Internet est un outil très appréciable en matière de visibilité, il permet de toucher un maximum de personnes en peu de temps. Les réseaux sociaux ont un pouvoir extrêmement fort que les entreprises ne doivent pas délaisser.

Attirer les futurs clients avec un site internet clair et précis

Une société qui souhaite gagner en visibilité est contrainte d’avoir recours au Web, les clients sont en mesure d’obtenir rapidement les données à propos de l’activité. En quelques clics de souris, ils découvrent les coordonnées, des astuces, des actualités et toutes les informations relatives au secteur. Avec un site internet bien référencé, les prospects sont rapidement attirés, cela permet d’accroître le nombre de visiteurs et donc d’obtenir une productivité plus intéressante. Plusieurs astuces sont possibles, mais celle qui demande une attention particulière s’articule autour du référencement.

Il est par exemple possible d’obtenir des liens pour que l’entreprise puisse gagner en crédibilité et en visibilité. La publication d’articles ne doit pas être négligée, ce sera aussi le cas pour les communautés du Web. Les réseaux sociaux se dévoilent comme un merveilleux bouche-à-oreille. En l’espace de quelques heures, une actualité est susceptible de faire le tour du Web. C’est pour cette raison qu’il ne faut négliger aucune démarche en matière de rédaction.

Choisir de géolocaliser son entreprise sur le Web

Ces outils sont parfaits pour faire connaitre une entreprise. MSB Show va même un peu plus loin lors de son émission hebdomadaire, il propose des astuces pour développer la visibilité d’une société en ayant peu de moyens, mais en se focalisant sur des méthodes originales. En parallèle, lorsqu’un internaute cherche une entreprise, il a le réflexe d’utiliser les moteurs de recherche pour localiser par exemple la structure. Dans ce cas de figure, il aura recours à un service comme Google Maps. Par conséquent, il est judicieux d’intégrer l’adresse de la société, cela donne l’occasion de la géolocaliser très facilement.

Les nouvelles tendances ne peuvent pas être mises de côté, le Smartphone a révolutionné les communications. Un internaute dégaine immédiatement son mobile dès qu’il souhaite obtenir une information. Une entreprise qui souhaiterait se passer de la sphère virtuelle aurait de grandes difficultés pour se démarquer, car le Web représente le nerf de la guerre.

Transmettre quelques données essentielles via divers services

D’autres astuces permettent de construire une petite carte d’identité virtuelle. Plusieurs services sont à la disposition des chefs d’entreprise que ce soit celui des Horaires ou encore les Pages Jaunes. Rapidement, les internautes en quête d’informations piochent dans ces plateformes pour obtenir les heures d’ouverture, de fermeture, l’adresse… En prenant quelques minutes, il suffit de renseigner l’ensemble des formulaires, cela permet de combler rapidement et efficacement toutes les attentes des futurs clients. Ces méthodes sont indispensables pour les entreprises qui disposent d’une activité commerciale avec, par exemple, un magasin.

Accorder une attention particulière aux réseaux sociaux professionnels

Nous avons évoqué au préalable les réseaux sociaux, mais il ne faut pas se contenter de Facebook ou Twitter. Certes, ces deux plateformes généralistes sont importantes, mais le pouvoir des réseaux professionnels ne doit pas être négligé. LinkedIn et Viadeo se démarquent en se focalisant uniquement sur ce milieu, cela permet d’attirer les clients ainsi que les partenariats. De plus, il est possible d’effectuer une recherche thématique dans le but de cibler rapidement une entreprise répondant à ses compétences, ses besoins… C’est aussi une méthode efficace pour construire une communauté dans le but de mettre en valeur l’ensemble des compétences.

Dans le milieu des entrepreneurs, la recommandation est souvent un aspect qui porte ses fruits rapidement.

Des conseils pour développer son business

De plus, pour perdurer dans le milieu, il est judicieux de constamment s’informer, de piocher dans les diverses astuces… Le monde du Web évolue à vitesse grand V, il ne faut pas manquer le train, sous peine d’accuser un sérieux retard très dommageable pour le business. L’émission évoquée un peu plus haut donne rendez-vous toutes les semaines aux entrepreneurs à la recherche de conseils pour accroître leur visibilité. Les sujets sont évoqués avec un grand sérieux, mais le ton est relativement décontracté. Ce se sont donc des dizaines d’épisodes qui sont consacrés à cet univers.

