referencemennt-black-white

Au cours de mes pérégrinations de veille sur la toile je suis tombé sur le blog de Lionel Clément qui parle de rédaction de contenu et 2 articles qu’il a écrit m’ont spécialement accroché l’œil – Faut-il céder aux sirènes du Guest Blogging ? et Rédaction web SEO : vous parleriez à votre grille-pain?. Et je dois dire que ces articles m’ont laissé très ambivalent parce qu’il faut bien dire que dans ces articles Lionel écrit beaucoup de choses très juste dans le concept… mais aussi, parce qu’il a une vision à la fois possiblement un peu limitée et très (trop ?) manichéenne de notre métier, beaucoup de choses fausses. Et du coup c’est dommage parce que cela altère je trouve la qualité d’articles qui sont sommes toutes plutôt bons tout du moins dans les grandes lignes.

Dans cet article je vous proposerai de revoir certains points piochés dans les articles originaux pour en relever les erreurs, en essayant de soulever la raison spécifique pour laquelle ce que Lionel dit est faux. Nous soulèverons aussi les points tout à fait justes dont Lionel parle (et les raisons pour lesquelles ces concepts sont bons).

Faut-il céder aux sirènes du Guest Blogging ?

Si je devais résumer cet article en une phrase ce serait :

« Revenons aux sources du Guest Blogging – ou Guest bloggons intelligent»

A priori tout jusqu’ici tout va bien. On serait plutôt sur la même longueur d’onde Lionel et moi.
J’applaudis même des 2 mains le dernier paragraphe qui traite des bonnes pratiques du guest blogging et la petite charte qu’il donne.

CHARTE-GUEST-BLOGGING2

Là où j’ai tiqué par contre c’est sur le point numéro 7 de la charte. Qu’est-ce que cela veut dire :

« Ne confiez pas les stratégies d’acquisition de liens, si vous êtes une entreprise, à des agences de référencement !»

En premier lieu – si tu fais de l’acquisition de liens c’est que tu fais du référencement, ou alors tu appelles cela autrement – genre tu fais du display Media, ou de l’affiliation ou n’importe quoi d’autres comme système de pub qui placerait un lien (direct ou non) sur un site.

Ensuite on parle de quelle agence de référencement ? Y’en a des bonnes qui font de l’acquisition de liens tout à fait correcte, y’en a des moins bonnes qui font de la merde aussi ! Mais de là les mettre toutes dans le même panier il y a un pas que je n’aurais pas franchi.

L’autre gros point sur lequel j’ai un vrai souci dans l’article c’est l’exemple de base sur lequel il part. Lionel nous raconte qu’il a reçu une sollicitation de la part d’une agence pour une publication sur son blog qui concerne la rédaction Web. Sollicitation à laquelle il a répondu mollement mais positivement et qu’il a ensuite reçu un texte a publier tout moisi, dans un français encore plus pourri que le mien, rempli de fautes et de liens vers des site Pr0n et Gamble.

Encore une fois j’ai envie de dire de quelle agence est-ce que ça vient ??!! Quelle est l’agence de SEO sérieuse qui enverrait un texte moisi, avec des liens sans aucun rapport avec la thématique, Gamble et Pr0n de surcroit et un lien vers elle-même en prime? De plus si on s’en réfère a de nombreuse pratique décrite chez Marie-Aude K. – le Guest blogging moisi est loin d’être un pratique des agences de SEO uniquement. Il aurait donc été de bon aloi de modérer un peu le propos vis-à-vis des « agences SEO »

C’est un peu comme si je faisais moi un article qui dirait :

« L’emailing c’est de la merde, j’ai reçu il y a peu une pub pour un produit miracle pour faire augmenter la taille de mon pénis, non seulement j’ai toujours une petite b1te mais en plus j’ai plus un rond !!! Tous les gens qui font de l’emailing c’est des escrocs ! »

Si on prend des cas extrême et qu’on amalgame avec le reste de la communauté on peut arriver à des jugements biaisé.

Lionel tu dis toi-même dans ton article que tu es « littéralement assailli » de demandes, tu aurais pu faire un tour du pool avant de balancer à tout venant que les agences SEO sont bonnes à jeter à la poubelle. Je veux bien que tu défendes ton business mais faut pas pousser. Surtout qu’il est tout à fait possible de combiner qualité éditoriale et SEO friendliness.

Rédaction web SEO : vous parleriez à votre grille-pain?

