link-popularity

Il y a une semaine de cela a peu près, j’ai été contacté par Virgil Juhan du JDN pour donner mon avis sur le sujet suivant : « l’importance des liens décroit elle » . A ma grande surprise, ce matin l’article était déjà publié – C’est qu’ils font les choses vite au JDN. Et je dois avouer que je suis un poil déçu par les coupes qu’à réaliser Virgil au sein du texte que je lui avais envoyé parce qu’elles tronquent véritablement le sens de ma réponse.

Alors attention ne me faites pas dire ce que je ne dis pas :

  1. Virgile m’avais prévenu que si c’était trop long il devrait couper
  2. Ma réponse était 2 fois trop longue par rapport a la longueur demandée
  3. Il était pressé par le temps (moins de 2 jours entre réception de mon texte et publication)
  4. Nous n’avons pas eu le temps de discutter des coupes faites dans l’article
  5. Il faut avouer ce n’est pas tout le temps facile d’y voir clair dans le bordel de mes idées
  6. Virgile a possiblement du faire une relecture du texte pour virer mes fautes d’orthographe histoire que je ne passe pas pour un annalfab… un analpha… un illettré !

Donc je n’accuse personnes de rien. Virgil n’a pas « trahi » mes propos comme M6 avait pu le faire avec ceux de Manuel Cebrian.  Virgile a fait ce qu’il a pu avec ce qu’il avait, Il a fait les coupes en tentant de respecter au plus pres ce que j’avais dit en substances dans  ma réponse.

Ceci dit je pense qu’il est tout de même nécessaire que je me penche un peu sur un article histoire de préciser ma position sur le sujet pour clarifier un peu les choses.

Cet article n’est pas une critique du JDN – c’est une précision de ma pensée sur le sujet. 

Le SEO est un tout

C’était mon intro aux réponses que j’allais donner et pour le coup il n’y a quasiment pas eu de coupe dans cette partie.

A mes yeux le SEO c’est un tout. Le SEO repose sur 4 piliers majeurs : La technique, La sémantique, le Off-site et les paramètres « clients ». Et il faut travailler sur tous ces points si vous voulez avoir des résultats. Après on peut débattre des plombes sur quel paramètre ou quel autre a le plus d’importance, le fait reste que si tu optimises tes liens comme un fou mais que ton site est une daube au niveau contenu et / ou technique tes résultats seront moins bon que ceux du mec qui a certes moins de liens mais un bon site. Et vice et versa.

L’importance des paramètres SEO est relative

La seconde partie de mon intro – et la encore peu de coupe dans cette section.
L’impact de certains paramètres SEO peut « varier » selon le niveau de concurrence de votre thématique ou selon le niveau d’optimisation des autres paramètres SEO sur votre site.

Si votre site est très populaire vous aurez moins d’effort à faire au niveau des textes pour obtenir des résultats, de la même manière, si vous avez de bons textes ou un site techniquement bien foutu et rapide vous aurez possiblement besoins de moins de liens pour ranker etc… etc… etc… Il n’y a pas de limite absolue à l’optimisation d’un site, on peut toujours améliorer un texte, avoir un site plus rapide, mieux foutu, avoir plus de liens. Il est impossible d’isoler totalement un paramètre SEO pour dire « c’est celui-là le plus important ».

Je vous mets ensuite les questions qui étaient posées et les réponses que j’ai fourni.

Les liens sont-ils l’un des facteurs les plus puissants pour référencer une page.

C’était la 1ere question de l’interview – un grosse coupe dans ce paragraphe notamment sur l’exemple que j’avais cité.

« Est-ce que les liens sont un facteur puissant au sein d’une campagne SEO : Oui bien entendu.
On a d’ailleurs récemment vu une d’étude faite par Viperchill qui a montré qu’une campagne de Link building corporate simple avait permis à certaines compagnies de publication de dominer les SERPs. (http://www.viperchill.com/google-control/ )
Maintenant je vais radoter un peu mais – le référencement repose sur 3 piliers principaux (et un quatrième en cours de développement) et il faut tout couvrir. »

Est-ce même (ndlr – les liens), selon vous, le facteur le plus puissant ?

Ce n’est pas vraiment une grosse coupe à ce niveau mais comme les questions ont été viré de l’article et les réponses agrégées on peut avoir du mal à suivre. Ma réponse :

« Est-ce que la popularité est le facteur le plus puissant …. hmmmm … les liens sont un facteur important. Ils l’ont toujours été dans notre monde « Googliens » mais non je ne peux pas dire que c’est LE facteur le plus puissant. »

NDLR : je vous renvoie aux 2 premiers paragraphes si vous voulez en savoir plus sur les raisons de cette reponse.

Son importance a-t-elle baissé ?

Là il y a eu une grosse coupe et c’est surtout cette coupe qui me fait sentir que ma réponse a été en partie tronquée surtout par rapport à l’extrait qui titre mon intervention « Google a sifflé la fin de la récré »:

J’avais répondu:

« C’est plus compliqué que cela. On devrait plutôt dire que le rôle de la popularité dans l’algorithme de classement s’est affiné et que la façon de créer des liens à changer.

Si on reprend historiquement : Il y a 6 / 8 ans c’était la course au lien, du grand n’importe quoi! Les sites de « CP » poussaient comme des champignons, idem pour les annuaires, les link-wheels, etc… C’était les grandes années du « scrap & blast ». Tout le monde y aller de son petit « plan ». Et puis Google a sifflé la fin de la récré avec Penguin.

Avant Penguin, ce n’est pas que les liens avaient plus d’importance ou moins d’importance que maintenant, c’est juste que la création de liens était un levier facile, rapide et pas cher pour aller chercher des rankings. »

Les 2 derniers paragraphes n’ont pas reçu trop de coupe

D’autres critères ont-ils pris une importance nouvelle, et comparable, voire supérieure ?

«Au jour d’aujourd’hui et à mes yeux non. SI on a les reins assez solides et l’esprit assez clair pour passer outre les tendances: impact du SMO, Content Marketing, retour au SEO technique, SEO mobile etc… On se rend compte rapidement que le SEO et surtout l’équilibre entre les différents paramètres SEO n’a pas tellement changé sur les 10 dernières années.»

Le Machine Learning par exemple ?

«Aujourd‘hui non – Gary Illes en a même plus ou moins fait l’aveu au SMX advanced ou durant d’autres conférence. Le « machine learning » pour le moment ca concerne surtout les requêtes de « franges », mal comprises par le moteur de recherche. On pourrait presque l’assimiler à une amélioration du filtre sémantique. Apres pour ce qui est du futur, c’est une autre paire de manche, est-ce que j’aurais la même réponse d’ici à 5 ans, je ne pense pas.»

Voila j’espere que ce petit récapitulatif résume un peu mieux ma pensée – si vous avez un point de vue différent – lachez vous dans les comm’s