevoir son e-commerce

Avec l’aide de professionnels ou tout seul, une fois que votre projet peut démarrer, il est temps de se concentrer sur sa réalisation. Entre le choix du CMS, le design, le stock à proposer sur le site, les prix pratiqués ou encore les frais de transport, il y a pléthore de choses à penser. Si vous vous tournez vers une agence ou un freelance pour vous créer votre site Internet, cela est déjà un bon point, car vous ne devrez pas penser à tout. Néanmoins, certains éléments seront tout de même de votre ressort. Des outils / modules existent pour vous accompagner et vous permettre de vous concentrer sur la recherche de clientèle et la gestion de votre comptabilité :

Amazon et son service FBA pour la gestion de stock, d’envoi de commande, de service client, retours de produits…

envoi d’emails automatiques de relance de paniers abandonnés.

passerelle entre votre logiciel de caisse et votre boutique.

Mettre en place les bonnes actions de référencement

Le référencement (qu’il soit payant ou naturel) est une stratégie de webmarketing très efficace. Et ce n’est pas chez le Muscle que l’on vous dira le contraire. SEO, SEA, SEM, ou Social Media, ils sont tous très intéressants et se doivent d’être exploités au maximum. Une boutique en ligne qui vient d’ouvrir ses portes sur le web est inconnue par les moteurs de recherche et les clients. De ce fait, si aucune action de référencement n’est mise en place, il se peut qu’elle le reste.

Pour une boutique en ligne, les actions peuvent être nombreuses et réalisées en interne ou avec une agence spécialisée dans le référencement. Ci-dessous, voici un listing de quelques actions qui nous semblent des plus importantes :

mise en place d’un blog d’entreprise avec des articles de fond. Le blog montrera l’expertise de l’entreprise et permettra aux visiteurs de communiquer rapidement avec vous.

création de campagnes publicitaires sur Google Adwords, Facebook Ads ou encore Twitter Ads en fonction de votre secteur. En optimisant convenablement vos campagnes, votre investissement sera rentable.

bien remplir les fiches produits sur des mots-clés apporteurs d’affaires.

optimisation correcte des metadonnées et des images.

Ces quelques conseils vous aideront à réussir votre e-commerce. À vous ensuite de jouer afin de tout faire pour que votre activité puisse pleinement s’épanouir sur Internet.