2e conf’ Technically Speaking: Advanced Technical SEO Issues

1er intervenant – Maile Ohye de chez Google nous donne une overview de la nouvelle fonctionnalité des robots Google qui sont maintenant capable d’exécuter les javascripts – et croyez-moi ça change beaucoup de choses car il va falloir faire beaucoup plus gaffe à ce qu’on veut planquer ou non dans les Javascripts et notamment les liens – qui était auparavant “nofollow” (ou plutôt non exécuté… enfin officiellement) puisque javascript mais aussi les CSS et les scripts gérant la mise en page.
D’après les techies de chez GG le fait d’exécuter les scripts permet à GG de voir un peu comment est foutu votre site – en lieu et place d’un gros bloc de texte – de voir si l’user expérience est bonne et dans le long terme d’utiliser « peut être » ce paramètre dans l’algorithme. C’est aussi une fonctionnalité qui devrait régler les soucis avec les éléments en Ajax (textes, navigation etc…).
Joke du jour – mince fini les pages sat’ redirigées en javascript !

Maile va aussi nous faire tout un speech sur le passage en HTTPS et sur le fait que d’dorénavant HTTPS est aussi search friendly que le http – et par extrapolation je dirais même que si GG pousse le HTTPS dans le futur il y a des chances que HTTPS soit favorisé par rapport au http.

Tip du jour : Si vous passez en HTTPS – mettez tout en 301, pensez à bloquer la version http (duplicate), pensez à coller toutes les ressources en HTTPS et enfin pensez à passer vos canonical vers le HTTPS.

Eric Wu – Ajax et SEO

La pour le coup on sort un peu de ma zone de confort avec Ajax – perso j’aime pas mais Ajax est un bon moyen de rendre votre site plus rapide – et pour les version mobile, les stats montre que les utilisateurs préfèrent les infinite scroll … Donc Eric nous a présenté tout un tas de tips and advice sur les best practices au niveau Ajax en SEO friendly (infinite scroll, galeries, etc …- et je dois dire que si techniquement j’étais un peu perdu, au niveau UX les exemples montrés déchiraient leurs mamans.

Cliquez la pour la presentation de Eric WU – 

Bill Hunt – améliorer le crawl et l’indexation

Back to basics – si votre site n’est pas bien crawle… vous ne serez pas indexé et si vous n’êtes pas indexé vous ne rankerez pas… rien de révolutionnaire mais de bon rappels sur toute les petites erreurs qu’on peut voir dans le crawl et croyez-moi il y en a beaucoup. Enormément de petits Tips à ce niveau – gaffe au Upper/lower case dans vos URLs – soyez sur que toutes vos pages sont en canonical, les sitemaps ne doivent lister que les canonical, faites hyper gaffe au 404 et au soft 404 surtout. Rappelez-vous que les moteurs ne remplissent pas les formulaires donc faites attention avec votre navigation à facette. Conférence très intéressante pour moi puisque je suis en pleins dedans en ce moment sur les sites que je gère… de plus la conférence est très exhaustive tout y est passe ca permet de se faire une bonne petite checklist.
Pour rappel : L’optimisation du crawl et de l’indexation permet d’être sûr que vos pages produits « actives » sont actuellement indexées. Si vous gaspillez les ressources de Google au niveau du crawl, que l’intégralité de votre site n’est pas crawle ou que Google indexe des 404 par exemple – vous perdez du potentiel de trafic longue traine. Plus à un niveau plus globale cela joue sur la qualité générale de votre site et vous risquez de ranker moins sur les requêtes plus génériques.

Conf’ 3 – Innovative Success Metrics For SEO

Jeff Sauer – Not provided

Présentation sur une nouvelle approche sur comment passer le “not Provided” via Google analytics ou plutôt par moment sur comment faire du reporting GG analytics : première chose – il semble que GG webmaster tool ne donne pas des données exacte ! WHAAAAAAT ! J’enfonce une porte ouverte je le sais, mais les chiffres montre que grosso modo il y a des différences jusqu’à 50%.
Jeff part du principe que les clients / management se fout des mots clés – ils ne regarde que le chiffres de profit – « c’est pas faux ».

  • Déjà vous pouvez toujours faire le reporting qui prouve la valeur du SEO – trafic / conversion 
  • Secondary dimensions – pour voir les landing pages du not provided
  • Creation de filtres dans une nouvelle vue du compte et mise en place des filtres pour re-ecrire les not provideed en « NP /pages » 
  • Custom dimensions – attention à creuser mais il est possible d’importer un max d’info y compris externe dans GG analytics pour les compiler ce qui permet d’avoir des vues des landing pages par exemple avec les titres, les h1, les longueurs de pages etc…et donc avoir une meilleur de de quel MC a genere les visites. Et ensuite de jouer sur ces paramètres pour optimiser les rankings (et le trafic)

Les 2 derniers point sont plus oriente SEO business et mois « SEO »car plus utile pour prouver la valeur des campagnes SEO

  • Donnes demographiques – intéressant puisque possibilité de voir les âges, genre et faire ensuite le tri pour voir les poches de clients qui valent le plus profitable et on peut d’ailleurs compiler cela ensuite avec la technique précédente.
  • ROI est généralement calcule sur la base des dépenses et des revenues. Mike conseilles de creuser plus sur les ROI en y ajoutant les couts produits, fixes etc … pour arriver ensuite à un ROI base sur le profit pur. Pas forcément facile à mettre en place mais quand c’est possible il est possible de donner une meilleure vue au client / management sur la valeur réelle de la campagne SEO.

