J’ai recu ce matin le commentaire suivant sur mon article d’avant-hier sur le fait qu’il fallait arrêter la parano. J’avais commencé par répondre dans mes commentaires mais compte tenu de la longueur de la réponse et du fait que je voudrais vraiment que mon interlocuteur lise ma réponse et réagisse, j’ai finalement décidé de faire carrément un article.

Le commentaire

« L’article est peut-être un peu sensationnel mais je pense comprendre d’ou vient ce ton alarmiste. Son entreprise est mise en danger par les décisions prises par Google et il en dépend.
Y a qu’à voir PCINpact et ce que le déclassement de leur comparateur de prix par Google a causé chez eux, à la limite de la faillite…
Pour un organe de presse indépendant, tu trouves pas ça malheureux ?

Tu me répondra que c’est la loi du marché et que leur business model était pourri. Je te répondrais que cette réponse te vas bien tant que tu n’es pas touché par le problème…

Contrairement à tous, je suis de l’avis de Numerama. Google et son monopole pose vraiment problème et l’économie du net est dépendante de Google. Businness model au top ou pas… D’ailleurs, j’aimerai un exemple de site qui fait du businness sans avoir à faire à Google? J’en vois pas.

Ton point de vue m’étonne quand même pour un SEO. Toutes ces updates sont quand même la pour vous contrer… A moins que tu penses que ces déclassements et autres changements justifient ton métier et le salaire confortable que tu en tires ? Ce qui n’est pas faux même si nombriliste.

Article alarmiste certes, mais sur un fond de vérité que tu ne peux nier.

Et quand à Panda qui n’aurait fait aucun dégat, faudra le dire aux travailleurs du web licencié à cause de l’update… Mais bon, il travaillait surement pour une boite moisedave au businnes model pourri et avait quelque chose à se reprocher…

Et reprocher à Numerama de faire du sensas avec un article de blog sensas hahahaha)

Ce commentaire sera surement censuré m’enfin, il fallait le dire… »

Ma réponse

Salut Anonyme,

Alors juste pour mettre les choses hors sujets de coté tout de suite –

Premièrement ! Je ne censure pas les commentaires lorsque ils ne sont pas du même avis que moi et même lorsqu’ils sont « piquant » comme le tien – je trouve que c’est une attitude toute pourrie la censure – presque autant que les gens qui n’assume pas leurs propos en commentant anonymement. J’ai les couilles moi d’avancer a visage découvert et j’assume mes propos tu pourrais avoir la décence d’en faire autant.

Maintenant sur le fond de ton commentaire.

Pour PCImpact je suis désolé mais je ne connais pas le cas, cela fait longtemps que je vis hors de France et ce site ne me dit rien – mais il faut savoir ou on fait de l’argent c’était un organe de presse ? ou c’était un comparateur de prix ? Et encore une fois s’il y a eu « limite de la faillite » c’est que le busines plan était mal monté – quid des campagnes emailing ? Qui en plus pour un site comme celui la doivent être hyper pertinente et touche un public plutôt Geek et donc réactif, affiliation ? Partenariats ? Quid des revenus de la plateforme presse ??

Alors Oui tu as raison sur un point GG s’est un peu servi de Panda pour dézinguer les comparateurs de prix – je te l’accorde – et que PC Impact ait perdu beaucoup de chiffre – surement – et oui c’est malheureux mais ca n’aurait jamais du être une « limite de faillite ». Ensuite tous les sites marchands ne sont pas des comparateurs de prix.

En ce qui concerne le monopole – Nous voici sur le fond de vérité de l’article de Guillaume sur lequel nous sommes a peu prés d’accord – OUI cela m’ennuie et OUI c’est un vrai problème car OUI on est OBLIGE de faire AVEC Google – MAIS – on est pas obligé de faire 80% de son chiffre avec Google c’est faux – et les mises a jour de Google ne vont pas dézinguer des sites « innocents » « par milliers » et « du jour au lendemain » cela aussi c’est faux – L’énorme majorité des sites défoncé par nos amis noirs et blancs l’ont été pour de bonnes raisons – il y a eu quelques dégâts collatéraux malheureux mais cela est quand même resté un phénomène marginal.

Quant aux «travailleurs du web licenciés par l’update » je serais toi je ne prendrais pas cet exemple – J’ai commencé à chercher du travail dans le web juste après l’explosion de la bulle internet, débuts 2000 et je travaillais en Angleterre et aux US lors des 2 « Credits Crunchs » (et la bas il n’y avait point d’allocation chômage ce qui veut dire  « pas de boulot = pas de pognon ») et en comparaison Panda ou Pingouin c’est de la gnognotte crois moi – Il y a surement eu des gens licenciés, c’est malheureux mais encore une fois c’est marginal. Il faut remettre les choses dans leur contexte et a leur juste valeur.

Mon point de vue t’étonnes pour un SEO – ma foi l’ami, regarde bien les autres personnes qui ont commenté mon article et tu verras que les SEOs y sont nombreux. La chose qui diffère entre toi et nous c’est que nous avons accepté les règles du jeu et que nous savons comment nous y adapter ou les contourner quelques fois. Et je te rassure si je tire un salaire confortable de mon activité (pas aussi confortable que je le souhaiterais toutefois) c’est justement parce que je permets a mes clients de voir passer les updates Google aussi sereinement que les vaches regarde passer le TGV au loin dans la plaine.