Le Blues du SEO

I-GOT-THE-BLUESPutain…. mais que la semaine a été (est toujours) longue … et j’ose même pas imaginer comment va se passer le prochain trimestre… honnête les gars j’appréhende cher…

Et pourtant tout comme la plupart d’entre vous lecteurs, j’aime mon job… Sans déconner, même après plus de 12 ans je kiffe toujours être SEO. Abusé. Même les taches chiantes, en fait… même quand je me plains d’avoir à me palucher une liste de 30,000 liens a la pogne pour nettoyer le bordel d’un hacker chinois, même quand je maudis les mecs et leurs familles sur 25 générations. J’aime mon job !

Et puis t’as des moments comme les 3 dernières semaines ou par moment t’as juste envie de dropper ton clavier, tout envoyer chier, et sortir du bureau en faisant un bon gros doigt a tout le monde pour aller vivre dans une cabane dans les bois… ou sur un bateau. Et le pire dans tout ca c’est qu’on peut résumer le mal en 1 phrase:

Continue reading “Le Blues du SEO” »

Je n’irai pas à QueDuWeb 2016

ARTHUR-QUEDUWEB

Y’en a pleins qui m’ont demandé si je venais aux conf’ Que Du Web les 8, 9 et 10 Juin.
QUEDUWEB-TWITTER

Et je trouve les attentions tres gentilles – vraiment, Oui mais voila!
Je n’irai pas à QueDuWEb 2016 ! Voila ! Pire ! Je ne regrette même pas…explication:

Continue reading “Je n’irai pas à QueDuWeb 2016” »

Le NSEO par ricochet

Ouuuh mon dieu mais qu’il a mis du temps à sortir cet article… anyway. Donc pour ceux qui me suivent sur twitter, vous avez surement vu un tweet a moi qui menaçait des chinois d’explosion de genoux à coups de planche, peut être certains m’ont vu insulter Yann Decoopman dans ce fil  (et il m’a bloqué depuis… comme quoi – je confirme les gens qui scrapent des sites pour les injecter ailleurs c’est des gros encul*s!), le sujet a été en partie abordé par Paul  dans le blab de Laurent d’aujourd’hui (17 février) et enfin j’avais aussi dans un coin de ma tête le fait que je voulais adresser la question du désaveu avec Manu – depuis son podcast chez Laurent – parce que j’étais pas d’accord du tout avec ce qui s’était dit au sujet du désaveu et que c’est en rapport avec la situation actuelle.

Je sais c’est décousu mais ça va faire sens promis !

Donc qu’est ce qui se passe et comment c’est en rapport avec tout ce que je nomme au-dessus !

Note d’avant article : Si les boulets du SQE (« Search Quality Evaluation » – chez Google) pouvait faire en sorte de répondre au post que je leur ai mis sur le forum il y a 6 mois de cela – ou me bipper histoire de discuter de la situation ?! Honnête ce serait cool !

Non parce que pour balancer des réponses vaseuses à des questions du type :« oui j’ai une title de 70 caractères ?? C’est bon ? » La y’a du monde ! T’as une réponse de 3 pages dans les 5 minutes avec liens vers la source et tout! Mais si on doit se frotter à un vrai souci SEO qui pique, les Zineb, Courson et compagnie ils se vaporisent ! Plus personne ! Branleurs va!

Continue reading “Le NSEO par ricochet” »

le cas épineux de la blogueuse

fashion blogueuseAaaah… la « bloggeuse mode», cette éternelle maitresse du référenceur, cette éternelle insatisfaite, vénale parfois, infidèle souvent. On l’aime, on la déteste au gré des posts et des liens dofollow ou Nofollow.

Bref je ne vois pas dans le web une relation plus dysfonctionnelle que celles que nous, les SEOs, entretenons avec les bloggeuses mode. C’est de l’ordre du pathologique. On aime les détester et on déteste les aimer.

