Archive for octobre, 2012

Les Joies du recrutement SEO

Ma compagnie était récemment a la recherche d’un « SEO Exécutive Junior» ce qui m’a permis de me replonger dans les joies du recrutement dans la sphère SEO. Alors je ne pourrais pas dire comment ca se passe dans d’autres business mais pour les gens qui voient cela de l’extérieur il faut tout de même prévenir que le recrutement dans le SEO a quelque chose de spécial.

Le métier est encore « jeune » ou tout du moins pas trop vieux, il n’y avait pas véritablement du cursus scolaire « référencement » jusqu’à il y a peu (3 ans je crois) et il faut garder un esprit ouvert sur les profils et surtout les CVs des candidats potentiels. Il est encore courant de voir des candidats avec des CV qui n’ont relativement rien à voir avec le marketing web et qui pourtant pourront devenir de très bons consultants pour peu qu’on prenne le temps de les former un peu.

Je peux me prendre comme exemple – Oui maintenant mon CV en jette dans la sphère SEO mais quand j’ai commencé il y a 8/9 ans maintenant,  mis a part une pauvre formation en développement et de l’expérience dans des restaurants et des Fast Foods… il n’y avait pas grand-chose a se mettre sous la dent. Mon petit doigt me dit que @rudy_som était dans un cas similaires lorsqu’il s’est lancé et honnêtement – si il n’était pas a son compte je connais nombre de boites SEO qui se boufferaient les couilles doigts de ne pas l’avoir engagé.

Bref – Il faut garder un esprit ouvert parce qu’on en sait jamais on peut tomber sur une perle rare, le revers de la médaille par contre c’est que des fois on tombe aussi sur du grand n’importe quoi (et pas que les candidats avec des CV « exotique »). Florilèges de cas vécus :

Read the rest of this entry »

Dans un projet de loi « qui a été soumis à la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, la ministre déléguée au Numérique, Fleur Pellerin, et au premier ministre, Jean-Marc Ayrault » la presse Française vient de réclamer  « la création d’un droit voisin qui permettrait de faire payer par les moteurs de recherche une juste rémunération, chaque fois qu’un de nos contenus est indexé. » en échange « les éditeurs s’engagent à renoncer à leur droit d’interdire l’indexation de leurs contenus par les moteurs de recherche ».  Vous retrouverez d’ailleurs une interview des acteurs majeurs de cette demande ICI (attention Langue de bois inside).

Je vous laisse encaisser la nouvelle un peu… Maintenant Traduisons un peu dans un langage plus simple pour nous gens de la plèbe. La presse française dans son ensemble et d’une seule voix vient de dire :

« Google, tu nous apportes une double poignée de trafic, mais comme on trouve qu’on ne fait pas assez de blé et qu’on est des gros avaricieux avides de pognon, ce qu’on te propose c’est que, de notre coté on va absolument rien changer, et du tiens il va falloir nous filer un peu de blé en plus de celui que tu nous fais déjà gagner indirectement. Mais comme on est ni stupide, ni de pauvres gens comme tous ces SEO/ éditeurs de sites / e-commercants qui essaient de faire 3 sous en se démenant comme des brutes, on va demander au gouvernement de nous appuyer, surtout que le gouvernement il essaie de te faire cracher au bassinet depuis un moment déjà donc il sera bien content de nous filer un coup de main ».

Je simplifie un peu mais l’idée est la…
Et quand je vois a quel point nous sommes obligé nous tous, de nous casser le train pour gagner 3 kopecks de notre coté tout en faisant les yeux doux a Big G j’avoue que leur truc m’a fait vomir un peu dans ma bouche.

Si j’étais Sergueï Brin voila ce que je leur répondrais à tous

« A vous chers messieurs et dames de la presse Française (et Allemande – puisque eux aussi sont dans le coup),

Votre proposition de loi, vous pouvez vous asseoir dessus ! Ce que vous êtes en train de faire c’est mordre la main qui vous nourrit (en partie) et comme vous commencez à me courir sur le haricot, je vais tous vous débarouler de mon index histoire de vous faire passer le gout du pain.  Qui plus est je suis sur que mes potes de chez Yahoo et Bing ne voient pas d’un très bon œil votre petite taxe a la mord moi je jonc, donc je vais en discuter avec eux et voir si eux aussi seraient d’avis de vous envoyer paitre.

Quant au pognon que vous me demandez bande d’avaricieux, ingrats de surcroit, comme je veux vous montrer je l’ai mais que je ne veux absolument pas vous le filer, je vais l’investir dans un organe de presse indépendant qui sera basé quelque part ailleurs qu’en France juste histoire de voir si, non seulement je peux vous couper les vivres, mais aussi, voir si je ne peux pas gagner la thune que vous faites déjà a votre place.  Et si vraiment j’avais envie de vous voire couler croyez qu’il y aurait encore quelques cordes a mon arc sur lesquelles je pourrais jouer si j’étais vraiment un vicieux. »

Sergei Si Tu Me Lis!

Sergei si tu me lis – débaroule mois cette bande de rapiats de tes résultats et envoie nous leur trafic a nous les blogueurs – Au final on fera peut etre pas plus mal le job déja! Promis on ne demandera pas a ce que tu sois taxé et si t’es cool avec nous sur les marges on est même prêt a utiliser tes plateformes de pubs histoire que tu récupères une partie de ton propres pognon ! Tu vois c’est du win/win ! En plus Meme le gouvernement Francais sera gagnant dans cette histoire – nous les bloggueurs on est trop petit pour essayer de feinter nos impots et on a pas tous les rabattements fiscaux de nos amis journalistes. Tu vois tout le monde sera content!