Présentation ICI

Kerry Dean

Il commence par une sorte de plainte du SEO sur le nombre de données et KPIs et de rapports que nous SEO, somme susceptibles de générer. Le reste de la présentation se passe via SEMRush, excel et une double chiée de « pivot table » pour voir les tendances sur les nombres de Mots clés qui rankent en comparaison du nombre d’URLs qui rankent sur les mots clés cité précédemment. Point de trafic ici juste la possibilité de voir l’évolution de la visibilité du site sur les MC les plus important pour le business. Alors ça ne vous donnera pas exactement les mots clés qui vous envoie du trafic mais sur les tends vous serez vraiment capable d’avoir une idée de la visibilité votre site et comparer jusqu’à janvier 2012. Par extrapolation le trafic devrait voir les mêmes tendances que votre visibilité – si non- c’est qu’il y a un vrai souci. Au final une présentation plutôt intéressante sur le processus.. Je vais voir si je ne peux pas chopper le PPT car le concept entier est difficile à mettre en valeur dans un article.

Présentation ICI

Découverte du Jour – Google Mobile et Bing Mobile commencent a envoyer une partie du trafic search directement sur les Apps de certaines compagnie en lieu et place de leur site (debut du programme Avril 2014) – Pensez donc à traquer le trafic sur vos Apps car certaines compagnie ont déjà pu noter une baisse de traffic sur le site compense par une hausse de trafic sur l’app. Ce qui ouvre encore de nouvelles possibilités en terme de marketing et notamment UX, App Vs Website.

Cory Haldeman

« Le but du SEO est de matcher un produit a un client au moment ou ce client le cherche » cette dernière présentation de la part d’une grosse huile de Verizon wireless est très bonne mais totalement non liée au SEO et plus oriente pur business et comportement internaute – comment faire pour amener un client chez nous au bon moment e sur le fait que plus on monte dans l’échelle et plus les rapport ont des KPI de micro KPI (CTR, RANKINGS, Conversion rate etc …) pour les exécutifs (SEO, PPC manager etc…) a macro KPI (pognon) pour le management. Bonne présentation donc mais je ne m’étends pas trop dessus.

Dernière conférences –Ask the SEO’s

Session Q&A entre SEO animée par l’excellent Danny Sullivan qui ont couvert de nombreux sujets :

 

  • Internal linking est toujours un bon moyen de ranker – réponse OUI ! Pour plus d’info se reporter au cocon sémantique en partie mais aussi a d’autres articles – pas besoin de développer trop sur ce sujet.
  • Est que les nouveaux TLD .pizza, .paris etc … vont aider à ranker – réponse du panel – a priori NON… historiquement GG et les autres ont toujours donné plus d’importance au NDD sans vraiment prendre en compte le TLD. Les panelistes ont aussi insisté sur le fait que cette technique aurait pu être quelque chose de sympa en 2000 / 2003 mais que maintenant… meh… ça sert à rien.

ATTENTION TT DE MEME – pour des raisons de Branding il faut être un peu défensif pour éviter que quelqu’un acheté un www.mamarque.pueducul ou toutes autres extension qui pourrait être défavorable à la marque. (encore un bon business pour les domainers.

  • Quand est-il temps de lâcher l’affaire (panda, pingouin, etc…) … A priori d’après les panelistes quand ce n’est plus une question de changer quelques détails ici et là ou même que les modifications commencent à toucher plusieurs types de paramètres … il est temps de se poser la question de savoir si on doit arrêter les frais
  • Question à moi (enfin reprise d’une questionanonyme mais peu précise par moi) – est ce que je dois sacrifié un site « petite sœur » (site presque duplicate au niveau des produits / marque différente) pour le bien de la grande sœur ou dois-je donner plus d’amour a mouton noir de la famille pour truster les SERPs avec plusieurs sites … Pas de réponse claire – ca dépend … je dois juste faire gaffe au ratio risque opportunité… arf … ça m’avance pas avec mon souci mais au moins j’ai posé une question qui a fait débat. 
  • Matt Cutts dit toujours « contenu contenu contenu » est ce que vous reposez vos efforts sur seulement du bon contenu – je cite les panelistes d’une voix – «rires …. NON ! » (Z’aureiz du entendre le ton – fallait être la).

Il y a eu d’autres question mais ca a vite et j’ai pas tout écrit… j’étais occupe a écouter ce que disaient les gens (un peu … quand meme) 

Quelques belles rencontres durant e SMX – Danny Sulivan – ce gars est juste énorme…accessible et sympa. Adam Audette, idem une mega stardu SEO, un gars super accessible et une superbe vision du métier enfin Rob woods accessible, solide et direct, ouvert a la discussion.

Voila le SMX Seattle c’est fini et je recommande a tous – si vous pouvez y aller … allez-y ce que vous n’apprendrez pas en « ON » vous le verrez probablement en « OFF »! … une grande expérience.