Ou pourquoi de temps en temps la soumission peut devenir contre-productive

Tout d’abord je tiens à préciser que cet article n’est pas un coup de gueule contre les annuairistes, ni même une critique. Je n’ai pas de griefs envers eux et je trouve qu’ils ont fait un boulot phénoménal dans la manière qu’ils ont eu de s’adapter aux différents changements à la fois vis a vis du comportement des internautes et mais aussi celui des outils de recherche. Cet article a pour seul but de mettre en avant une réalité du référencement qui est que dans certains la soumission aux annuaires et aux sites de communiqués de presse peut se révéler inutile, voire contre-productive.

Un peu d’histoire

Quand j’ai commence le référencement, le marché des outils de recherches était très différents d’aujourd’hui. Les moteurs de recherches n’étaient pas aussi « intelligent » qu’aujourd’hui, Google était tout bébé, il y avait encore des moteurs aux noms inconnus des plus jeunes d’entres nous tel « Teoma », « Inktomi » ou encore « Northern Light » et les annuaires pouvaient représenter une part de trafic véritablement significative (aux alentours de 20% 30%).

Notre métier a l’époque – lister les sites clients dans les moteurs de recherche mais aussi et surtout dans les annuaires de tout poil… d’où «référencement».

Puis le temps passant, les annuaires ont commencé à marquer le pas et leurs parts de marché ont été lentement mais surement réduites a peau de chagrin pour en arriver a la situation que l’ont connait tous aujourd’hui, Google dominant de la tête et des épaules le marché des outils de recherches.

De générateurs de trafic a générateurs de liens

Du fait du recul de l’usage des annuaires par les internautes et comme il faut bien continuer a faire du business (tous les annuaires ne sont pas gratuits) les annuairistes se sont donc adaptés, adieu les liens JavaScripts ou redirection 302 (permettant le tracking du trafic envoyé) et bonjour les liens « SEO friendly ». Problème –  l’achat de lien étant proscrit par Google, celui-ci s’est donc acharné sur les annuaires pour les renvoyer au fin fond de son classement. Et pour cela la solution a été vite trouvé – duplicate content, dans la mesure où nous SEO ne nous cassions pas la nénette a soumettre du contenu identique a chaque fois.

Les annuairistes se sont donc adaptés une nouvelle fois… Afin de proposer du lien de qualité aux yeux des outils de recherche les sites soumis ils se sont transformés en site type Annuaires / communiqué de presse et ils ont commencé à exiger du contenu unique.

Le problème du Contenu Unique

En premier lieu, si on commence à être obligé de soumettre de larges quantités de contenus uniques, ca va vite devenir ingérable au niveau du temps et de l’argent parce que c’est pas gratuit le contenu unique de bonne qualité. C’est que ca prends déjà pas mal de temps de faire de la soumission, il faut aller sur l’annuaire, naviguer dedans trouver la bonne catégorie (et ce n’est pas toujours foutu pareil en plus donc des fois on galère). Ensuite il faut faire la soumission (la encore tous les formulaires ne sont pas foutus pareils et parfois c’est chiant) et ensuite il faut les surveiller les machins, parce que ce n’est pas immédiat (et je ne vous parle pas du spam que je reçois). Alors j’ose a peine imaginer si je devais me cogner des descriptions uniques a chaque fois… le cauchemar!

Les dangers de la « bulk submission »

La soumission en bloc, c’est un truc qui a été mis en place par de mauvais annuairistes qui possèdent tout un réseau d’annuaires (en général de qualité plus ou moins discutable)  et qui proposent pour un prix modique de vous lister dans leurs réseaux. Résultats, vous allez chopper trop de liens, tous identiques, d’un coup d’un seul, tous venant de sites hébergés au même endroit et trop vite – Sandbox assuré.

Le paradoxe de l’annuaire

Accrochez vous car c’est maintenant qu’on vraiment touche au fond du problème.

Pour générer du trafic, un annuaire / site de CP doit acquérir des positions dans les outils de recherches sur des mots clés génériques, le but des annuairistes et donc de faire en sorte que leur site soit à la fois populaire et optimisé. (Tiens! pareil pour moi/vous!)

De la même manière pour générer des liens de qualité, il faut que l’annuaire soit lui-même  populaire, qu’il ait du Page Rank pour transmettre du jus et qu’ils soient sémantiquement pertinents par rapport au thème du site que l’on soumet. (Tiens! pareil pour moi/vous!)

Tout le paradoxe est la ! Meilleure est la qualité de l’annuaire dans lequel on soumet son site, plus grande sont les chances que cet annuaire « parasite » des positions sur les mots clés que l’on souhaite atteindre. Ce risque est encore plus important pour les sites jeunes et ou avec une popularité faible qui soumettent des communiqués de presse optimisés… parce que les bons annuaires sont des sites vieux, important (nombreuses pages) et populaires.

D’un autre coté si on soumet du contenu tout pourri ou qui n’est pas unique. Il y a de grande chances que l’article ne soit pas accepté ou alors que le lien soumis ne serve a rien…

Mais qu’est-ce qu’on peut faire alors?

Et ben j’en sais rien, je ne me vois pas aller demander à un annuairiste de faire en sorte que son site soit « bien… mais pas trop » d’ailleurs si quelqu’un me demandait cela à moi je crois que je lui collerai un pain… D’un autre coté la soumission aux annuaires reste une étape indispensable à la construction de la popularité d’un site… Il en faut pas faire que de l’annuaire mais il  faut en faire.

J’ai discuté un peu avec des annuairistes récemment  lors d’un débat sur annuaires Vs Communiqué de presse et je dois avouer que j’ai été surpris, parce que les annuairistes essayent de bonne foi de faire quelque chose qui soit a la fois utile pour les webmestres et les internautes, et croyez moi, ils cherchent, ils se décarcassent pour que leurs outils deviennent véritablement incontournables.

Edit: Suite au commentaire de Captain_torche:

Pour les gens qui ne sont pas du métier, lors de vos soumissions aux annuaires, si l’un d’entre eux « exige » (lien retour non facultatif) un lien retour c’est tres simple… passez vous en.