Là encore si je devais résumer l’article en une seule phrase ce serait :

REDIGEZ-CONTENU-INTERNAUTESOui, Oui, Oui et encore OUI ! Surtout quand on parle Comme dans l’article de la rédaction d’article de blog. Et crois-moi c’est quelque chose que les agences de référencement « sérieuses » rabâchent à longueur de temps à leurs clients. Si j’avais eu 1$ à chaque fois que j’avais dit cela a un client…

Oui ! Mais… ! Là encore Lionel tu pousses le raisonnement trop loin – le blog, comme je l’explique dans mes conseils a 2 jeunes blogueuses c’est une entité bien spécifique sur le web qui en tant que telle n’a pas véritablement vocation à ranker. L’article de blog est éphémère par nature et comme le SEO se joue sur le long terme, l’impact d’un blog doit par conséquent être indirect vis-à-vis d’un site avec lequel il est associé (et ce site pouvant être le blog lui-même mais cela va être trop long à expliquer).

Et du coup quand tu dis « Ecrire pour les moteurs de recherche, disons-le tout net, n’a strictement aucun intérêt, ou plutôt, pour être précis, n’en a plus du tout. » C’est Faux! En tout cas pas dans un contexte général. En outre, écrire pour les moteurs peut se faire main dans la main avec une bonne qualité éditoriale tout simplement parce qu’un SEO sérieux va prendre la page ans son ensemble et saura à la fois combiner les besoins des moteurs et les besoins internautes. C’est d’ailleurs j’espère ce que tu fais dans ta presta de « rédaction Web SEO ». Au passage je te dirais aussi que de nombreux SEO – dont moi – ne se disent pas rédacteurs et que le travail de rédaction optimisé se fait en collaboration avec des services marketing qui eux ont tout à fait conscience de ce qu’est un texte « sexy ».

Ensuite tu dis quand même pas mal de choses plus ou moins fausses je vais te citer :

« Moquez-vous des résultats de recherche ! Apportez des réponses ! » Par exemple. Alors là je dirais OUI et NON. Tu avoueras que faire de la rédaction Web SEO tout en se moquant des résultats des moteurs de recherche c’est paradoxal. Si véritablement on se cogne des moteurs on fait de la rédaction « tout court ». Donc il faut faire gaffe aux résultats mais il ne faut pas fixer sur les résultats.

Tu dis ensuite : « ce qui est écrit sur une page web a moins d’importance que ce que les internautes disent à propos de cette page web ». Ça a été vrai a une époque où le lien était quasi tout puissant mais ça l’est de moins en moins – c’est d’ailleurs depuis que le Off-site a perdu de l’importance dans l’algo qu’on parle de « content Marketing » parce qu’il faut bien te dire une chose Lionel c’est que sans SEO il n’y aurait pas de content Marketing.

« Facebook, Twitter et Google+ : les nouveaux outils de votre référencement »
NON – la tu Confonds corrélation et causalité. Et je te renvoie à l’excellente vidéo d’e-penser qui explique tout cela. Mais pour résumer ma pensé : « Les sites partager ont tendance à mieux ranker (Corrélation), mais ça ne veut pas dire que c’est parce qu’ils sont partagés qu’ils rankent mieux (Causalité) » Les média sociaux n’ont aucun impact direct sur le positionnement d’un site et encore moins Google + – voir article abondance et ses articles connexes.

Je te félicite au passage pour les résultats que tu as obtenu avec ton autre blog – et je pense que ça a d’ailleurs été le sujet de la conférence « #riencomprendu a Google » de Sieur XavFun  au SEOcamp mais c’est encore une fois une discipline différente du SEO, c’est de la génération de trafic, c’est bien, il faut le faire mais comme pour la rédaction de contenu, il ne faut pas le faire dans le but de gagner des positions. Les média sociaux ne sont pas « les nouveaux outils de votre référencement ».

« Laissez donc tomber la rédaction web SEO » – Ben non si on fait ça tu vas perdre 30% de ton chiffre d’affaire http://ecritoriales.com/redaction-web-seo-grenoble/ – faut pas déconner je veux pas te coller au chômage. 😉

En conclusion

En conclusion Lionel, sur les grandes idées nous sommes d’accord. OUI ! Il faut mettre l’internaute au premier plan. OUI ! Il faut écrire pour eux en premier, OUI! Il faut penser à eux dans le processus d’acquisition de liens etc… etc… etc… Et je pense que tes intentions sont bonnes dans la rédaction de tes articles. Par contre si on regarde le détail, ça ne va plus, ton message est biaisé par un point de vue trop absolu (et un poil anti SEO non ?). Il faudrait que tu modères ton propos car tout n’est pas noir ou blanc dans la communauté SEO et dans ses pratiques, il y a tout un tas de nuances de gris et on y trouve du mauvais certes, mais il y a aussi du moyen, du bon et du très bon.