Depuis que je travaille moi-même dans une thématique très liée à la mode, je communique beaucoup (trop) avec des bloggeuses (mode) et dans un esprit purement white hat que je suis, j’essaie autant que faire se peut de proposer des collaborations cool, un tant soit peu originales, long termes et qui valent le coup. Sans déconner je me creuse a soupière avec les meufs du service presse… un truc de malade et derrière on essaie de pécho les budgets pour organiser des évènements, inviter nos ambassadeurs, les faire participer à nos campagnes, faire des cross promotions et tout!

Et paf ! Aujourd’hui je tombe sur cet article  – « La blogosphère paye plus que jamais! » Et là je me dis que l’univers du blog mode marche déjà pas mal sur la tête et risque de devenir rapidement du grand n’importe quoi.

Alors nous avons nous aussi, en tant qu’annonceurs au sens large, notre part de responsabilité dans ce bordel – ne nous voilons pas la face! Tant qu’il y aura des truffes pour allonger $300K a une karadashian pour un tweet, on est pas pret de faire avancer le schmilblick dans la bonne direction….

Ceci dit il serait peut-être temps de remettre un peu les têtes de tout le monde sur leurs épaules. Parce que si de temps en temps j’ai envie de faire des bisous a certaines blogueuses, (le monde n’est ni tout noir ni tout blanc), je dois bien avouer que de plus en plus souvent, quand je reçois un media kit avant même d’avoir proposé quoi que ce soit ou quand j’ai des personnes qui me demandent des sommes indécentes pour un putain de post sur Instagram ! OUI ! POUR UN PUTAIN DE POST INSTAGRAM ! J’ai plus envie d’aller en personnes leur dire un gros M*RDE que de faire quoi que ce soit d’autres!

Donc ça va piquer un peu mais c’est pour notre bien à tous!

Avant-Propos

Dans cet article je critique les « blogueuses » – ce qui pourrait me faire passer pour un gros c*n misogyne. Je tiens donc à préciser que cet article se base sur les expériences que j’ai pu avoir lors de mes échanges avec des « influenceurs » qui sont dans leur quasi-totalité des femmes. Ceci dit les influenceurs hommes avec qui j’ai été en contact ne sont pas mieux en termes de comportement. Donc gros c*n – pas de problème j’assume – mais cet article n’est en aucun cas misogyne.

Continue reading “le cas épineux de la blogueuse” »

1 an déja

maggie-charlie2

Interview Raphael Doucet VLC2015

Aujourd’hui je reçois Raphael Doucet qui va nous faire un petit bilan de l’aventure Visibilité Live Camp après quelques 2 mois de temps ou je l’ai laissé souffler un peu.

Tout d’abord! A peu près 2 mois après le VLC 2015 Comment est-ce que ça va?

Hello Julien, je vais plutôt pas mal même si j’ai la tête complètement sous l’eau depuis octobre. Je n’avais même pas réalisé que cela faisait déjà 2 mois que le vlc2015 est terminé, donc je suis très en retard pour certaines choses 🙂

Est-ce que tu pourrais nous faire un petit Bilan du VLC 2015 à tête reposée?

Niveau bilan cela va être rapide. Il est dans la même lignée que celui de l’année dernière. Avec un peu plus de 170 inscrits, la grosse différence c’est que cette année beaucoup s’étaient inscrits mais pour avoir les replays et non assister en live. Bien plus que les éditions précédentes. Donc une édition avec un peu moins d’interactions participatives. Les participants et intervenants semblaient contents, c’est tout ce qui compte.

Chaque année depuis sa création tu nous dis que c’est la dernière fois que tu organise le VLC . Cette année tu avais l’air plus sérieux que les années précédentes. Est-ce que tu pourrais nous en dire un peu plus sur les raisons de cette décision? (on veut des noms!!)

