Il y a des articles que tu vois lors de ta veille de temps en temps, et quand tu les lis et tu as quasi instantanément envie de te taper la tronche contre les murs et surtout de baffer le mec qui l’a pondu jusqu’à anesthésie totale de ta main.

J’étais en train de taffer sur 2 autres articles plutôt sympa, un sur le référencement local et l’importance des listings locaux de Google et un autre sur un outil de reporting maison et bientôt disponible en France quand je suis tombé sur l’article de Sébastien Monnier « Le linkbuilding est mort, vive le linkmarketing »  (rien que le titre m’amuse). Et cet article rentre tout a fait dans la catégorie des bouses d’auto-promo-masturbative qui ont tendance à me faire grimper au plafond et je vais vous expliquer pourquoi .

Pourquoi est ce que je m’énerve (encore)

Je n’ai rien contre le fait qu’une agence ou un indépendant se serve de son blog pour faire l’autopromo de ses services. J’en ai déjà parlé dans un article précédent. Nous ne tenons pas des blogs juste pour la beauté du geste, c’est naturel de temps en temps de se faire mousser un peu histoire de montrer au reste du monde la taille de son muscle référencement.

Non ce qui me dérange c’est plutôt que l’article en question est un cas d’école dans la manière qu’ils ont de prendre les gens pour des tanches trisomiques et de faire passer le reste de la communauté SEO pour des chacals malhonnêtes et/ou incompétents en analysant un aspect de notre métier par le petit bout de la lorgnette, en appuyant bien fort sur les mauvaises pratiques d’une minorité pour les faire passer comme générales, puis ensuite de redéfinir un best practice appliquée par la majorité d’entre nous, en illustrant son point avec des exemples UTOPIQUES, qui ne sont pas forcément applicable pour votre business et en renommant cette pratique avec un terme « funky » histoire de faire croire qu’on est un pionnier a la pointe du truc.

SEO, SEA, SEM, SMO, Link baiting, link building etc … Le référencement regorge déjà de termes plus ou moins funky et compris (ou non) par le plus grand nombre. Etait –ce bien la peine d’y ajouter « Link Marketing » je vous laisse seul juge.

Amis prospects : «LE REFERENCEMENT C’EST DIFFICILE MAIS CE N’EST PAS COMPLIQUE !»  - Ne vous laissez pas endormir / enfler par des termes pompeux que peuvent utiliser certaines agences ! C’est de la poudre aux yeux !  Et je vais vous le prouver en revenant sur les différents points de l’article de Sébastien Monnier et e lui mettant sa tête dans son propres caca – ca lui apprendra au passage a ne pas publier les commentaires qui ne vont pas dans son sens sur son blog.

Alors c’est quoi le  « Link Marketing »

Selon Sébastien Monnier le Linkmarketing a la définition suivante:

« Le linkmarketing consiste à diffuser des informations intéressantes dans le but d’obtenir des liens entrants, des mentions ou des citations. »

Maintenant penchons nous sur la définition Wikipédia du « link Baiting »en anglais dans le texte et connue de toute la communauté des référenceurs depuis au moins 2006.

« Link bait is any content or feature, within a website, designed specifically to gain attention or encourage others to link to the website. »

Ooooooooooooooooh!!??? Mais dites moi donc! C’est EXACTEMENT LA MEME CHOSE !!!!

Attendez ! Attendez ! Je veux jouer moi aussi !

« L’ACDR (Advanced Circular Rotating Device) est un organe ou pièce mécanique de forme circulaire tournant autour d’un axe passant par son centre et qui permet le déplacement facilité de véhicules en transformant une force translative en force rotative. »

Sebastien Monnier continue ensuite sa définition du « linkmarketing » en l’opposant a celle du « link building »

Alors attention accrochez vous – Je Cite :

« Contrairement au linkbuilding traditionnel qui se focalise sur l’obtention de backlinks à tout prix en grande quantité sans prendre en compte la spécificité du lien, le linkmarketing met l’accent sur des contenus intéressants qui serviront de support pour la création d’un lien ou une mention de votre marque. »

Sous- entendu – « nous on fait du link marketing et tous ceux qui font du link building c’est des connards qui cherchent à vous enfler ! » Et on va même mette les points sur les i avec le tableau suivant : Je vous conseille de lire les parties que j’ai mis en avant – au passage ce fera surement plaisirs au p’tits gars de chez Yooda d’être mis au même niveau qu’Xrummer ou SEONuke – Y’a de l’amour dans l’air.

La seconde partie de l’article est une suite de conseil (plutôt pas mal d’ailleurs) sur les best practices du link baiting.

L’utopie « Link Marketing »

Dans l’absolu je suis plus ou moins d’accord sur le fait que les liens link baits c’est ce qu’on peut avoir de mieux – mais y aura-t-il un SEO pour dire « les liens obtenus naturellement ? C’est de la merde ! »  seulement voila Quand on s’appelle GoPro, comme dans leur exemple, balancer de la vidéo qui déchire et qui buzze sur le web, c’est « business as usual ». Quid du client qui vient vous voir avec un hôtel a Paris ? Ou le cas d’un de mes clients au Texas qui vend des tubes pour les opérations de forage (les même tubes que les autres, au même prix, tout est standard) – Vas y! Crée du contenu qui va buzzer mon pote… Je t’attends!

J’ai moi même travaillé pour un site de gambling et pour le lancement de leur site il ont créer un buzz énorme avec un vidéo, et oui, ils ont pris du lien en pagaille, et du trafic a plus savoir qu’en foutre – je vous met le lien – http://www.youtube.com/watch?v=9_eFc25BGgk .

Mais ca leur a couté plus d’1 Million de Dollars cette petite opération. Du coup j’aimerais bien savoir comment Sébastien Monnier compte  faire pour gérer un client qui arrive avec un Budget SEO de allez soyons généreux 15k euros pour l’année (onsite ET offsite)? Combien de lien vont être générés via son précieux link marketing ? Entre la génération des contenus, le temps passé a faire de l’outreach de bloggueur, de site et caetera…  le link baiting ca a un cout, un vrai et contrairement a ce que Sébastien Monnier dit dans son article « CELA N’EST PAS APPLICABLE POUR TOUS LES BUSINESS ! »

En Conclusion

Cher Sébastien Monnier, il serait peut être temps que tu remettes un peu les pieds sur terre. Et que tu arrêtes de te la jouer en promouvant des trucs inapplicables pour le client Lambda tout en nus faisant passer nous pour des cornichons ! (et je suis poli !)