Ca y est, Matt Cutts l’a enfin annoncé ! Google vient de sortir l’outil de désaveu de liens. Et on dénombre déjà pas loi de 2 articles sur le sujet celui de Gasy Le magnifique  – qui est très et juste et celui de Jessy  – Plus rapide et moins profond mais qui souligne une chose très juste aussi – Cet outil se présente un peu comme une pénitence ! Il est a la fois salvateur et aveu de péché sans oublier qu’il est fourni par l’entité même par qui la punition est arrivé. Et il faut bien dire que nombre de webmasters, SEO {peu scrupuleux | incompétents | Qui croyaient avoir trouvé la solution miracle pour les liens} et j’avoue que  moi aussi je l’attendais impatiemment même si a priori je n’en aurai que peu l’usage.

Car voyez vous je n’ai pas honte de mes liens – ni ceux qui pointent vers le muscle, ni ceux qui pointent vers mes autres sites et surtout pas ceux qui pointent vers les sites de mes clients – sauf 1 celui dont je parlais dans mon article sur « Comment sortir d’une pénalité sans trop de bobos » pour lequel je n’ai pas fait de 301 et pour lequel la naissance de cet outil vient d’ouvrir une double poignée de possibilité SEOesque toute aussi jouissive les unes que les autres. J’en aurai presque une demi-molle.

Cependant il faut raison garder car on ne protège pas le vertueux ni ne sauve le pénitent sans débarouler quelques innocents au passage et m’est avis que nous n’avons pas fini de voir les dégâts collatéraux de cette épée a double tranchant.

Read the rest of this entry »

Le buzz du moment c’est la fanfare de l’université de l’Ohio State  avec un medley de différentes musiques de Jeux video et surtout la mise en place qui va bien. Bref 12,000,000 vues ou presque en  7  jours pas encore digne de GangNam Style mais – Je vous laisse voir – Ca déchire!

Rédiger du bon contenu

On  continue avec les bases de chez bases du SEO  dans l’article qui va suivre. Tout d’abord ca fait toujours du bien de rappeler un peu le B-A-BA des choses, ensuite j’avouerai que je vais surfer un peu sur le succès étonnant de mon article sur le choix des NDD et puis je ne sais pas si vous avez remarqué mais les articles arrivent sur le blog un peu en fonction de ce qui se passe dans ma vie et je dois dire que je viens de tomber sur 2 beaux cas pour lesquels je suis plus ou moins tombé de ma chaise tellement les règles de base de rédaction de contenu SEO friendly justement avaient été négligemment jetée a la poubelle mise de coté.  Enfin – il faut que vous sachiez que Panda a été updaté une fois de plus il y a de cela pas longtemps et qu’il ne va pas tarder à vous arriver dans la tronche. Donc dans cet article vous allez peut être avoir l’impression qu’on enfonce des portes qui n’existent même pas tellement ca va sembler évident mais ce n’est pas grave on va le faire quand même.

Read the rest of this entry »

Apres une semaine chargée en « sentiments chauds »,  j’ai décidé de revenir un peu aux sources du blog et de (re) couvrir un peu  les bases de bases en reprenant tout depuis le début. Et le début sur internet – quand on a business model qui tient la route, c’est les noms de domaine de son site. Le choix des noms de domaine (et oui je dis bien « DES ») qu’on utilise est un facteur déterminant a la réussite d’une stratégie de référencement naturelle a fortiori lorsqu’on lance son business en ligne, je dirais même plus, dans certains cas un nom de domaine peut devenir LA clé de la réussite de votre business en ligne tout court.

Parce que Matt Cutts a beau nous rabâcher les oreilles avec des trucs du style « Oui ! Euh ! Les EMD  (Exact Match Domain – noms de domaines avec le mot clé qui va bien) ca eu payé … mais ca paye plus ! Et d’ailleurs dorénavant on va les défoncer ! »

Et là tous les référenceurs vous diront  « Euh… OK ! » – Et c’est d’ailleurs pour cette raison que le concours SEO du moment interdit qu’on achète un EMD ou même un CMD (Close Match Domain – Nom de domaine proche) . Et je me demande bien quelle serait la réponse de mes amis qui font un peu d’argent avec leurs MFAs ?  Pourtant en ce moment le doute plane sur les EMD compte tenu de la deniere annonce de Matt Cutts et il y a comme un sentiment de crainte qu’on peut sentir, les gens se demandent un peu qui va se faire défoncer et comment… bref la guerre des EMD – affaire a suivre…

Parce qu’en général, un site web n’a pas de trop problème pour acquérir des classements sur l’expression exacte de son nom de domaine et, comme c’est le centre de toute communication Online et Offline, il est généralement le mot-clé qui entraîne le plus de trafic vers le site.

D’un autre coté ce n’est pas forcément tip top d’avoir un NDD du type www.je-vends-des-chaussures-de-sport.com quand on est une compagnie avec un nom cool comme « Nike » ou « Reebok ».

Mais alors comment on fait pour choisir le NDD de son site ? Je vais m’efforcer de vous donner quelques pistes pour vous faciliter la tâche dans cet article.

Read the rest of this entry »