Non je ne donnerai pas de noms, mais oui ma patience a été mise cette année encore à rude épreuve. Et oui comme je l’ai annoncée il n’y aura pas de vlc2016. Les raisons sont simples:

  • J’ai l’impression que l’engouement n’est plus le même. Je ne jette la pierre à personne, il y a tellement d’events maintenant que les gens ne savent plus où donner de la tête.
  • Je n’ai plus la motivation / passion qui m’animait au début. Est-ce une cause ou une conséquence je n’en sais trop rien. Mais je me fais vieux et ma patience a atteint ses limites. La gestion de l’humain me pèse trop, être obligé de prendre certaines personnes par la main de A à Z alors que tout est noté noir sur blanc dans le mail qu’elles n’ont pas pris le temps de lire. Se retrouver avec un mail au ton bien corsé 1 mois et demi après l’évent car la personne se réveille subitement et n’arrive pas à accéder au replay. Des personnes totalement irrespectueuses du travail des autres… bref c’est chronophage, très chronophage à mettre en place, trouver les conférenciers pour essayer de sortir du lot et se renouveler, faire la promotion, animer… même si les chiffres sont toujours bons au global, je crois que toutes ses petites choses cumulées ont fait que je n’ai plus la passion pour un truc auquel toi-même tu m’as traité de fou au début 🙂

(NDLR : JE confirme – de fou sur la 1ere année et de masochiste les années suivantes)

Si tu devais revenir sur toutes les conf’ des différents VLC, quelle est à ton avis la meilleure d’entre elle?

Toi tu veux que je me fâche avec plein de monde 🙂 difficile d’en sortir une du lot car elles étaient tellement différentes qu’on trouvait des trucs intéressants un peu partout. Au risque de me fâcher tant pis, je dirais celle de Jean François Pillou cette année, qui était une sorte de study case sur son propre parcours. Il nous a tout donné ou presque sur comment il en est arrivé là aujourd’hui (pour rappel: Fondateur du site CommentCaMarche.net et Directeur Général de CCM Benchmark Group éditeur des sites JournalDuNet, Linternaute.com ou encore JournalDesFemmes.com) J’aime beaucoup ce genre d’histoire où les gens réussissent avec leurs cou….. Et beaucoup de taf.

(NDLR en mode troll : perso j’aurais pensé la mienne dans la mesure où je m’étais quand même sorti les doigts du cul à 2 plombes du mat’ – mais bon que voulez vous hein… y a plus de respect – 😉 )

La pire conf’?

Là sans aucune hésitation je dirais moi. Je n’ai pas animé de conf’ à proprement parlé, mais parfois j’avais l’impression de ne pas être à la hauteur.

Quels sont tes projets pour cette année?

Mes projets cette année sont intimement liés à ceux de L’Oréal US. Depuis le VLC2015 je m’occupe de la partie SEO de certains sites du groupe. Donc comme tu peux l’imaginer, cela m’occupe bien mais c’est franchement très stimulant et intéressant de bosser pour un tel groupe. Les problématiques sont autres, les besoins différents et variés, les moyens proportionnels aux ambitions. Et cerise sur le gâteau, je bosse avec des personnes au top chez L’Oréal. Elles sont vraiment impliquées, à l’écoute et compétentes. Et cela se ressent dans le travail et les résultats.

Est-ce que tu as une prédiction SEO pour 2016?

La mort du SEO? Il y aura un Penguin très bientôt, si si c’est vrai c’est quelqu’un de chez Google qui l’a dit. Plus sérieusement je pense que ceux qui n’auront pas pris le virage mobile vont souffrir cette année, AMP et autre annonce la couleur. Je pense aussi que le SEO va se durcir

Un dernier mot?

Oui, toi comment tu vas? Tu es de plus en plus discret aussi. Beaucoup de taf je suppose. Quand est-ce que tu reviens nous voir? On est plusieurs SEO à avoir mal aux yeux à passer nos journées devant les écrans. Tu fais un prix de gros? 🙂

Voilà voilà…

Un énorme merci à toi pour cette invitation dans ta demeure

NDLR :

De rien merci a toi

Ben ça va plutôt pas mal, merci de demander. Alors oui énormément de taf tu l’imagines bien surtout que ma boite n’arrête pas de balancer de grosses modifs (responsive, changement de NDD, bientot re-design complet front et architecture, passage au https… etc … ) sur le site du coup je n’arrête pas. Je suis effectivement plutôt discret sur le muscle en ce moment, plus que le temps c’était l’inspiration plutôt qui manquait mais je vais me faire violence un peu la et je vais commencer à pondre des billets.

Alors en ce qui concerne les BlueCuts, y’a possiblement moyen de moyenner … faut voir – c’est au cas par cas et aussi j’attends un truc par rapport à ma boite et selon comment ça tourne je vais peut-être en faire gagner une paire ici ou là d’ici pas longtemps, en tout cas je recommande c’est un vrai bonheur pour tes yeux en fin de journée ( je le sais puisue j’en porte moi meme)

Lettres ouvertes a nos députés

Messieurs de la classe politique française, je suis un expatrié,  je n’ai voté pour aucun de vous et quand je vois le spectacle que vous nous avez offert aujourd’hui je me dis que ce n’est pas plus mal.

En ces jours si difficile pour nous tous, ou que l’on soit, j’ai vu des Canadiens me tendre des cierges lors de la veillée funèbre tenue à Vancouver, J’ai vu des Anglais entonner La Marseillaise à Wembley!!!  j’ai vu des Américains, les mêmes qui il y a 15 ans renommer des frites « Freedom Fries », applaudir notre drapeau, j’ai vu le monde se parer de bleu, de blanc et de rouge et citer haut et fort « Liberté », « Egalité », « Fraternité ».

J’ai vu les Français braver la peur, ravaler leur colère, et parfois leur haine pour ceux qui ont été touché en plein cœur, je les ai vu appeler au rassemblement plutot qu’a la vengeance, répondre à la haine et a la bêtise par l’amour, la tolérance et le courage.  J’ai vu tellement de belles choses, tellement de dignité.

Et aujourd’hui je vous vois, vous… en train de vous écharper autour de vos petites ambitions, de vos petits intérêts politiques merdiques, alors même que le sang et les larmes de vos compatriotes, de ceux la même qui vous ont porté aux fonctions que vous occupez actuellement, ne sont pas encore séchées.  Au moment même où vous devriez montrer l’exemple, au moment même où vous devriez incarner tout ce courage, toute cette dignité.

Messieurs (et Mesdames – l’homme n’ayant pas le privilege de l’indécense) vous devriez tous rougir de honte! Vous êtes lamentables. N’avez-vous donc aucun honneur ? N’avez-vous donc aucune fierté ? N’avez-vous donc plus aucun respect pour ces hommes et ces femmes qui vous ont élu ? Vous êtes censé représenter le peuple. Rappelez-vous ! Vous me dégoutez tous, de droites ou de gauches, vous etes des minables et j’espère que le peuple lui se rappellera de votre attitude quand il s’agira de vous réélire.

KEVIN-RICHARD-SEOAujourd’hui pour clore la série « le SEO d’après les SEOs » j’ai le grand plaisirs d’accueillir Kévin Richard. (ex – enfin ex… tout dépend de ce qu’on entend par « ex ») SEO a tendance sombre et surtout développeur d’outils de référencement de génie avec qui j’ai failli collaborer plusieurs fois si les clients n’avaient pas eu « froid aux pieds » comme on dit chez moi.  Encore une fois Kévin est un ancien parmi les anciens, et un habitué des conférences et notamment du SEO High Level qui porte bien son nom.

Continue reading “Qu’est-ce que le SEO d’apres Kévin Richard” »

OLIVIER-DE-SEGONZAC-SEOAujourd’hui dans le 6e et avant dernier volet de la série « le SEO d’après les SEOs », j’ai le plaisir d’accueillir Olivier de Segonzac. Ancien parmi les anciens, Olivier est Directeur Associé de l’agence Résonéo et dirige (ou a dirigé) certains des SEO les plus doués de leurs génération (ils se reconnaitront mais sachez que parmi eux il y a 2 « Julien » (comme quoi les Julien(s) sont doué en SEO) et un « Aymeric » (que voulez-vous personnes n’est parfait). Olivier est aussi un habitué des grandes conférences telles que le SMX ou le SEO Camp et fait partie des gens avec qui j’aurais aimé collaborer.

Continue reading “Qu’est-ce que le SEO d’apres Olivier de Segonzac” »